Vers un séquençage du génome humain à faible coût

Publié par Isabelle le 10/06/2008 à 00:00
Une nouvelle machine devrait permettre de baisser le coût du séquençage du génome humain. Elle a été conçue par l'équipe du Dr George M. Church qui dirige le centre pour la génétique informatique à la Faculté de Médecine de Harvard, à Boston. En concevant cette machine, il espère ainsi donner un nouvel élan à la médecine (La médecine (du latin medicus, « qui guérit ») est la science et la...) personnalisée.


Cette invention pourrait modifier certaines pratiques médicales. Il serait en effet possible de détecter certaines prédispositions et ainsi de pouvoir les traiter au plus tôt. De même, la prescription de certains traitements médicaux pourrait être personnalisée en fonction des caractéristiques génétiques du patient (Dans le domaine de la médecine, le terme patient désigne couramment une personne recevant...). Si l'on considère que des mutations génétiques sont impliquées dans la survenance de nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre...) de maladies on mesure l'enjeu que représente le passage à un séquençage (En biochimie, le séquençage consiste à déterminer l'ordre linéaire des...) de masse (Le terme masse est utilisé pour désigner deux grandeurs attachées à un...).

La nouvelle machine, qui a été développée (En géométrie, la développée d'une courbe plane est le lieu de ses centres de...) avec une philosophie "open source", est commercialisée par Danaher Motion, basé à Salem, aux Etats-Unis, avec l'intention spécifique de maintenir des coûts bas. Le dispositif de Danaher coûtera approximativement 150 000 $, soit un tiers à un dixième du coût des systèmes actuellement sur le marché. Les spécialistes espèrent réduire ainsi le coût du séquençage de 60 000 $ à 1 000 $ dans les trois prochaines années.

Aussi utile que puisse être cette invention, l'accès au séquençage de masse peut poser néanmoins certains problèmes éthiques. Il conviendra de veiller à ce que les informations obtenues restent confidentielles afin d'éviter leur utilisation à des fins non médicales.

source: technologyreview.com
Cet article vous a plu ? Vous souhaitez nous soutenir ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis et/ou commentez-le, ceci nous encouragera à publier davantage de sujets similaires !
Page générée en 0.034 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique