Le vol inaugural d'Ariane 6 aura lieu le 9 juillet

Publié par Adrien le 11/06/2024 à 06:00
Source: CNES
EN, DE, ES, PT
Restez toujours informé: suivez-nous sur Google Actualités (icone ☆)

Le directeur général de l'ESA, Josef Aschbacher, a annoncé au Salon aéronautique ILA de Berlin que le premier lancement d'Ariane 6 est prévu le 9 juillet 2024 depuis le Port spatial de l'Europe en Guyane française.


Josef Aschbacher a été rejoint sur scène par les partenaires du groupe de travail sur le lanceur Ariane 6, le président exécutif d'ArianeGroup Martin Sion, le président-directeur général du CNES Philippe Baptiste et le président exécutif d'Arianespace Stéphane Israël, à l'occasion de l'annonce de cette étape importante. Walther Pelzer, directeur général de l'Agence spatiale allemande au DLR, était également présent pour l'occasion.

Ariane 6 est le nouveau lanceur lourd européen, qui prend la relève de son prédécesseur, Ariane 5. Modulaire et polyvalente, Ariane 6 dispose d'un étage supérieur réallumable lui permettant de lancer plusieurs missions sur différentes orbites en un seul vol.

Josef Aschbacher, directeur général de l'ESA, a déclaré: "Ariane 6 marque une nouvelle ère de voyages spatiaux autonomes et polyvalents en Europe. Ce puissant lanceur est l'aboutissement de nombreuses années de détermination et d'ingéniosité de la part de milliers de personnes à travers l'Europe, et il rétablira à l'occasion de son lancement l'accès indépendant de l'Europe à l'espace. Je suis heureux d'annoncer que la première tentative de lancement aura lieu le 9 juillet. Je tiens à remercier les équipes sur le terrain pour leur travail acharné, leur travail d'équipe et leur détermination indéfectibles dans ce dernier volet de la campagne de lancement du vol inaugural. Ariane 6 est le lanceur européen qui correspond à nos besoins d'aujourd'hui, adaptable à nos ambitions futures."

Dans le cadre du développement d'Ariane 6, l'ESA est l'architecte du système de lancement ; elle travaille avec le maître d'oeuvre ArianeGroup pour le développement du lanceur et avec le CNES pour le développement du segment sol. L'ESA est l'opérateur responsable du vol inaugural. Pour les vols ultérieurs, Arianespace sera le fournisseur de services de lancement qui commercialise et exploite le lanceur Ariane 6 en vue de lancer une variété de missions en orbite pour les clients institutionnels et commerciaux.


Crédits: © ESA-M.Polo

"Avec l'annonce de la date prévue pour le premier envol d'Ariane 6, nous entrons dans la dernière ligne droite de la campagne de lancement. Notre engagement est total pour franchir les toutes dernières étapes. Ce vol marquera l'aboutissement d'années de développement et de tests menés par les équipes d'ArianeGroup et de ses partenaires dans toute l'Europe. Il ouvrira la voie à l'exploitation commerciale et à une forte montée en cadence au cours des deux prochaines années. Avec Ariane 6, lanceur performant, polyvalent et évolutif, l'Europe bénéficiera d'un accès autonome à l'espace", a déclaré Martin Sion, président exécutif d'ArianeGroup.

"Encore une fois, l'annonce de la date de vol inaugural d'Ariane 6, depuis le Centre Spatial Guyanais, est une étape cruciale franchie dans la garantie de la souveraineté européenne en matière d'accès à l'espace. Atteindre cette date a été possible grâce au travail colossal abattu par l'ensemble des parties prenantes dans la dernière ligne droite. Je veux à nouveau saluer cette prouesse collective d'avoir surmonté les écueils au fil des mois. Place désormais aux derniers ajustements avant le lancement. Décollage imminent pour l'Europe spatiale: tous unis derrière Ariane 6 !", s'est exclamé Philippe Baptiste, président-directeur général du CNES.

"Avec 30 missions en carnet, Ariane 6 a déjà gagné la confiance de ses clients institutionnels et commerciaux. Nous nous préparons à opérer le deuxième lancement d'Ariane 6 d'ici la fin de l'année, puis à monter en cadence pour viser une dizaine de lancements par an en rythme de croisière. C'est un magnifique défi à relever avec nos partenaires.", a ajouté Stéphane Israël, président exécutif d'Arianespace.

Au Port spatial de l'Europe en Guyane française, de nombreuses charges utiles variées ont été intégrées sur l'adaptateur de charges utiles d'Ariane 6. La dernière étape majeure avant le lancement sera la répétition générale. Une fois cette activité terminée, le groupe de travail sur le lanceur Ariane 6 publiera un nouveau point de situation à propos du vol inaugural.
Page générée en 0.126 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
A propos - Informations légales | Partenaire: HD-Numérique
Version anglaise | Version allemande | Version espagnole | Version portugaise