Marcher ou ne pas marcher ? Là est la question
Publié par Adrien le 30/06/2011 à 12:00
Source: Université McGill
Des chercheurs de l'université McGill et de l'université Concordia étudient le rôle du climat sur le nombre de piétons

Les Canadiens ne sont apparemment pas les seuls à se soucier de la météo. Une nouvelle étude des universités McGill et Concordia a observé les piétons de neuf villes du monde (Le mot monde peut désigner :) et découvert en effet que ceux-ci sont moins susceptibles de marcher lorsque les températures sont négatives, ou encore lorsqu'il pleut ou qu'il neige (La neige est une forme de précipitation, constituée de glace cristallisée et agglomérée en flocons pouvant être...) trop. Publiée dans la revue Environment and Behavior, cette étude s'est déroulée pendant 170 jours (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son début (par rapport à minuit heure...), de la fin de l'automne (L'automne est l'une des quatre saisons des zones tempérées. Elle se place entre l'été et l'hiver.) au début de l'été.

"Une augmentation de 5 degrés Celsius entraîne une hausse de 14 % du nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) de piétons, explique Luc de Montigny, diplômé de l'Université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et sa transmission (études supérieures). Aux États-Unis, au...) Concordia (BA 1995), chercheur (Un chercheur (fem. chercheuse) désigne une personne dont le métier consiste à faire de la recherche. Il est difficile de bien cerner le métier de chercheur tant les domaines de recherche sont diversifiés et impliquent...) postdoctoral au Département d'épidémiologie, de biostatistique et de santé (La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou...) au travail de l'Université McGill et auteur principal de l'étude. Dans un même ordre d'idées, le passage de la neige à un temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) sec s'accompagne d'un accroissement de 23 % du trafic piétonnier."

Neuf villes, dont la population varie entre 18 000 et 1,2 million (Un million (1 000 000) est l'entier naturel qui suit neuf cent quatre-vingt-dix-neuf mille neuf cent quatre-vingt-dix-neuf (999 999) et qui...) d'habitants, ont été observées: Santa Cruz aux Canaries; Kilmarnock et Glasgow en Écosse; Roussé en Bulgarie; Gliwice en Pologne; Oulu et Jakobstad en Finlande; Sion en Suisse; et Ithaca aux États-Unis. De novembre à mai, le trafic piétonnier dans ces villes a été examiné entre 7 heures (L'heure est une unité de mesure  :) et 17 heures.

"Toutes les villes observées dans le cadre de notre recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances...) sont situées dans l'hémisphère Nord (Le nord est un point cardinal, opposé au sud.), dans des zones climatiques tempérées, explique John Zacharias, professeur au Département de géographie (La géographie (du grec ancien γεωγραφία - geographia, composé de "η γη" (hê gê) la Terre et "γραφειν"...), d'urbanisme (L’urbanisme est à la fois un champ disciplinaire et un champ professionnel recouvrant l'étude du phénomène urbain, l'action d'urbanisation et l'organisation de la ville et de ses...) et d'environnement (L'environnement est tout ce qui nous entoure. C'est l'ensemble des éléments naturels et artificiels au sein duquel se déroule la vie humaine. Avec les enjeux...) de l'Université Concordia et directeur de l'étude. Pourtant, ces villes présentent des conditions météorologiques locales assez différentes, allant d'un temps hivernal enneigé à Oulu à un climat (Le climat correspond à la distribution statistique des conditions atmosphériques dans une région donnée pendant une période de temps...) relativement doux toute l'année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié à la révolution de la Terre autour du Soleil.) aux Canaries."

En effet, les températures aux Canaries chutent rarement en deçà de 15 degrés Celsius, alors qu'Oulu est la ville (Une ville est une unité urbaine (un « établissement humain » pour l'ONU) étendue et fortement peuplée (dont les habitations doivent être à moins de 200 m chacune, par...) la plus froide de l'échantillon (De manière générale, un échantillon est une petite quantité d'une matière, d'information, ou d'une solution. Le mot est utilisé dans différents domaines :), avec une température (La température est une grandeur physique mesurée à l'aide d'un thermomètre et étudiée en thermométrie. Dans la vie courante, elle est...) moyenne (La moyenne est une mesure statistique caractérisant les éléments d'un ensemble de quantités : elle exprime la grandeur qu'auraient chacun des...) négative. Les jours de précipitations varient considérablement d'un lieu à l'autre, Kilmarnock et Glasgow comptant près de cinq fois plus de jours de pluie (La pluie désigne généralement une précipitation d'eau à l'état liquide tombant de nuages vers le sol. Il s'agit d'un hydrométéore...) que Sion ou Ithaca.

"Les précipitations ont de loin l'effet le plus important sur le trafic piétonnier. Les principales diminutions ont été observées à Roussé, où le nombre de piétons a baissé de 42 % par temps de pluie, explique le professeur Zacharias, qui fait également remarquer que la circulation (La circulation routière (anglicisme: trafic routier) est le déplacement de véhicules automobiles sur une route.) piétonnière dans la plupart des villes s'est amoindrie de 32 % en moyenne les jours de pluie et de neige. Inversement, nous avons observé une augmentation significative et sensible du flux (Le mot flux (du latin fluxus, écoulement) désigne en général un ensemble d'éléments (informations / données, énergie, matière, ...) évoluant dans un sens commun. Plus précisément le terme est employé...) piétons lorsqu'il ne pleut ou ne neige pas. Une hausse de 5 % de l'ensoleillement s'accompagne d'un accroissement de 2 %du nombre de piétons."

"Par ailleurs, une faible température de l'air (L'air est le mélange de gaz constituant l'atmosphère de la Terre. Il est inodore et incolore. Du fait de la diminution de la pression de l'air...) influe beaucoup moins sur le nombre de piétons qu'on ne pourrait s'y attendre pour des villes au climat tempéré et nordique", ajoute Luc de Montigny.

Une promenade sous l'oeil de Big Brother ?

Les données (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent codée, d'une chose, d'une transaction d'affaire, d'un événement, etc.) ont été recueillies à l'aide de caméras fixes en circuit fermé dont l'objectif était dirigé sur des places, des squares et des parcs publics. Même si les piétons ne savaient pas nécessairement qu'ils étaient filmés, Luc de Montigny insiste sur le fait que toutes les caméras de sécurité sont publiques et accessibles sur Google (Google, Inc. est une société fondée le 7 septembre 1998 dans la Silicon Valley en Californie par Larry Page et Sergey Brin, auteurs du moteur de recherche Google. Depuis 2001, Eric Schmidt en est le...): "La faible résolution des caméras, ainsi que l'éloignement des piétons, ont permis de préserver l'anonymat des personnes filmées."

Les auteurs affirment qu'il y aurait plus de piétons dans les rues si les urbanistes aménageaient des quartiers qui tempèrent les variations climatiques extrêmes et s'ils utilisaient des revêtements de surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a plusieurs acceptions, parfois objet géométrique, parfois frontière...) propices à la marche (La marche (le pléonasme marche à pied est également souvent utilisé) est un mode de locomotion naturel. Il consiste en un déplacement en appui alternatif sur les jambes, en position...). Un déneigement rapide et un système d'évacuation efficace des eaux encourageraient également la circulation piétonnière.

"Compte tenu de l'augmentation des taux d'obésité (L'obésité est l'état d'une personne, ou d'un animal, souffrant d'une hypertrophie de la masse adipeuse, qui se traduit par un excès de poids,...) partout dans le monde, notre étude apporte des données qui démontrent que les gens marchent lorsqu'ils sont préparés aux conditions météorologiques, explique Luc de Montigny. La marche à pied (La marche (le quasi-pléonasme marche à pied est également souvent utilisé) est le mode de locomotion naturel de l'être humain. Il consiste en un...) ne demande pas vraiment de changements majeurs aux habitudes de vie (La vie est le nom donné :) et cette activité (Le terme d'activité peut désigner une profession.) pourrait être encouragée pour peu que les conditions propices à son exécution soient optimales."
Page générée en 0.196 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique