Exoplanète: découverte d'une super-Terre brûlante

Publié par Adrien le 16/02/2024 à 06:00
Source: arXiv
EN, DE, ES, PT
Restez toujours informé: suivez-nous sur Google Actualités (icone ☆)

Une équipe internationale a utilisé le satellite TESS (Transiting Exoplanet Survey Satellite) de la NASA pour découvrir une nouvelle planète extrasolaire à période ultra-courte, baptisée Wolf 327 b. Ce monde étranger, légèrement plus grand et environ 2,5 fois plus massif que la Terre, offre un aperçu fascinant des variétés de planètes peuplant notre cosmos.


Depuis son lancement en avril 2018, TESS a scruté environ 200 000 des étoiles les plus brillantes proches du Soleil, dans le but de déceler des exoplanètes en transit. Parmi plus de 7 000 candidats détectés à ce jour, 415 ont été confirmés, enrichissant notre compréhension des systèmes planétaires au-delà du nôtre.

Wolf 327 b a été détecté autour d'une étoile naine M, Wolf 327, située à environ 93 années-lumière de nous. Cette planète se distingue par son orbite extrêmement rapprochée, bouclant un tour complet en seulement 13,7 heures. Sa taille est de 1,24 rayon terrestre, et sa masse atteint 2,53 fois celle de notre planète, ce qui lui confère une densité élevée suggérant une composition interne similaire à celle de Mercure, avec un large noyau de fer entouré d'un faible manteau.

L'environnement de Wolf 327 b est hostile, avec une température d'équilibre frôlant les 1 000 K, excluant la présence d'eau liquide à sa surface. Néanmoins, cette super-Terre à ultra-courte période présente un intérêt scientifique majeur, notamment pour la compréhension des structures internes des planètes rocheuses. Les caractéristiques de Wolf 327, une étoile naine M âgée de 4,1 milliards d'années et moins massive que le Soleil, contribuent également à l'intérêt de cette découverte.


Courbe de lumière de Wolf 327 b.
Crédit: Murgas et al., 2024.

L'étude de Wolf 327 b et d'autres planètes de ce type pourrait bénéficier grandement des observations futures avec le télescope spatial James Webb, permettant d'affiner notre compréhension de leur atmosphère et de leur composition. Les chercheurs suggèrent également la présence potentielle d'autres planètes dans ce système, renforçant l'idée que les planètes à période ultra-courte ne sont souvent pas seules.

Cette découverte souligne l'importance de missions comme TESS dans la quête de connaissances sur l'Univers, offrant de nouvelles perspectives sur la diversité et la complexité des systèmes planétaires au-delà du nôtre.
Page générée en 0.304 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
A propos - Informations légales | Partenaire: HD-Numérique
Version anglaise | Version allemande | Version espagnole | Version portugaise