La Chine va expérimenter un écosystème terrestre sur la Lune

Publié par Adrien le 19/02/2024 à 13:00
EN, DE, ES, PT
Restez toujours informé: suivez-nous sur Google Actualités (icone ☆)

Dans le cadre de ses ambitieux projets lunaires, la Chine prévoit de lancer la mission Chang'e 8, qui aura pour but de déposer sur la Lune un petit écosystème ainsi que d'autres charges utiles destinées à tester l'utilisation des ressources lunaires. Cette initiative s'inscrit dans la préparation de la construction d'une base lunaire internationale, prévue pour les années 2030, en collaboration avec divers partenaires de la Chine.


Vue d'artiste d'une base lunaire.

La mission Chang'e 8 se concentrera sur le test de technologies clés nécessaires pour rendre cette future base durable. Parmi les expériences prévues, l'une des plus remarquables est celle de l'utilisation des ressources in situ (ISRU), qui consistera à fondre le sol lunaire à l'aide de l'énergie solaire pour ensuite fabriquer des composants, tels que des briques, destinés à la construction de structures par des robots.

En parallèle, une expérience d'écosystème terrestre sera menée, incluant des plantes et des micro-organismes dans un environnement contrôlé et scellé. Cette expérience vise à explorer la viabilité de l'utilisation biologique des ressources du sol lunaire et leur potentiel pour soutenir des technologies de support de vie, telles que la production d'aliments et d'oxygène, essentielles pour une base lunaire habitée.

Outre ces deux expériences majeures, Chang'e 8 embarquera également une gamme d'instruments scientifiques destinés à l'observation de la Terre et de l'espace environnant. Parmi eux, un radiomètre basé sur la Lune et un imageur multispectral pour l'observation de la Terre, qui collecteront des données sur le climat terrestre et son interaction avec le vent solaire. D'autres instruments, tels qu'un détecteur de champ électromagnétique à basse fréquence et un télescope à rayons X mous, fourniront des données précieuses sur la composition du régolithe lunaire et l'histoire des impacts lunaires.

La mission Chang'e 8, prévue pour ne pas décoller avant 2028, fait partie d'une série de missions chinoises visant à renforcer la présence humaine et robotique sur la Lune. Avant celle-ci, la mission Chang'e 6 tentera de ramener des échantillons du côté le plus éloigné de la Lune, un exploit jamais réalisé auparavant, et Chang'e 7 déployera un ensemble de véhicules d'exploration pour étudier la surface lunaire plus en détail.

Cette série de missions illustre l'engagement de la Chine dans l'exploration spatiale et sa volonté de jouer un rôle de premier plan dans l'exploitation des ressources lunaires et le développement de technologies durables pour la vie humaine dans l'espace.
Page générée en 0.122 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
A propos - Informations légales | Partenaire: HD-Numérique
Version anglaise | Version allemande | Version espagnole | Version portugaise