Dans l'Univers, les glaces ne se forment finalement pas si facilement

Publié par Adrien le 24/02/2021 à 09:00
Source: CNRS INP
En reproduisant en laboratoire certaines des conditions du milieu interstellaire, les chercheuses et les chercheurs montrent que la taille des grains de poussière interstellaire joue un rôle important dans la probabilité d'adsorption des gaz sur ces grains. Cette donnée (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent...) est essentielle pour la modélisation de la croissance des glaces cosmiques et la compréhension des observations (L’observation est l’action de suivi attentif des phénomènes, sans volonté de les...) astrophysiques.


Figure 1: Les grains de poussières cosmiques se recouvrent peu à peu d'une couche de glace dont la croissance dépend du coefficient (En mathématiques un coefficient est un facteur multiplicatif qui dépend d'un certain...) de collage de H2O sur le grain (En météorologie maritime: Un grain est un vent violent et de peu de durée qui s'élève...). Au premier plan: un grain glacé de taille submicrométrique (vue d'artiste); à l'arrière-plan, une photographie de la Voie Lactée (La Voie lactée (appelée aussi « notre galaxie », ou parfois...) prise de la Terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance...), où l'on distingue clairement les nuages de poussières concentrés dans le plan galactique. Crédit: Philippe Parent, CINaM

Les glaces sont d'une importance capitale (Une capitale (du latin caput, capitis, tête) est une ville où siègent les pouvoirs,...) dans l'évolution physique (La physique (du grec φυσις, la nature) est étymologiquement la...) et chimique de l'univers (L'Univers est l'ensemble de tout ce qui existe et les lois qui le régissent.). Leur formation résulte de la lente (La Lente est une rivière de la Toscane.) condensation (La condensation est le nom donné au phénomène physique de changement d'état de la matière qui...) à très basse température (La température est une grandeur physique mesurée à l'aide d'un thermomètre et...) (TCINaM, CNRS/Aix-Marseille Univ.) ont montré que les coefficients de collage de H2O et de CO2 sont en effet proches de 1 sur des surfaces planes, mais sont très inférieurs à 1 sur des nanoparticules de carbone (Le carbone est un élément chimique de la famille des cristallogènes, de symbole C,...), olivine, alumine, etc., qu'elles soient nues ou préalablement couvertes de glace.

Ces nouvelles données de laboratoire vont permettre une meilleure compréhension des interactions entre poussières, glaces et gaz (Un gaz est un ensemble d'atomes ou de molécules très faiblement liés et...), dans les nuages moléculaires diffus, les disques protoplanétaires ou les atmosphères de planètes. Ces travaux sont publiés dans la revue Nature Astronomy.

Référence:
Laboratory-based sticking coefficients for ices on a variety of small-grain analogues.
C.Laffon, D. Ferry, O. Grauby, Ph. Parent, Nature Astronomy, le 25 janvier 2021.
DOI: doi.org/10.1038/s41550-020-01288-7
Article disponible sur la base d'archives ouvertearXiv
Cet article vous a plu ? Vous souhaitez nous soutenir ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis et/ou commentez-le, ceci nous encouragera à publier davantage de sujets similaires !
Page générée en 0.145 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique