Le magnétisme pour soulager la douleur ?

Publié par Adrien le 05/11/2020 à 09:00
Source: ASP
Des gens qui se proclament "guérisseurs" utilisent ce qu'ils appellent le magnétisme animal, de même que les aimants, pour soulager la douleur, apaiser les tensions et réduire l'anxiété. La pratique est-elle vraiment efficace ?


Le concept de magnétisme animal (Le magnétisme animal, aussi appelé mesmérisme, est un ensemble d'anciennes théories et pratiques thérapeutiques qui se développèrent de la fin du XVIIIe siècle à la fin du XIXe siècle en...) a été développé par Franz-Anton Mesmer, en 1773. Selon ce médecin (Un médecin est un professionnel de la santé titulaire d'un diplôme de docteur en médecine. Il est chargé de soigner les maladies, pathologies, et blessures de ses...) allemand, nous avons tous la capacité de guérir notre prochain grâce à un "fluide (Un fluide est un milieu matériel parfaitement déformable. On regroupe sous cette appellation les gaz qui sont l'exemple des fluides compressibles, et les...) magnétique". Le "magnétiseur", c'est-à-dire la personne capable d'utiliser ce fluide, va le transmettre à la personne qu'il traite par l'imposition des mains afin de "rééquilibrer" ses "énergies" et l'aider à combattre la maladie (La maladie est une altération des fonctions ou de la santé d'un organisme vivant, animal ou végétal.).

La pratique a été condamnée par les médecins dès 1784, alors qu'une commission nommée par l'Académie des sciences (Une académie des sciences est une société savante dont le rôle est de promouvoir la recherche scientifique en réunissant certains des chercheurs les plus éminents, en...) concluait que les effets observés étaient attribuables au pouvoir de la suggestion et à un effet de l'imagination.

Encore aujourd'hui, aucune étude scientifique (Un scientifique est une personne qui se consacre à l'étude d'une science ou des sciences et qui se consacre à l'étude d'un domaine avec la rigueur et les méthodes scientifiques.) ne démontre les effets du magnétisme (Le magnétisme est un phénomène physique, par lequel se manifestent des forces attractives ou répulsives d'un objet sur un autre, ou avec des...) animal (Un animal (du latin animus, esprit, ou principe vital) est, selon la classification classique, un être vivant hétérotrophe, c’est-à-dire qu’il se nourrit de substances organiques. On...). Ni même son existence, puisqu'il demeure indétectable par les appareils modernes - pourtant des millions de fois plus sensibles que tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) ce que la technologie (Le mot technologie possède deux acceptions de fait :) pouvait offrir il y a quelques décennies. Même les "magnétiseurs" ont échoué à déceler la présence, derrière un paravent, d'une personne qu'ils avaient examinée au préalable et dont ils prétendaient pouvoir percevoir un signal ( Termes généraux Un signal est un message simplifié et généralement codé. Il existe sous forme d'objets ayant des formes particulières. Les signaux lumineux sont employés depuis la...) magnétique, lors d'expérimentations en double aveugle réalisées en 2004 et 2012 par l'Observatoire zététique.

La thérapie par les aimants

Un autre type de magnétisme se retrouve dans la panoplie des guérisseurs, soit celui produit par des aimants. La "magnétothérapie" prétend que le magnétisme généré par les aimants agit sur le champ magnétique (En physique, le champ magnétique (ou induction magnétique, ou densité de flux magnétique) est une grandeur caractérisée par la donnée d'une intensité et d'une...) du corps humain (Le corps humain est la structure physique d'une personne.). L'aimant (Un aimant est un objet fabriqué dans un matériau magnétique dur, c’est-à-dire dont le champ rémanent et l'excitation coercitive sont grands (voir ci-dessous). Cela lui donne des propriétés particulières...) canaliserait cette énergie (Dans le sens commun l'énergie désigne tout ce qui permet d'effectuer un travail, fabriquer de la chaleur, de la lumière, de produire un mouvement.) pour aller relâcher ou contracter le nerf (En neuroanatomie, au sein du système nerveux , périphérique et central, un nerf désigne un regroupement d'axones, myélinisés ou non, issus de cellules nerveuses ou neurones. La myélinisation est...) des muscles. Il serait ainsi possible de traiter la douleur (La douleur est la sensation ressentie par un organisme dont le système nerveux détecte un stimulus nociceptif. Habituellement, elle correspond à un signal...) chronique, les migraines et les troubles de la cicatrisation.

Le magnétisme relâché par les aimants ne fait pas de doute: il peut être mesuré. Et on sait qu'il existe un faible magnétisme dans les corps vivants - le plus fort émane du coeur, mais il reste si faible qu'il faut un appareil extrêmement sensible pour le détecter. En revanche, il n'est pas établi que l'imposition d'aimants permette de canaliser cette énergie pour soigner.

La technique consiste à appliquer des aimants sur la région douloureuse (genou, pied, poignet (Le poignet est une région du membre supérieur située entre la main et l'avant-bras, et contenant le carpe.), dos (En anatomie, chez les animaux vertébrés parmi lesquels les humains, le dos est la partie du corps consistant en les vertèbres et les côtes. Les dorsaux étaient les muscles les plus sollicités...), etc.) ou sur un "point (Graphie) d'acupuncture (L’acupuncture est une des branches de la médecine traditionnelle chinoise, basée sur l’implantation et la manipulation de fines aiguilles en divers points du corps à des fins...)" pour créer un champ (Un champ correspond à une notion d'espace défini:) magnétique entre les aimants. Selon les différentes hypothèses qui circulent, ce champ magnétique agirait en stimulant (Un stimulant est une substance qui augmente l'activité du système nerveux sympathique facilitant ou améliorant certaines fonctions de l'organisme. Parmi les stimulants...) le fonctionnement des cellules, activerait la circulation (La circulation routière (anglicisme: trafic routier) est le déplacement de véhicules automobiles sur une route.) sanguine, ou interromprait la transmission du signal de la douleur entre l'organe (Un organe est un ensemble de tissus concourant à la réalisation d'une fonction physiologique. Certains organes assurent simultanément plusieurs fonctions, mais dans ce cas, une fonction est...) et le cerveau (Le cerveau est le principal organe du système nerveux central des animaux. Le cerveau traite les informations en provenance des sens, contrôle de nombreuses fonctions du corps, dont la motricité...).

Le problème est que la majorité des produits actuels n'émet aucun champ magnétique suffisamment puissant pour pénétrer la peau (La peau est un organe composé de plusieurs couches de tissus. Elle joue, entre autres, le rôle d'enveloppe protectrice du corps.), ce qui jette un doute sur leur possible utilité thérapeutique (La thérapeutique (du grec therapeuein, soigner) est la partie de la médecine qui étudie et applique le traitement des maladies.).

Ce que disent les recherches

Indépendamment des théories, plusieurs recherches ont tenté de mesurer si la seule présence d'aimants - vendus aussi sous forme de bracelets, de chaussures ou de vêtements magnétiques - avait un effet sur la santé (La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité.).

Or, pour la réduction de la douleur, les aimants ne font pas mieux que les placebos, selon une revue de 29 études publiée en 2007. Ces résultats doivent toutefois être interprétés avec prudence, selon les chercheurs, puisque les études passées en revue portaient sur une grande variété de douleurs et que les procédures employées (types d'aimants, durée du traitement, etc.) étaient disparates.

Les aimants seraient supérieurs au placebo dans les cas de douleurs liées spécifiquement à l'arthrose (L'arthrose est une maladie qui touche les articulations, on l'appelle aussi arthropathie chronique dégénérative.), si on en croit quatre des études en question. Une petite étude menée auprès de 194 personnes et publiée en 2004, avait aussi conclu que la douleur causée par l'arthrose de la hanche (La hanche ou articulation coxo-fémorale est une articulation (énarthrose) qui permet de joindre la cuisse au bassin. Elle met en jeu deux os : l'os iliaque et le fémur.) et du genou (Le genou est une articulation qui permet de joindre la jambe à la cuisse. Elle met en jeu trois os, le fémur le tibia et la patella, par le biais de trois articulations,...) diminuait lorsque l'on portait des bracelets magnétiques. Mais les auteurs ont été incapables, dans ce cas, de dire si le soulagement était attribuable au port du bracelet ou à l'effet placebo (Un placebo est une mesure thérapeutique d'efficacité intrinsèque nulle ou faible, sans rapport logique avec la maladie, mais agissant, si le sujet pense recevoir un...).

En 2003, une étude avait conclu que le port de souliers à semelles magnétisées pendant trois ou quatre mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps arbitraire.) avait entraîné une diminution des brûlures, des engourdissements, des picotements et des douleurs aux pieds chez les personnes atteintes de neuropathie diabétique. Les chercheurs notaient toutefois qu'il s'agissait d'un "avantage clinique modeste".

D'autres études ont porté sur l'utilisation d'aimants pour soulager des douleurs au dos, aux pieds, au talon, au cou (Le cou est la région du corps qui est située entre la tête et le reste du corps (torse ou tronc).), aux genoux, ou pour traiter la polyarthrite rhumatoïde (La polyarthrite rhumatoïde (PR) est la cause la plus fréquente des polyarthrites chroniques.). Toutefois, la quantité (La quantité est un terme générique de la métrologie (compte, montant) ; un scalaire, vecteur, nombre d’objets ou d’une autre manière de dénommer la valeur d’une collection ou un groupe de...) ou la qualité des recherches sont chaque fois insuffisantes pour valider l'efficacité de la magnétothérapie. Aux États-Unis, le National Center for Complementary and Alternative Medicine concluait en 2013 que les études ne soutenaient pas l'utilisation d'aimants statiques pour toute forme de douleur.

En revanche, les aimants sont sans danger pour la santé, déclarait l'Organisation (Une organisation est) mondiale de la santé en 1987. Leur utilisation serait toutefois déconseillée pour les personnes portant un stimulateur cardiaque, une pompe à insuline (La pompe à insuline est portée par une personne diabétique insulino-dépendante, qui a un besoin permanent d'insuline, son pancréas n'en...) ou un dispositif susceptible d'être perturbé par un champ magnétique, de même que pour les femmes enceintes de moins de trois mois.

Verdict

Il n'y a pas de fondement scientifique pour conclure à une quelconque efficacité du magnétisme par les aimants, encore moins par l'imposition des mains.
Cet article vous a plu ? Vous souhaitez nous soutenir ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis et/ou commentez-le, ceci nous encouragera à publier davantage de sujets similaires !
Page générée en 1.155 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique