L'invasion des perruches

Publié par Adrien le 26/02/2021 à 09:00
Source: ASP
Après l'Angleterre, les perruches sauvages envahissent l'Irlande. L'espèce a beau être bien jolie et faire la joie des touristes et des enfants, la place croissante qu'elle occupe commence à inquiéter les écologistes.


Il s'agit de la même espèce (Dans les sciences du vivant, l’espèce (du latin species, « type »...) de perruche à collier (La Perruche à collier (Psittacula krameri) est une espèce de grande perruche...) (Psittacus krameri) qui, il y a quelques générations, n'aurait pu être observée qu'en Afrique (D’une superficie de 30 221 532 km2 en incluant les îles,...) et en Inde. Mais qui s'est adaptée remarquablement bien au climat (Le climat correspond à la distribution statistique des conditions atmosphériques dans une...) anglais plus froid (Le froid est la sensation contraire du chaud, associé aux températures basses.) à partir des années 1980, et qu'on a vu ensuite apparaître dans plusieurs grandes villes européennes.

Dernière sur la liste: Dublin, où les ornithologues locaux ont rapporté cette présence pour la première fois en janvier.

Et le "problème" n'est plus seulement européen: plus de 35 pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue...) signalent une croissance de la population des perruches en liberté, incluant Israël, l'Azerbaïdjan et les États-Unis (surtout dans leur portion sud (Le sud est un point cardinal, opposé au nord.), de la Californie à la Floride). Cela en fait, notait le New Scientist l'an dernier, "un des plus gros succès parmi les espèces invasives". Sauf que, comme toute espèce invasive qui se respecte, son succès en fait une nuisance pour d'autres: les perruches déplacent des oiseaux pour établir leurs nids dans les arbres, et sont de sévères concurrentes pour la course (Course : Ce mot a plusieurs sens, ayant tous un rapport avec le mouvement.) aux fruits et aux noix. Elles pourraient aussi devenir un fardeau pour l'agriculture dans certaines régions.

Ces populations sont probablement toutes des descendantes de la sous-espèce qui occupait le sous-continent indien. Rapportés dès le 19e siècle (Un siècle est maintenant une période de cent années. Le mot vient du latin saeculum, i, qui...) par des Anglais au temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le...) de l'empire sur lequel le soleil (Le Soleil (Sol en latin, Helios ou Ήλιος en grec) est l'étoile...) ne se couchait jamais, certains oiseaux échappés de leurs résidences n'ont manifestement pas survécu, jusqu'à ce que des colonies s'établissent de façon durable dans les années 1960. Et de là, essaiment à partir des années 1980 tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou...) autour (Autour est le nom que la nomenclature aviaire en langue française (mise à jour) donne...) de Londres (Londres (en anglais : London - /?l?nd?n/) est la capitale ainsi que la plus grande ville...), puis plus tard jusqu'en Écosse. On présume que les premières populations sur le continent (Le mot continent vient du latin continere pour « tenir ensemble », ou continens...) furent le résultat de touristes qui en avaient rapporté une famille avec eux. Et les ornithologues les considèrent désormais comme une espèce "synanthropique", c'est-à-dire qui dépend en partie des humains pour sa survie: ces oiseaux profitent de la chaleur (Dans le langage courant, les mots chaleur et température ont souvent un sens équivalent :...) urbaine et des mangeoires.

Ça n'en reste pas moins une espèce qui était à l'origine adaptée à un climat tropical. Les experts présument qu'une sélection génétique (La génétique (du grec genno γεννώ = donner naissance) est...) s'est produite à un moment donné, entre les années 1960 et 1980, les mieux adaptés au froid ayant transmis cet avantage à leurs descendants. Mais d'ici peu, le réchauffement climatique (Le réchauffement climatique, également appelé réchauffement planétaire, ou...) pourrait venir leur donner un coup de patte...
Cet article vous a plu ? Vous souhaitez nous soutenir ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis et/ou commentez-le, ceci nous encouragera à publier davantage de sujets similaires !
Page générée en 0.202 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique