Extinction des océans: quel scénario préférez-vous ?

Publié par Adrien le 09/05/2022 à 09:00
Source: ASP
Quelle est la différence entre un titre comme "Le risque d'extinction de masse dans les océans à cause du réchauffement climatique" et un titre comme "Éviter l'extinction de masse des océans à cause du réchauffement climatique" ? Aucune différence, sauf la volonté des chercheurs de choisir, dans le deuxième cas, un titre optimiste.


Curtis Deutsch et Justin L. Penn, de l'Université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la...) Princeton, n'ont en effet pas changé leurs conclusions, racontent-ils au New York Times. Ils ont simplement choisi, parmi les différents scénarios des trois prochains siècles qui se dessinent sur leurs modèles, de donner à leur étude une apparence moins sombre.

Mais il n'empêche que si l'humanité reste trop longtemps sur sa trajectoire (La trajectoire est la ligne décrite par n'importe quel point d'un objet en mouvement, et...) actuelle d'émissions de gaz (Un gaz est un ensemble d'atomes ou de molécules très faiblement liés et...) à effet de serre (L'effet de serre est un processus naturel qui, pour une absorption donnée d'énergie...) (GES), c'est véritablement à une extinction (D'une manière générale, le mot extinction désigne une action consistant à éteindre quelque...) de masse (Le terme masse est utilisé pour désigner deux grandeurs attachées à un...) dans les océans (Océans stylisé Ωcéans est un documentaire français réalisé par...) qu'on risque d'assister d'ici l'an 2300, selon leur recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue...), publiée le 28 avril dans la revue Science.

Ce n'est pas inévitable, d'où leur titre. Dans leur scénario le plus optimiste, celui où les émissions de GES restent dans la limite supérieure de l'Accord de Paris (Paris est une ville française, capitale de la France et le chef-lieu de la région...) de 2015, le risque d'extinction de masse est réduit de plus de 70%. Dès les environs de l'an 2100, on saurait à quoi s'en tenir avec "seulement" 4% des espèces marines disparues. Mais on n'en est pas encore là.

Rappelons que les océans absorbent une grande partie du CO2 émis par les activités humaines et emprisonnent la chaleur (Dans le langage courant, les mots chaleur et température ont souvent un sens équivalent :...). Mais le prix à payer est une lente (La Lente est une rivière de la Toscane.) hausse de la température (La température est une grandeur physique mesurée à l'aide d'un thermomètre et...) des océans et une lente diminution du taux d'oxygène (L’oxygène est un élément chimique de la famille des chalcogènes, de...) -deux facteurs qui ont un impact négatif sur la vie (La vie est le nom donné :) marine, et sur certaines espèces plus que d'autres, comme les récifs de corail (Le corail est un animal de l'embranchement des Cnidaires, vivant généralement en colonies...).
Cet article vous a plu ? Vous souhaitez nous soutenir ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis et/ou commentez-le, ceci nous encouragera à publier davantage de sujets similaires !
Page générée en 0.148 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique