Des chercheurs sont parvenus à régénérer des cellules cardiaques endommagées

Publié par Redbran le 09/07/2024 à 08:00
Source: Journal of Clinical Investigation
EN, DE, ES, PT
Restez toujours informé: suivez-nous sur Google Actualités (icone ☆)

La régénération du muscle cardiaque est longtemps restée un rêve inaccessible. Mais des chercheurs de l'Institut de recherche Stanley Manne ont récemment mis au point une technique prometteuse chez les souris. Cette découverte pourrait ouvrir la voie à de nouvelles approches thérapeutiques pour les défauts cardiaques congénitaux et la récupération après une crise cardiaque.


Image d'illustration Pixabay

Les scientifiques ont découvert que modifier les cellules cardiaques pour qu'elles reviennent à un état semblable à celui du fœtus permettrait une auto-réparation efficace grâce à une meilleure utilisation du glucose. Cette méthode, qui pourrait conduire à des traitements médicamenteux activant ce processus régénératif, a des implications importantes tant pour les soins pédiatriques que pour les adultes.

Le syndrome du cœur hypoplasique gauche (HLHS) est une anomalie congénitale rare où le côté gauche du cœur d'un bébé ne se développe pas correctement, touchant un nouveau-né sur 5000 et causant 23 % des décès cardiaques durant la première semaine de vie. Les cardiomyocytes des mammifères nouveau-nés peuvent se régénérer, mais perdent cette capacité avec l'âge, explique Paul Schumacker, PhD.

The Journal of Clinical Investigation a publié une étude où les chercheurs ont cherché à savoir si les cardiomyocytes adultes pouvaient retrouver cet état fœtal régénératif. En supprimant le gène mitochondrial UQCRFS1 chez les souris adultes, ils ont observé une régénération des cellules cardiaques endommagées, celles-ci absorbant davantage de glucose comme les cellules cardiaques fœtales.

Les résultats montrent que l'augmentation de l'utilisation du glucose peut également restaurer la division et la croissance des cellules cardiaques adultes, offrant une nouvelle voie pour traiter les cellules cardiaques endommagées. Selon Dr Schumacker, cette découverte représente un premier pas vers la résolution d'un problème crucial en cardiologie: comment faire en sorte que les cellules cardiaques se souviennent de leur capacité à se diviser pour réparer le cœur.

L'équipe de chercheurs va maintenant se concentrer sur l'identification de médicaments capables de déclencher cette réponse sans manipulation génétique. Si un médicament peut activer cette réponse, il pourrait ensuite être retiré une fois la régénération des cellules cardiaques terminée. Pour les enfants atteints de HLHS, cela pourrait permettre de restaurer l'épaisseur normale de la paroi ventriculaire gauche, potentiellement salvatrice.

Cette approche pourrait également bénéficier aux adultes ayant subi des dommages suite à une crise cardiaque, offrant une nouvelle perspective sur le traitement de ces affections graves.
Page générée en 0.124 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
A propos - Informations légales | Partenaire: HD-Numérique
Version anglaise | Version allemande | Version espagnole | Version portugaise