Il était une fois deux galaxies très sombres et très lointaines...
Publié par Adrien le 22/03/2019 à 08:00
Source: CEA

Clem & Adri Bacri-Normier (wingsforscience.com)/ESO
Grâce à l'interféromètre Alma au Chili, une équipe internationale menée par l'Irfu vient de découvrir deux galaxies très lointaines et très massives qui n'avaient pas été détectées par le télescope spatial Hubble (Le télescope spatial Hubble (en anglais, Hubble Space Telescope ou HST) est un télescope en orbite à environ 600 kilomètres d'altitude, il effectue un tour complet de la Terre toutes les 100...). Selon cette étude, l'ampleur de la formation d'étoiles dans l'Univers (L'Univers est l'ensemble de tout ce qui existe et les lois qui le régissent.) jeune, moins de deux milliards d'années après le Big Bang (Le Big Bang est l’époque dense et chaude qu’a connu l’univers il y a environ 13,7 milliards d’années, ainsi que l’ensemble des modèles cosmologiques qui la décrivent,...), pourrait avoir été sous-évaluée...

Les télescopes radio ou submillimétriques n'observent pas directement la lumière (La lumière est l'ensemble des ondes électromagnétiques visibles par l'œil humain, c'est-à-dire comprises dans des longueurs...) émise par les étoiles d'une galaxie (Galaxies est une revue française trimestrielle consacrée à la science-fiction. Avec ce titre elle a connu deux existences, prenant par ailleurs la suite de deux autres Galaxie, cette fois au singulier.), mais le rayonnement (Le rayonnement, synonyme de radiation en physique, désigne le processus d'émission ou de transmission d'énergie impliquant une particule porteuse.) des grains de poussières du milieu interstellaire (En astronomie, le milieu interstellaire est le gaz raréfié qui, dans une galaxie, existe entre les étoiles et leur environnement proche. Ce gaz est habituellement extrêmement ténu, avec...), chauffés par les jeunes étoiles en formation.

À plus de 5 000 mètres d'altitude (L'altitude est l'élévation verticale d'un lieu ou d'un objet par rapport à un niveau de base. C'est une des composantes géographique et biogéographique qui...) sur les hauts plateaux chiliens, les antennes d'Alma (Atacama Large Millimeter/submillimeter Array) ont scruté une des régions les mieux étudiées du ciel (Le ciel est l'atmosphère de la Terre telle qu'elle est vue depuis le sol de la planète.), pendant plus de vingt heures (L'heure est une unité de mesure  :). Grâce à son exceptionnelle résolution, ce grand interféromètre a détecté vingt galaxies très opaques, car enveloppées d'un épais "manteau" de poussières dans lequel naissent et grandissent les étoiles. Toutes ces galaxies se situent parmi les plus massives jamais détectées dans cette région.

Parmi ces vingt galaxies, quatre sont trop obscurcies par les poussières pour être visibles avec Hubble (Le télescope spatial Hubble (en anglais, Hubble Space Telescope ou HST) est un télescope en orbite à environ 600 kilomètres d'altitude, il effectue un tour complet de la Terre...) mais ont été révélées par Alma. Pour deux d'entre elles, il a été possible d'évaluer leur distance: elles nous apparaissent telles qu'elles étaient seulement deux milliards d'années après le Big Bang !

Si, dans cette partie du ciel, le quart de l'échantillon (De manière générale, un échantillon est une petite quantité d'une matière, d'information, ou d'une solution. Le mot est utilisé dans différents domaines :) a échappé à la détection des télescopes les plus performants (Hubble notamment), il est probable que dans les autres régions du ciel, une proportion semblable de galaxies massives, lointaines et obscures, manque également à l'appel ! Il se pourrait que l'histoire cosmique de la formation stellaire (Stellaria est un genre de plantes herbacées annuelles ou vivaces, les stellaires, de la famille des Caryophyllaceae. Il comprend près de 90 espèces réparties...) doive être révisée...

Masses de toutes les galaxies détectées (exprimées en masses solaires) dans la région du ciel étudiée, en fonction du décalage spectral vers le rouge (La couleur rouge répond à différentes définitions, selon le système chromatique dont on fait usage.), montrant leur distance. Les détections Alma pour lesquelles la masse (Le terme masse est utilisé pour désigner deux grandeurs attachées à un corps : l'une quantifie l'inertie du corps (la masse inerte) et l'autre la contribution...) et le décalage spectral ont pu être déterminés sont indiquées en rose. Ce sont parmi les plus massives. Parmi ces sources, les galaxies non détectées par le Télescope Spatial (Un télescope spatial est un télescope placé au delà de l'atmosphère. Le télescope spatial présente l'avantage par rapport à son homologue terrestre de ne pas être...) Hubble sont indiquées avec des cercles.

Références

GOODS-ALMA: 1.1 mm galaxy survey. I. Source catalog and optically dark galaxies, Astronomy & Astrophysique (L’astrophysique (du grec astro = astre et physiqui = physique) est une branche interdisciplinaire de l'astronomie qui concerne principalement la physique et l'étude des propriétés des objets de l'univers...)
Page générée en 0.007 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique