Éclairage sur l'origine des métastases

Publié par Adrien le 11/11/2020 à 09:00
Source: Université de Genève
Une nouvelle approche prenant en compte la grande hétérogénéité et le phénotype des cellules tumorales permet de mieux cibler la recherche sur les métastases. Un gène prévenant leur apparition a été identifié par une équipe de l'UNIGE.


Le séquençage d'ARN avec la technique du Spiked-single-cell attribue des phénotypes à des groupes de cellules. Exemple de cartographie (La cartographie désigne la réalisation et l'étude des cartes géographiques. Le principe majeur de la cartographie est la représentation de données sur...) d'un seul groupe de cellules montrant (en vert) la population hétérogène de cellules cancéreuses qui se divise en deux groupes. La cartographie des pointages permet d'identifier les cellules ayant un potentiel métastatique variable (En mathématiques et en logique, une variable est représentée par un symbole. Elle est utilisée pour marquer un rôle dans une...) par le retour du clone métastatique (en rouge) vers un groupe, et du clone non métastatique (en bleu) vers l'autre groupe.
© UNIGE/Ariel Ruiz i Altaba

Pour développer des traitements efficaces, il faut être capable de comprendre l'effet spécifique d'une substance anticancéreuse sur le type de cellule, voire la cellule, donnant naissance aux métastases dans l'immense hétérogénéité cellulaire des tumeurs. Une équipe de l'Université de Genève (L'université de Genève (UNIGE) est l'université publique du canton de Genève en Suisse. Fondée en 1559 par Jean Calvin, sous le nom d'Académie de Genève, comme un séminaire...) (UNIGE) a utilisé une technique d'avant-garde, appelée spiked-scRNAseq, liant (Un liant est un produit liquide qui agglomère des particules solides sous forme de poudre. Dans le domaine de la peinture, il permet au pigment d'une peinture de coller sur le support, il est...) la transcriptomique aux phénotypes cellulaires des tumeurs du cancer (Le cancer est une maladie caractérisée par une prolifération cellulaire anormalement importante au sein d'un tissu normal de l'organisme, de telle...) du côlon (Le côlon, aussi appelé "gros intestin", court du cæcum jusqu'au rectum et constitue la partie terminale de l'intestin, appartenant à l'appareil digestif. Il fait suite à l'iléon au niveau de la valvule...). L'importance du gène (Un gène est une séquence d'acide désoxyribonucléique (ADN) qui spécifie la synthèse d'une chaîne de polypeptide ou d'un acide ribonucléique (ARN) fonctionnel. On peut...) VSIG1, impliqué dans les interactions intercellulaires, a pu être identifiée comme un facteur préventif des métastases. Au-delà de cette découverte porteuse (Une porteuse est un signal sinusoïdal de fréquence et amplitude constantes. Elle est modulée par le signal utile (audio, vidéo, données) en vue, soit de sa diffusion au moyen...) d'espoir pour l'élaboration de futurs (Futurs est une collection de science-fiction des Éditions de l'Aurore.) traitements, cette publication parue dans Cell Reports valide l'utilisation de cette technologie (Le mot technologie possède deux acceptions de fait :) pour tester des médicaments actifs contre les métastases, y compris pour des approches personnalisées.

La plupart des traitements médicamenteux contre le cancer ne fonctionnent pas de manière optimale contre les métastases. Ils ont en effet été développés pour avoir une action globale et le plus grand effet possible sur la moyenne (La moyenne est une mesure statistique caractérisant les éléments d'un ensemble de quantités : elle exprime la grandeur qu'auraient chacun des membres de l'ensemble s'ils étaient tous identiques sans changer...) des patients. Or, pour être efficaces, "les drogues devraient être ciblées uniquement sur les cellules générant des métastases", indique le Professeur Ariel Ruiz i Altaba, chercheur (Un chercheur (fem. chercheuse) désigne une personne dont le métier consiste à faire de la recherche. Il est difficile de bien cerner le métier de chercheur tant les domaines de recherche sont diversifiés et impliquent d'importantes différences...) à la faculté de Médecine (La médecine (du latin medicus, « qui guérit ») est la science et la pratique (l'art) étudiant l'organisation du corps humain (anatomie), son fonctionnement normal (physiologie), et cherchant...) de l'UNIGE. En effet, les tumeurs sont composées de cellules très hétérogènes: certaines vont donner lieu à des métastases alors que d'autres pas. Plus intéressant pour le développement de nouveaux traitements, des cellules tumorales vont freiner ou accélérer la croissance des métastases. Scientifiques et médecins cherchent depuis longtemps à savoir comment cibler le bon type de cellules tumorales pour vaincre le cancer.

L'équipe du Professeur Ruiz i Altaba a mis en place une approche permettant de définir les phénotypes des tumeurs, de les cloner et de les tracer grâce à une analyse à l'échelle cellulaire, tant du génome (Le génome est l'ensemble du matériel génétique d'un individu ou d'une espèce codé dans son ADN (à l'exception de certains virus...) que de l'expression des ARN messagers qui en découlent. Pour rappel, les gênes (Gênes (Genova en italien, Zena en ligurien) est une ville italienne, capitale de la Ligurie, deuxième port de la Méditerranée derrière Marseille. Elle compte 615 686 habitants et 878 000 au sein de son...) d'une cellule, ou son génotype (Le génotype est l'ensemble ou une partie donnée de la composition génétique (information génétique) d'un individu. Le...) sont d'abord copiés en ARN messager qui est souvent utilisé pour la synthèse des protéines. Ces dernières sont donc l'expression visible des gènes, leurs actions définissent les caractéristiques mesurables de la cellule, soit son phénotype. "Notre approche permet d'identifier les pièces manquantes du puzzle d'une tumeur (Le terme tumeur (du latin tumere, enfler) désigne, en médecine, une augmentation de volume d'un tissu, clairement délimitée sans précision de cause.), en liant l'expression du génotype au phénotype cellulaire. En substance, nous voulons savoir comment les cellules deviennent métastatiques et d'où elles proviennent", indique le chercheur.

La validation d'un modèle

En développant et utilisant la technique dite du spiked-scRNAseq, qui combine transcriptomique et détermination du phénotype d'une seule cellule en la "pointant" dans une population, les chercheurs et chercheuses ont réussi à définir précisément la composition de la population cellulaire tumorale tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) en déterminant leur phénotype à l'échelle cellulaire. Pour ce faire ils/elles ont d'abord étiqueté génétiquement plusieurs types de cellules tumorales afin de pouvoir observer leur devenir et plus particulièrement leur comportement métastatique. Une fois le phénotype connu, les cellules du même clone ont été pointées dans la population hétérogène de cellules primaires du cancer du côlon et soumises à un séquençage unicellulaire. Le profil moléculaire des cellules ayant un potentiel métastatique a ainsi été identifié par le repérage des cellules métastatiques pointées dans ce groupe de cellules.

Fort de cette approche, des drogues et leur effet antimétastasique ont pu être testés précisément. "En d'autres termes, nous pouvons utiliser cette approche pour analyser des composés pour leur action sur les cellules générant des métastases chez des patients individuels.", indique Marianna Silvano, postdoctorante à l'UNIGE et copremière auteure de l'étude.

Identification d'un gène répresseur de métastase

Les chercheurs ont ensuite appliqué cette approche pour comprendre le comportement tumoral. "Nous avons cherché à définir le statut pré métastatique d'une tumeur et d'évaluer son potentiel métastatique", ajoute-t-elle. Pour ce faire, l'équipe de recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension métonymique, la...) genevoise a découvert qu'en mélangeant des cellules ayant un phénotype métastatique avec des cellules non métastatiques, les premières stoppaient la migration de ces dernières. "C'est l'indication (Une indication (du latin indicare : indiquer) est un conseil ou une recommandation, écrit ou oral.) que des interactions cellulaires restreintes sont importantes dans le processus de formation des métastases", explique Ariel Ruiz i Altaba.

Forts de cet enseignement (L'enseignement (du latin "insignis", remarquable, marqué d'un signe, distingué) est une pratique d'éducation visant à développer...), analyses génomiques et transcriptomiques en main (La main est l’organe préhensile effecteur situé à l’extrémité de l’avant-bras et relié à ce dernier par le poignet....), l'équipe de recherche s'est focalisée sur les gènes impliqués dans les voies de signalisation importantes pour les interactions cellulaires. Carolina Bernal, postdoctorante et co-première auteure de l'étude, a identifié le gène VSIG1. Marianna Silvano et elle ont conclu qu'il était essentiel pour l'interaction (Une interaction est un échange d'information, d'affects ou d'énergie entre deux agents au sein d'un système. C'est une action réciproque qui suppose...) restrictive entre les cellules tumorales non métastatiques et métastatiques. "En l'exprimant dans une cellule tumorale, on fait décroitre les métastases in vivo (In vivo (en latin : « au sein du vivant ») est une expression latine qualifiant des recherches ou des examens pratiqués sur...) et in vitro (In vitro (en latin : « dans le verre ») signifie un test en tube, ou, plus généralement, en dehors de l'organisme vivant ou de la cellule. Un exemple est la fécondation in...). Si on l'enlève, on observe un accroissement des métastases", conclut Marianna Silvano. Les cellules métastatiques des tumeurs primaires peuvent être localisées grâce au spiked-scRNAseq, rendant possible l'identification de gènes essentiels. Des médicaments actifs pourront ainsi être identifiés pour développer de nouveaux traitements efficaces contre le cancer du côlon, comme pour d'autres cancers.
Cet article vous a plu ? Vous souhaitez nous soutenir ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis et/ou commentez-le, ceci nous encouragera à publier davantage de sujets similaires !
Page générée en 0.575 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique