Grippe: une nouvelle approche anti-virale ?
Publié par Isabelle le 12/07/2019 à 14:00
Source: CEA
Les virus utilisent la biologie de leur hôte pour s'installer et se répandre. Plutôt que de les cibler directement, les chercheurs imaginent des stratégies pour les empêcher de profiter de l'organisme qu'ils veulent coloniser. Exemple au CEA-Irig avec le virus (Un virus est une entité biologique qui nécessite une cellule hôte, dont il utilise les constituants pour se multiplier. Les virus existent sous une forme extracellulaire ou intracellulaire. Sous la forme intracellulaire...) de la grippe (La grippe (ou influenza) est une maladie infectieuse fréquente et contagieuse causée par trois virus à ARN de la famille des Orthomyxoviridae...).

De nouvelles stratégies thérapeutiques ciblant le virus de la grippe sont activement recherchées en raison des limites des médicaments disponibles sur le marché, limites notamment dues aux phénomènes de résistance spontanée. Afin de repousser ces limites, les scientifiques cherchent, non plus à cibler le pathogène (Le terme pathogène (du grec παθογ?νεια ! « naissance de la douleur ») signifie : qui entraîne une...) directement, mais à l'empêcher d'utiliser la machinerie cellulaire pour survivre et se reproduire. Dans cette optique (L'optique est la branche de la physique qui traite de la lumière, du rayonnement électromagnétique et de ses relations avec la vision.), des chercheurs du CEA-Irig, en collaboration avec l'Institut Pasteur (L’Institut Pasteur est une fondation française privée à but non lucratif qui se consacre à l'étude de la biologie, des microorganismes, des maladies et des vaccins. Il est ainsi nommé...), l'Université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et sa transmission (études supérieures). Aux...) Paris (Paris est une ville française, capitale de la France et le chef-lieu de la région d’Île-de-France. Cette ville est construite sur une boucle...) Diderot et l'Université Paris Descartes, ont focalisé leurs travaux sur un partenaire cellulaire essentiel à l'infection par le virus grippal, le complexe protéique RED-SMU1. En effet, afin de produire certaines des protéines dont il a besoin (Les besoins se situent au niveau de l'interaction entre l'individu et l'environnement. Il est souvent fait un classement des besoins humains en trois grandes catégories : les besoins primaires, les besoins...), le virus utilise ce complexe pour faire mûrir les ARN messagers (ARNm). Et sans ARNm, les protéines ne peuvent pas voir le jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son début (par rapport à minuit heure locale)...).

"En combinant la cristallographie et la modélisation moléculaire (La modélisation moléculaire est un ensemble de techniques pour modéliser ou imiter le comportement de molécules.), nous avons identifié des molécules synthétiques ciblant une interface (Une interface est une zone, réelle ou virtuelle qui sépare deux éléments. L’interface désigne ainsi ce que chaque élément a besoin de connaître de l’autre pour pouvoir fonctionner correctement.) essentielle à l'assemblage de ce complexe, explique Thibaut Crépin, chercheur (Un chercheur (fem. chercheuse) désigne une personne dont le métier consiste à faire de la recherche. Il est difficile de bien cerner le métier de chercheur tant les domaines de recherche sont...) CNRS (Le Centre national de la recherche scientifique, plus connu sous son sigle CNRS, est le plus grand organisme de recherche scientifique public français (EPST).) au CEA-Irig. Nous avons notamment résolu la structure du domaine N-terminal de SMU1 en complexe avec RED, mais aussi celle du même domaine lié à l'une des molécules identifiées pour perturber ce complexe." Ils ont de plus montré que ces composés inhibant l'interaction (Une interaction est un échange d'information, d'affects ou d'énergie entre deux agents au sein d'un système. C'est une action réciproque qui suppose l'entrée en contact de sujets.) RED-SMU1, affectent la maturation et la multiplication (La multiplication est l'une des quatre opérations de l'arithmétique élémentaire avec l'addition, la soustraction et la division .) des ARNm grippaux, tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) en préservant la vie (La vie est le nom donné :) cellulaire. Leurs résultats démontrent le potentiel de molécules ciblant SMU1 en tant que thérapie (Une thérapie est un ensemble de mesures appliquées par un thérapeute à une personne souffrant d'un problème de santé, dans le...) antivirale, qui pourraient être actives contre un large éventail de virus grippaux mais aussi être moins sujettes à la pharmacorésistance.

Références:

Destabilization of the human RED-SMU1 splicing complex as a basis for host-directed antiinfluenza strategy | PNAS
Page générée en 0.239 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique