Vidéo | Moteur à détonation rotative: un record pour ce prototype de la NASA

Publié par Adrien le 02/02/2023 à 09:00
Restez toujours informé: suivez-nous sur Google Actualités (icone ☆)

Depuis des décennies, les ingénieurs travaillent sur un concept innovant: utiliser la puissance d'une succession de détonations (explosions supersoniques) pour faire voler des aéronefs et décoller des fusées au lieu de la propulsion continue actuelle. Cette technologie est connue sous le nom de "moteur à détonation rotative" ou RDE selon le sigle en anglais.

Le RDE utilise des chambres en forme d'anneaux et des injections de carburant programmées pour générer une poussée constante. Chaque explosion envoie une onde de choc produisant de la poussée, mais également déclenchant la prochaine explosion. L'onde de choc qui se développe à une vitesse supersonique engendre une poussée plus efficace de 25% comparé à un moteur classique.



Test du prototype de la NASA

Ce concept produit ainsi plus de puissance en utilisant moins de carburant/comburant que les systèmes actuels de propulsion. Cela peut changer la façon dont nous nous déplaçons dans l'espace, en permettant des voyages plus lointains, en emportant des charges plus lourdes ou en réduisant le coût considérablement.

Dans cet objectif, la NASA a récemment annoncé le développement d'un prototype de moteur à détonation rotative. Il a été testé en 2022 au centre spatial Marshall, avec le soutien de la compagnie privée IN Space LLC. Au cours de douze essais cumulant 10 minutes de mise à feu, les données ont été collectées et les équipes annoncent aujourd'hui que les résultats sont prometteurs, avec des poussées records pour ce type de technologie.


Le moteur de la NASA a produit ainsi plus de 1.8 tonne de poussée et l'agence est actuellement en train de développer un moteur RDE encore plus puissant, avec une poussée de 4.5 tonnes. La NASA attribue ce succès aux avancées de l'impression 3D et à l'utilisation d'un alliage cuivre-chrome-niobium appelé GRCop-42. La prochaine étape est d'augmenter la taille du moteur pour qu'il puisse être utilisé pour des vols spatiaux plus importants.

L'agence américaine n'est pas seule dans ce domaine d'investigation. L'agence spatiale japonaise a effectué un premier test de moteur dans l'espace en juillet 2021, et la Russie a annoncé en 2018 travailler sur un moteur capable de générer 2 tonnes de poussée.
Page générée en 0.183 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
A propos - Informations légales | Partenaire: HD-Numérique
Version anglaise | Version allemande | Version espagnole | Version portugaise