Des scientifiques ont identifié les gènes responsables de la régulation des cellules immunitaires
Publié par Isabelle le 06/03/2019 à 14:00
Source: © Union européenne, [2019] / CORDIS
En découvrant les gènes les plus importants dans le contrôle des cellules immunitaires, des chercheurs ont peut-être ouvert la voie à de nouveaux traitements contre les tumeurs et infections.


© Projet ENLIGHT-TEN

Pourquoi récupérons-nous plus facilement d'un virus (Un virus est une entité biologique qui nécessite une cellule hôte, dont il utilise les constituants pour se multiplier. Les virus existent sous une forme extracellulaire ou...) ou d'une autre infection après une exposition antérieure? C'est grâce à l'immunité adaptative de notre corps. Lors d'une première infection, le système immunitaire (Le système immunitaire d'un organisme est un ensemble coordonné d'éléments de reconnaissance et de défense qui discrimine le...) adaptatif reconnaît la bactérie ou le virus qui attaque notre corps et supprime la menace. Par la même occasion, il en apprend plus sur l'agent infectieux. Lors de la deuxième infection due à ce pathogène (Le terme pathogène (du grec παθογ?νεια ! « naissance de la douleur ») signifie : qui entraîne une maladie. Les germes pathogènes...), le système immunitaire s'en souvient et réagit plus efficacement.

Les cellules que l'on appelle lymphocytes T auxiliaires (Th) jouent un rôle prépondérant dans ce processus. Ces cellules aident à activer d'autres cellules qui sécrètent les anticorps qui vont détruire les micro-organismes à l'origine de la maladie (La maladie est une altération des fonctions ou de la santé d'un organisme vivant, animal ou végétal.). Elles activent également des cellules cytotoxiques qui vont éliminer les cellules cibles infectées. Au cours de la réponse immunitaire du corps, les lymphocytes T auxiliaires se différencient en divers sous-types avec des fonctions distinctes. Cependant, malgré l'importance des différents sous-types de lymphocytes T auxiliaires, ils n'ont pas tous été systématiquement examinés.

Une nouvelle étude publiée dans la revue "Cell" aide à combler ce manque de connaissances en se concentrant sur le sous-type Th2 dont l'important rôle régulateur est lié à la réponse immunitaire du corps face aux infections et tumeurs. Soutenu par les projets financés par l'UE ENLIGHT-TEN ThDEFINE INNODIA et MRG-GRammar cette étude présente une nouvelle bibliothèque d'édition de génomes rétroviraux CRISPR créée afin d'étudier la régulation (Le terme de régulation renvoie dans son sens concret à une discipline technique, qui se rattache au plan scientifique à l'automatique.) des lymphocytes T chez les souris (Le terme souris est un nom vernaculaire ambigu qui peut désigner, pour les francophones, avant tout l’espèce commune Mus musculus, connue aussi comme animal de compagnie ou de laboratoire, mais aussi...).

La toute première analyse des lymphocytes T auxiliaires à l'échelle du génome

En utilisant cette bibliothèque, les chercheurs ont pu identifier la façon dont les cellules Th2 étaient activées et comment elles se différenciaient pour pouvoir éliminer une infection spécifique. Ils y sont parvenus en désactivant chacun des 20 000 gènes des cellules Th2 chez les souris et en étudiant l'impact sur leur activation (Activation peut faire référence à :) ou différenciation.

"C'est la première analyse impartiale de l'activation et de la différenciation des lymphocytes T auxiliaires à l'échelle du génome ce qui nous aide à comprendre quels sont les signaux impliqués dans la régulation du système immunitaire" a déclaré le co-auteur principal de l'étude le Dr Johan Henriksson de l'Institut (Un institut est une organisation permanente créée dans un certain but. C'est habituellement une institution de recherche. Par exemple, le Perimeter Institute for Theoretical...) Karolinska en Suède partenaire du projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et l’intégration d’une grande...) MRG-GRammar dans un communiqué de presse (Un communiqué de presse est un document court envoyé aux journalistes dans le but de couvrir un événement.) sur le site web (Un site Web est un ensemble de pages Web hyperliées entre elles et mises en ligne à une adresse Web. On dit aussi site Internet par métonymie, le World Wide Web reposant sur Internet.) de "Science (La science (latin scientia, « connaissance ») est, d'après le dictionnaire Le Robert, « Ce que l'on sait pour l'avoir appris, ce que l'on tient pour vrai au...) Daily". "Notre étude démontre que différents types de gènes affectent à la fois l'activation et la différenciation de ces cellules immunitaires ce qui montre à quel point (Graphie) ces deux processus sont intimement liés."

L'étude a démontré que des gènes de toutes catégories de fonction jouent un rôle dans l'activation et la différenciation des cellules. Elle a également révélé que le facteur de transcription semble jouer un rôle particulièrement important dans la régulation des gènes du Th2. La création par les chercheurs d'un atlas des gènes les plus importants impliqués dans la régulation de la réponse immunitaire par les lymphocytes T permettra aux scientifiques de gagner une meilleure compréhension du système immunitaire. "Cette ressource en libre accès [...] pourrait mener dans le futur à la découverte de nouveaux traitements thérapeutiques activant les réponses immunitaires contre les tumeurs et infections ou pour au contraire amoindrir la réaction immunitaire pour soulager les allergies" a déclaré la co-auteure la Dre Sarah Teichmann dans ce même communiqué de presse.

Le projet ENLIGHT-TEN (European Network linking informatics and genomics of helper T cells) s'est attaché à fournir une formation interdisciplinaire (Un travail interdisciplinaire intègre des concepts provenant de différentes disciplines.) en immunologie (L'immunologie est la branche de la biologie qui s'occupe de l'étude du système immunitaire. Apparu très tôt dans l'échelle de...) lymphocytaire et en analyse des mégadonnées. Le projet ThDEFINE (Re(defining) CD4+ T Cell Identities One Cell at a Time) combine les techniques de séquençage (En biochimie, le séquençage consiste à déterminer l'ordre linéaire des composants d'une macromolécule (les acides aminés d'une protéine, les nucléotides d'un acide...) de l'ARN monocellulaire, la bioinformatique et l'ingénierie (L'ingénierie désigne l'ensemble des fonctions allant de la conception et des études à la responsabilité de la construction et au contrôle des équipements...) génétique (La génétique (du grec genno γεννώ = donner naissance) est la science qui étudie l'hérédité et les gènes.) pour disséquer les formes de lymphocytes T CD4+. À travers ses recherches, le projet INNODIA (Translational approaches to disease modifying therapy of type 1 diabetes: an innovative approach towards understanding and arresting type 1 diabetes.) vise à accélérer la compréhension du diabète de type 1 (Cet article traite du diabète de type 1, une forme de diabète sucré. Il existe d'autres types de diabètes : voir la page d'homonymie Diabète). Le projet MRG-GRammar (Massive Reverse Genomics to Decipher Gene Regulatory Grammar), qui a cherché à améliorer les connaissances et les technologies des traitements sur la base de variations individuelles naturelles du génome, s'est clôturé en 2018.

Pour plus d'informations, veuillez consulter:
- site web du projet ENLIGHT-TEN
- site web du projet MRG-GRammar
Page générée en 0.158 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique