Découverte historique: le point décimal apparait dans cet écrit du XVe siècle

Publié par Adrien le 02/03/2024 à 06:00
Source: Historia Mathematica
EN, DE, ES, PT
Restez toujours informé: suivez-nous sur Google Actualités (icone ☆)

La découverte récente de documents datant du XVe siècle en Italie jette une lumière nouvelle sur l'histoire du point décimal, révélant que cet élément clé des mathématiques était utilisé bien plus tôt que supposé précédement.

Qui aurait cru que le point décimal, cette modeste marque facilitant grandement les calculs en séparant les nombres entiers de leurs fractions, remonterait à l'époque d'une Italie médiévale florissante ? Loin d'être une invention de la Renaissance tardive, comme le suggérait l'usage systématique des décimales par le mathématicien allemand Christopher Clavius en 1593, une nouvelle recherche met en lumière l'œuvre d'un marchand vénitien du XVe siècle, Giovanni Bianchini, qui utilisait déjà le point décimal entre 1441 et 1450.


L'écrit figurant dorénavant le plus ancien point décimal connu

Cette révélation est le fruit du travail acharné de Glen Van Brummelen, historien des mathématiques à l'Université Trinity Western au Canada. C'est lors d'un camp de mathématiques destiné aux collégiens que Van Brummelen a découvert l'usage du point décimal dans un des traités de Bianchini, une découverte qui l'a poussé à partager sa trouvaille avec enthousiasme.

L'idée de décomposer les nombres entiers en parties plus petites n'est pas nouvelle et remonte à bien avant le Moyen Âge. Toutefois, la méthode employée par les astronomes de l'époque, basée sur un système décimal de base 60, diffère significativement de notre système décimal de base 10, aujourd'hui enseigné dès l'école primaire. Malgré l'existence de notations évoquant notre système décimal actuel, ces innovations ne se sont pas imposées durablement dans le temps.

L'étude de Van Brummelen, publiée dans la revue Historia Mathematica, souligne la difficulté d'attribuer la paternité du point décimal à une unique figure historique, tant les pratiques et les systèmes ont varié à travers le temps. Néanmoins, il est plus aisé de tracer l'histoire de la notation du point décimal, symbole pérenne jusqu'à nos jours, qui fait sa première apparition documentée dans les "Tabulae primi mobilis B" de Bianchini. Ce marchand, devenu administrateur au service de la famille régnante de Venise, les d'Estes, utilisait le point décimal dans le calcul des coordonnées stellaires à des fins astrologiques.

Bien que l'adoption de cette notation ait été lente, Clavius, informé des travaux de Bianchini, ainsi que d'autres mathématiciens inspirés par ses œuvres, ont finalement adopté et popularisé le point décimal. C'est finalement le mathématicien écossais John Napier, inventeur des logarithmes, qui ancrera définitivement le point décimal dans le paysage mathématique au début du XVIIe siècle.
Page générée en 0.136 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
A propos - Informations légales | Partenaire: HD-Numérique
Version anglaise | Version allemande | Version espagnole | Version portugaise