Le captage du CO2 nécessaire pour atteindre les objectifs climatiques
Publié par Adrien le 09/07/2014 à 00:05
Source: BE Allemagne numéro 665 (3/07/2014) - Ambassade de France en Allemagne / ADIT - http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/76305.htm
Afin de réduire les risques et les coûts engendrés par le changement climatique et pour atteindre les objectifs climatiques fixés par le Groupe Intergouvernemental d'Experts pour le Climat (GIEC), des technologies aujourd'hui controversées peuvent s'avérer nécessaires. La combinaison (Une combinaison peut être :) d'une production d'énergie (Dans le sens commun l'énergie désigne tout ce qui permet d'effectuer un travail, fabriquer de la chaleur, de la lumière, de produire un mouvement.) à partir de combustibles fossiles et de biomasse ( En écologie, la biomasse est la quantité totale de matière (masse) de toutes les espèces vivantes présentes dans un milieu naturel donné. Dans le domaine de l'énergie, le...) avec la capture (Une capture, dans le domaine de l'astronautique, est un processus par lequel un objet céleste, qui passe au voisinage d'un astre, est retenu dans la gravisphère de ce dernier. La capture de l'objet céleste...) et le stockage du dioxyde de carbone (Le dioxyde de carbone, communément appelé gaz carbonique ou anhydride carbonique, est un composé chimique composé d'un atome de carbone et de deux atomes d'oxygène et dont...) émis (CCS) pourrait être une technologie (Le mot technologie possède deux acceptions de fait :) clé pour respecter la limite d'un réchauffement maximal de deux degrés. C'est ce que montre l'étude la plus complète sur les stratégies technologiques possibles pour lutter contre le changement climatique, qui a été publiée dans un numéro spécial de la revue Climatic Change. Pour cette étude, les simulations de 18 modèles informatiques d'une équipe internationale de chercheurs ont été examinées au Stanford Energy Modeling Forum (projet EMF 27).

"Pour réduire les coûts du changement climatique, les technologies polyvalentes semblent être les plus intéressantes", explique l'auteur principal Elmar Kriegler, de l'Institut (Un institut est une organisation permanente créée dans un certain but. C'est habituellement une institution de recherche. Par exemple, le Perimeter Institute for...) de recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension métonymique, la recherche scientifique désigne...) de Potsdam sur les effets du changement climatique (PIK, Brandebourg). La bioénergie (La bioénergie résulte du processus de valorisation énergétique de la biomasse, lorsque celle-ci est utilisée comme combustible pour produire de la chaleur ou de l'électricité.) tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) comme le CCS peuvent contribuer à réduire les émissions liées à l'utilisation d'énergie non électrique, qui serait autrement difficile à décarboner. Dans l'industrie de l'acier (L’acier est un alliage métallique utilisé dans les domaines de la construction métallique (voir aussi l’article sur la...), par exemple, la combustion (La combustion est une réaction chimique exothermique d'oxydoréduction. Lorsque la combustion est vive, elle se traduit par une flamme voire une explosion.) du charbon de coke dans les hauts fourneaux pourrait être combinée avec le CCS ; dans le secteur des transports (Le transport, du latin trans, au-delà, et portare, porter, est le fait de porter quelque chose, ou quelqu'un, d'un lieu à un autre.), les combustibles fossiles pourraient être remplacés par les biocarburants. "Les herbes et les arbres qui sont utilisés pour la production d'énergie à partir de biomasse, consomment du CO2 pour leur croissance. En combinaison avec le CCS, du CO2 peut donc être retiré de l'atmosphère (Le mot atmosphère peut avoir plusieurs significations :) pour compenser les émissions qui se produisent inévitablement dans certains secteurs et ne pourront être évitées qu'à long terme ou partiellement", explique M. Kriegler.

Un grand nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) de simulations effectuées dans le cadre de l'étude ne permettaient d'atteindre les réductions d'émissions nécessaires à l'objectif de deux degrés sans l'utilisation de la bioénergie en combinaison avec le CCS. Dans d'autres simulations, les coûts du changement climatique dans les scénarios sans CCS ont en moyenne (La moyenne est une mesure statistique caractérisant les éléments d'un ensemble de quantités : elle exprime la grandeur qu'auraient chacun des membres de...) plus que doublé. Cependant, l'énergie produite à partir de biomasse peut entrer en concurrence avec le secteur alimentaire du fait des surfaces agricoles nécessaires, tandis que le captage et le stockage souterrain du dioxyde de carbone (Le carbone est un élément chimique de la famille des cristallogènes, de symbole C, de numéro atomique 6 et de masse atomique 12,0107.) provenant des centrales électriques à l'échelle industrielle n'est pas encore testé.

L'étude a été en mesure d'établir l'électrification accélérée de l'utilisation d'énergie par les consommateurs comme un facteur robuste de transformation - par exemple à travers plus de voitures (Une automobile, ou voiture, est un véhicule terrestre se propulsant lui-même à l'aide d'un moteur. Ce véhicule est conçu pour le transport terrestre de personnes ou de marchandises, elle...) électriques ou des fours électriques dans l'industrie de l'acier. En outre, une augmentation de l'efficacité énergétique (En physique et ingénierie mécanique, l'efficacité énergétique (ou efficacité thermodynamique) est un nombre sans dimension, qui est le rapport entre ce qui peut être...) pourrait être considérée comme une autre stratégie (La stratégie - du grec stratos qui signifie « armée » et ageîn qui signifie « conduire » - est :) importante pour soutenir la politique climatique, en permettant de réduire de moitié le coût du changement climatique. Cependant, sans mesures fortes pour décarboner la production d'énergie, une amélioration de l'efficacité énergétique seule ne serait pas suffisante pour atteindre l'objectif des deux degrés. "Notre étude donne des raisons de croire que nos stratégies technologiques pour atteindre les objectifs de la politique climatique sont disponibles", explique John Weyant, directeur du Stanford Energy Modeling Forum. "Toutefois, ces stratégies ne peuvent être efficaces que si les politiques climatiques efficaces sont très bientôt mises en oeuvre."
Page générée en 0.238 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique