Un curieux "point de bascule" découvert dans l'évolution des champignons

Publié par Redbran le 12/04/2024 à 13:00
Source: Cell Reports
EN, DE, ES, PT
Restez toujours informé: suivez-nous sur Google Actualités (icone ☆)

La nature cache des processus cachés, et parmi eux, l'évolution des champignons vient de révéler un nouveau secret.

Une étude récente publiée dans le journal Cell Reports met en lumière un "point de bascule" évolutif qui influence à la fois la croissance et la forme des champignons. Ce point de bascule agit comme une barrière, limitant considérablement les formes que peuvent prendre les hyphes, ces structures filiformes constituant le réseau souterrain des champignons.


Mycélium hyphal.
Crédit: Maxim Ohairwe

Les champignons, souvent associés aux chapeaux émergeant du sol, possèdent également des racines souterraines nommées mycéliums. Ces mycéliums, composés de milliers de cellules filiformes appelées hyphes, se fraient un chemin dans le sol à la recherche de nutriments. Les formes variées des hyphes, allant de bouts arrondis à pointus, jouent un rôle crucial dans leur capacité à récolter les éléments nutritifs et à se développer.

L'équipe de recherche, dirigée par Enrique Rojas, professeur adjoint de biologie à l'Université de New York, a combiné théorie et expérimentation pour explorer la diversité morphologique des hyphes. Ils ont découvert que les formes d'hyphes observées dans la nature ne représentent qu'une petite fraction des formes possibles, suggérant un processus de sélection naturelle où seules certaines formes sont évolutivement viables.

Leur étude révèle que les hyphes se trouvant près de ce point de bascule évolutif sont particulièrement sensibles aux variations environnementales, chimiques ou génétiques. Des traitements avec des produits chimiques affectant la croissance des hyphes ont montré que ceux proches du point de bascule adoptent une croissance ralentie et une forme inhabituelle, n'apparaissant pas naturellement.


Paysage adaptatif des hyphes montrant que les formes naturelles sont contraintes par un point de bascule.
Crédit: Maxim Ohairwe

Cette découverte ne clarifie pas seulement le mystère de la diversité des formes hyphales chez les champignons, mais elle éclaire également sur un principe évolutif plus large: les paysages adaptatif peuvent présenter des instabilités ou des points de bascule qui imposent des contraintes sévères sur les traits biologiques complexes.

Cela a des implications significatives pour notre compréhension de l'évolution et de l'écologie, notamment en ce qui concerne les espèces vulnérables aux changements climatiques et le développement de nouveaux antimicrobiens ciblant les champignons pathogènes.
Page générée en 0.268 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
A propos - Informations légales | Partenaire: HD-Numérique
Version anglaise | Version allemande | Version espagnole | Version portugaise