Etude acoustique des sites préhistoriques
Publié par Redbran le 11/06/2017 à 00:00
Source: CORDIS-Europa
Des technologies et des méthodes de pointe pour étudier l'acoustique des sites d'art préhistorique.

Une initiative de l'UE a étudié l'importance de l'acoustique dans la production, la localisation et l'utilisation active des sites et des paysages de l'art rupestre préhistorique.


Site de Baume Brune. Illustration archeoacustica

L'art rupestre désigne les œuvres humaines réalisées sur des surfaces naturelles de rochers. Il est de plus en plus reconnu que l'étude de la nature sonique des pièces archéologiques peut permettre de mieux comprendre les civilisations passées. Cependant, les études archéo-acoustiques de l'art rupestre n'en sont qu'à leurs débuts en Europe (L’Europe est une région terrestre qui peut être considérée comme un continent à part entière, mais aussi comme l’extrémité occidentale du continent eurasiatique, voire comme...). L'étude de ses différents éléments, à savoir l'acoustique (L’acoustique est une branche de la physique dont l’objet est l’étude des sons et des ondes mécaniques. Elle fait appel aux phénomènes ondulatoires et à...), le paysage (Étymologiquement, le paysage est l'agencement des traits, des caractères, des formes d'un espace limité, d'un « pays ». Portion de l'espace terrestre saisi horizontalement par un...), la musicologie et l'archéologie, peut éclairer ce champ (Un champ correspond à une notion d'espace défini:) interdisciplinaire (Un travail interdisciplinaire intègre des concepts provenant de différentes disciplines.) unique.

Grâce au financement de l'UE, le projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et l’intégration d’une grande diversité de...) SONART (Sounds of rock art. Archaeoacoustics and post-palaeolithic schematic art in the Western Mediterranean) a étudié l'acoustique des paysages et des sites d'art rupestre schématique en Méditerranée occidentale.

Les partenaires du projet ont effectué des mesures acoustiques dans 10 régions d'art rupestre en Espagne, en France et en Italie. L'objectif était d'étudier les expériences sensorielles recherchées par les créateurs d'art rupestre préhistorique au Néolithique et au début de l'Âge de Bronze (Le bronze est le nom générique des alliages de cuivre et d'étain. Le terme airain désigne aussi le bronze, mais est plutôt employé en poésie et dans...).

Les chercheurs ont élaboré une technique pour mesurer la sonorité des sites grâce à des dispositifs facilement transportables et peu coûteux, qui répondent aux exigences standard des mesures d'acoustique. L'équipement développé permet aux utilisateurs d'acquérir rapidement plusieurs paramètres acoustiques dans des zones isolées, comme la direction de l'arrivée et l'audibilité des réflexions du son, la réverbération, la résonance (Lorsqu'on abandonne un système stable préalablement écarté de sa position d'équilibre, il y retourne, généralement à travers des oscillations propres. Celles-ci se produisent à la fréquence propre...), la largeur (La largeur d’un objet représente sa dimension perpendiculaire à sa longueur, soit la mesure la plus étroite de sa face. En...) apparente du champ sonore, la perte ou l'atténuation (Perte d'intensité et amplitude d'un signal...) de transmission. Cette nouvelle méthode leur permet d'évaluer si l'acoustique des endroits, en particulier les échos et la réverbération, a joué un rôle dans la sélection des sites d'art rupestre décorés.

L'équipe SONART a également étudié le type de source sonore qui produit les meilleurs effets acoustiques dans les paysages d'art rupestre, et si certains motifs d'art rupestre particuliers sont associés à des effets acoustiques. Elle a également comparé les résultats de chaque région afin de déduire des points communs dans les conventions culturelles des créateurs d'art rupestre en matière (La matière est la substance qui compose tout corps ayant une réalité tangible. Ses trois états les plus communs sont l'état solide,...) d'expériences sensorielles.

Le projet SONART a permis d'apporter de l'objectivité, de la précision et de l'exactitude dans les mesures acoustiques des paysages d'art rupestre. Il a apporté des preuves importantes de l'utilisation du son et de la musique dans les paysages d'art rupestre, tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) en approfondissant les connaissances sur les expériences sensorielles recherchées par les communautés préhistoriques.

Pour plus d'information voir: description des zones
Page générée en 0.178 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique