Un ciel constellé de... satellites ?

Publié par Adrien le 30/09/2020 à 09:00
Source: ASP
En mai 2019, la compagnie Space X lançait sa première vague de satellites de télécommunication. Un an plus tard, la communauté scientifique continue de s'inquiéter des répercussions de cette nouvelle source de pollution lumineuse sur l'astronomie (L’astronomie est la science de l’observation des astres, cherchant à expliquer leur origine, leur évolution, leurs propriétés physiques et chimiques. Elle ne doit pas...).


Du 29 juin au 2 juillet 2020 s'est tenu un atelier virtuel réunissant 250 astronomes, ingénieurs et opérateur (Le mot opérateur est employé dans les domaines :) de satellites. L'objectif: trouver des solutions aux ravages lumineux causés par les nombreux satellites qui envahissent l'espace.

C'est la compagnie Space X qui a lancé le bal en 2019 en envoyant en orbite (En mécanique céleste, une orbite est la trajectoire que dessine dans l'espace un corps autour d'un autre corps sous l'effet de la gravitation.) 60 satellites dans le cadre du projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et l’intégration d’une grande diversité de contribution, et...) Starlink. Celui-ci a pour objectif de faciliter l'accès Internet (Internet est le réseau informatique mondial qui rend accessibles au public des services variés comme le courrier électronique, la messagerie instantanée et le World Wide Web, en utilisant le...) partout dans le monde (Le mot monde peut désigner :). Selon les experts interrogés en février dernier par la revue Science, la luminosité (La luminosité désigne la caractéristique de ce qui émet ou réfléchit la lumière.) de ces satellites a pris par surprise les astronomes.

C'est que les satellites laissent derrière eux une intense trainée lumineuse. Ces halos flous masquent ainsi plusieurs pixels sur les images recueillies par les télescopes. L'Observatoire Vera C. Rubin au Chili, qui entrera en fonction l'an prochain, sera particulièrement affecté en raison de sa grande sensibilité, rapportait Science en août.

Les satellites dont l'orbite est inférieure à 600 km d'altitude (L'altitude est l'élévation verticale d'un lieu ou d'un objet par rapport à un niveau de base. C'est une des composantes géographique et biogéographique qui...) sont toutefois peu visibles pendant la nuit, la Terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance croissante au Soleil, et la quatrième par taille et par...) leur bloquant la lumière (La lumière est l'ensemble des ondes électromagnétiques visibles par l'œil humain, c'est-à-dire comprises dans des longueurs d'onde de 380nm (violet) à 780nm (rouge). La lumière est intimement liée...) du soleil (Le Soleil (Sol en latin, Helios ou Ήλιος en grec) est l'étoile centrale du système solaire. Dans la classification astronomique, c'est une étoile de type naine jaune, et...). Mais la situation (En géographie, la situation est un concept spatial permettant la localisation relative d'un espace par rapport à son environnement proche ou non. Il inscrit un lieu...) est différente (En mathématiques, la différente est définie en théorie algébrique des nombres pour mesurer l'éventuel défaut de dualité d'une application définie à l'aide...) au crépuscule. Le Soleil est alors sous l'horizon (Conceptuellement, l’horizon est la limite de ce que l'on peut observer, du fait de sa propre position ou situation. Ce concept simple se...), mais le satellite (Satellite peut faire référence à :) demeure illuminé par lui. Par conséquent, la recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension métonymique, la...) d'astéroïdes et l'étude des ondes (Une onde est la propagation d'une perturbation produisant sur son passage une variation réversible de propriétés physiques locales. Elle transporte de...) gravitationnelles, des phénomènes qui doivent être observés en début de nuit, risquent d'être compliquées par tous ces satellites.

Et ce n'est que le début. Le projet Starlink vise à mettre en orbite une constellation (Une constellation est un ensemble d'étoiles dont les projections sur la voûte céleste sont suffisamment proches pour qu'une civilisation les relie par des lignes imaginaires, traçant ainsi une figure sur...) d'au moins 12 000 satellites et pourrait se rendre jusqu'à 42 000. La compagnie Amazon prévoit pour sa part envoyer 3200 satellites dans le cadre du projet Kuiper et la compagnie OneWeb, 648. Les experts estiment que le nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) de satellites de télécommunication pourrait éventuellement atteindre 100 000.

La collaboration est de rigueur

La solution idéale (En chimie, une solution est dite idéale si les interactions propres entre les molécules d'une même espèce sont identiques aux interactions mutuelles entre les...), selon les astronomes: diminuer le nombre de satellites en orbite. Ce qui ne semble toutefois pas être une option pour l'industrie. Le rapport produit à la suite de l'atelier virtuel suggère quelques pistes pour, à tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) le moins, réduire les effets négatifs des satellites.

Entre autres, ceux-ci ne devraient pas avoir une orbite supérieure à 600 km. Au-dessus, ils sont visibles pendant presque toute la nuit. Les scientifiques s'inquiètent d'ailleurs du lancement d'une constellation par OneWeb dont l'orbite sera de 1200 km.

Rendre les satellites plus sombres est une autre option. Les traînées seraient encore visibles, mais les logiciels de traitement d'image pourraient les effacer plus facilement. Le rapport suggère également aux astronomes de perfectionner ce type d'application.

Enfin, les opérateurs de satellites pourraient transmettre les informations orbitales de leurs engins aux astronomes, ce qui permettrait aux télescopes d'éviter certaines régions du ciel (Le ciel est l'atmosphère de la Terre telle qu'elle est vue depuis le sol de la planète.) au moment opportun.
Cet article vous a plu ? Vous souhaitez nous soutenir ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis et/ou commentez-le, ceci nous encouragera à publier davantage de sujets similaires !
Page générée en 0.355 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique