Les Etats-Unis ont détruit par missile le satellite espion incontrôlable

Publié par Adrien le 22/02/2008 à 00:09
Illustration: NASA
La première tentative fut la bonne: l'armée américaine a bien abattu par missile dans l'espace son satellite espion devenu incontrôlable, qui menaçait de s'écraser sur Terre à un endroit indéterminé.

La tentative a eu lieu ce mercredi, le missile (Un missile est un projectile autopropulsé et guidé, constitué de :) tactique de type SM-3 a été tiré depuis un navire (Un navire est un bateau destiné à la navigation maritime, c'est-à-dire prévu...) de la marine, l'USS Lake Erie. Le satellite (Satellite peut faire référence à :), d'une masse (Le terme masse est utilisé pour désigner deux grandeurs attachées à un...) de plus d'une tonne ( La tonne représente différentes unités de mesure ; Une tonne est un grand et large...), a été abattu à environ 247 km d'altitude (L'altitude est l'élévation verticale d'un lieu ou d'un objet par rapport à un niveau...). Ce dernier était imprégné au moment de la collision (Une collision est un choc direct entre deux objets. Un tel impact transmet une partie de...) d'une vitesse (On distingue :) de 11.265 km/h. Des débris ont immédiatement commencé à plonger et se consumer dans l'atmosphère (Le mot atmosphère peut avoir plusieurs significations :), les autres suivront dans les jours (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la...) ou semaines qui viennent.

Les Etats-Unis ont justifié officiellement la destruction de leur satellite dans un souci sanitaire: ce dernier contenait pour sa propulsion (La propulsion est le principe qui permet à un corps de se mouvoir dans son espace environnant....) environ 450 kg d'hydrazine (L’hydrazine (ou Diazène), de formule chimique N2H4 et de formule...), une substance hautement toxique, et se serait écrasé sur Terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance...) début mars à un endroit inconnu si rien n'avait été fait. Selon le général James, chef d'état-major interarmées adjoint américain, le réservoir a été frappé avec une certitude de 80 à 90%. Il faudra cependant attendre 1 à 2 jours avant d'en avoir la conviction.

Pour certains gouvernements, dont la Russie et la Chine, il s'agissait avant tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou...) pour les Etats-Unis de démontrer leur capacité technologique de "guerre des étoiles" en abatant un satellite en orbite (En mécanique céleste, une orbite est la trajectoire que dessine dans l'espace un corps...) (voir notre news (NeWS est un système de fenêtrage conçu par James Gosling (qui a contribué...)). Ces gouvernements s'inquiètent d'une possible course (Course : Ce mot a plusieurs sens, ayant tous un rapport avec le mouvement.) aux armements dans le domaine spatial. A noter que la Chine a déjà effectué un tir similaire début 2007 avec la destruction par missile d'un ancien satellite météorologique.

La technologie (Le mot technologie possède deux acceptions de fait :) utilisée provient de celle de la défense antimissile dans lequel ont fortement investi les Etats-Unis. Selon le secrétaire américain à la Défense Robert Gates, "Nous avons eu un certain nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre...) de tests couronnés de succès, et le fait que le Congrès ait accordé ces dernières années des milliards de dollars pour la poursuite du programme de défense antimissile prouve que la question de savoir si ce système va fonctionner ou non est derrière nous". Le Pentagone souligne cependant qu'il ne s'agissait en rien d'un essai ni d'une démonstration (En mathématiques, une démonstration permet d'établir une proposition à partir...) technologique, et que la transparence (Un matériau ou un objet est qualifié de transparent lorsqu'il se laisse traverser par la...) a été de mise depuis le début.

Cet article vous a plu ? Vous souhaitez nous soutenir ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis et/ou commentez-le, ceci nous encouragera à publier davantage de sujets similaires !
Page générée en 0.340 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique