Le français Alain Aspect prix Nobel de physique 2022 pour ses travaux sur la physique quantique

Publié par Adrien le 05/10/2022 à 09:00
Source: CNRS

Alain ASPECT
© CNRS Photothèque/Jérôme CHATIN
Alain Aspect, directeur de recherche émérite du CNRS, professeur à l'Institut d'Optique Graduate School / Université Paris-Saclay, professeur affilié avec distinctions à l'ENS Paris-Saclay et professeur associé à l'École polytechnique, travaillant au Laboratoire Charles Fabry (Charles Fabry (1867-1945) est un physicien français.) (Institut d'Optique (L'optique est la branche de la physique qui traite de la lumière, du rayonnement...) Graduate School/CNRS, Université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la...) Paris-Saclay), est lauréat du prix Nobel de physique (Le prix Nobel de physique est une récompense gérée par la Fondation Nobel, selon les...) 2022. Il partage cette récompense avec l'Américain John F. Clauser et l'Autrichien Anton Zeilinger pour leurs expériences pionnières sur l'intrication quantique (L'intrication quantique est un phénomène observé en mécanique quantique dans...), ayant ouvert la voie aux technologies quantiques.

Après avoir été distingué par la Médaille d'or du CNRS (Le Centre national de la recherche scientifique, plus connu sous son sigle CNRS, est le plus grand...) en 2005, le prix Wolf (Les prix Wolf sont officiellement attribués tous les ans en Israël par la Fondation Wolf...) en 2010, la médaille Albert-Einstein en 2012, le prix Balzan et la médaille Niels Bohr (Niels Henrik David Bohr (7 octobre 1885 à Copenhague, Danemark -...) en 2013, Alain Aspect (Alain Aspect est un physicien français, né en 1947, connu notamment pour avoir conduit le...), directeur de recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue...) émérite du CNRS au Laboratoire Charles Fabry, titulaire de la chaire Augustin Fresnel à l'IOGS et professeur associé à l'École polytechnique, se voit aujourd'hui récompensé du prix Nobel de physique (La physique (du grec φυσις, la nature) est étymologiquement la...) 2022. Une distinction qu'il remporte avec deux autres chercheurs, l'Américain John F. Clauser et l'Autrichien Anton Zeilinger, pour leurs travaux expérimentaux sur l'intrication qui ont permis d'appréhender le coeur de la théorie (Le mot théorie vient du mot grec theorein, qui signifie « contempler, observer,...) quantique.

Cette distinction vient récompenser une vie (La vie est le nom donné :) de travaux révolutionnaires dans ce domaine. Né en 1947 à Agen, et ancien élève de l'École normale supérieure (promotion 1965 de l'ENSET), physicien (Un physicien est un scientifique qui étudie le champ de la physique, c'est-à-dire la...) et spécialiste de l'optique et de la physique quantiques, directeur de recherche au CNRS depuis 1992, Alain Aspect se distingue dès 1982 par la mise en évidence, de manière non ambiguë, de la propriété quantique fondamentale (En musique, le mot fondamentale peut renvoyer à plusieurs sens.) d'intrication quantique.

En étudiant précisément une source de lumière (La lumière est l'ensemble des ondes électromagnétiques visibles par l'œil...) contrôlée, il a établi de manière irréfutable le phénomène d'intrication quantique, et apporte une réponse expérimentale ( En art, il s'agit d'approches de création basées sur une remise en question des dogmes...) au paradoxe EPR (Le paradoxe EPR, abréviation de paradoxe Einstein-Podolsky-Rosen, est une expérience de...) proposé une cinquantaine d'années plus tôt par Albert Einstein (Albert Einstein (né le 14 mars 1879 à Ulm, Wurtemberg, et mort le...), Boris Podolsky et Nathan Rosen. Il a alors démontré la violation des inégalités de Bell (En mécanique quantique, les inégalités de Bell (du nom de leur auteur : John...) établies quelques années auparavant. Cette découverte traduit la capacité de deux photons à se comporter comme un système quantique unique, même à distance l'un de l'autre, dès lors qu'ils ont interagi dans le passé (Le passé est d'abord un concept lié au temps : il est constitué de l'ensemble...). Une avancée majeure, ayant ouvert la voie au domaine des nouvelles technologies quantiques, qui révolutionnent aujourd'hui le traitement et la communication (La communication concerne aussi bien l'homme (communication intra-psychique, interpersonnelle,...) de l'information.

En 1984, alors maître de conférences à l'École polytechnique et sous-directeur de laboratoire au Collège de France (Le Collège de France, situé au no 11 place Marcelin-Berthelot dans le quartier latin...), il travaille sur la méthode de refroidissement d'atomes (Un atome (du grec ατομος, atomos, « que l'on ne peut...) par laser (Un laser est un appareil émettant de la lumière (rayonnement électromagnétique)...) dite "sous le recul du photon (En physique des particules, le photon est la particule élémentaire médiatrice de l'interaction...)". Il se rapproche notamment de Claude Cohen-Tannoudji (Claude Cohen-Tannoudji (1er avril 1933 à Constantine, Algérie française) est un...), prix Nobel de physique 1997 et membre du Laboratoire Kastler-Brossel (CNRS/Collège de France/ENS Paris/Sorbonne Université). En 1986, Alain Aspect démontre expérimentalement la dualité onde-particule (En physique, la dualité onde-particule ou dualité onde-corpuscule est un principe selon...) pour un photon (En physique des particules, le photon (souvent symbolisé par la lettre γ — gamma)...) unique. Depuis, avec son groupe d'optique atomique qu'il a créé en 1992 à l'Institut (Un institut est une organisation permanente créée dans un certain but. C'est...) d'Optique Graduate School, il apporte des contributions majeures aux fondements de la condensation (La condensation est le nom donné au phénomène physique de changement d'état de la matière qui...) de Bose-Einstein et de l'optique atomique, où les atomes révèlent leur nature ondulatoire et peuvent donc être focalisés, diffractés et interférer.

Alain Aspect est reconnu pour avoir éclairé les aspects fondamentaux du comportement quantique des photons uniques, des paires de photons et des atomes, et pour avoir contribué à la compréhension du monde (Le mot monde peut désigner :) quantique.

Le CNRS, l'Université Paris-Saclay, l'Institut d'Optique Graduate School, l'ENS Paris-Saclay et l'École polytechnique se réjouissent de cette distinction, amplement méritée, venant récompenser des années de recherche pionnières dans le domaine clef (Au sens propre, la clef ou clé (les deux orthographes sont correctes) est un dispositif amovible...) de la physique que sont les technologies quantiques.
Cet article vous a plu ? Vous souhaitez nous soutenir ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis et/ou commentez-le, ceci nous encouragera à publier davantage de sujets similaires !
Page générée en 0.095 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique