Une méthode non invasive pour déceler la maladie d'Alzheimer
Publié par Adrien le 21/12/2017 à 00:00
Source: Université McGill
Une nouvelle étude a permis d'établir un lien entre certaines altérations de l'anatomie cérébrale et certains biomarqueurs que l'on peut observer au cours des premières phases de la maladie d'Alzheimer. Cette découverte pourrait un jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil...) permettre la mise au point (Graphie) d'un test de dépistage (Le dépistage, en médecine, consiste en la recherche d'une ou de plusieurs maladies ou d'anomalies dites "à risques" chez les individus d'une population...) de la maladie (La maladie est une altération des fonctions ou de la santé d'un organisme vivant, animal ou végétal.) d'Alzheimer à la fois sensible et non invasif auquel les spécialistes pourraient avoir recours avant l'apparition des symptômes cognitifs.

Les scientifiques savent depuis un moment déjà que l'accumulation des protéines bêta-amyloïde et tau dans le cerveau (Le cerveau est le principal organe du système nerveux central des animaux. Le cerveau traite les informations en provenance des sens, contrôle de nombreuses fonctions du corps, dont la motricité volontaire, et...) constitue l'un des premiers signes de la maladie d'Alzheimer. Ils ont également découvert que l'hippocampe s'atrophie plusieurs années avant le début du déclin cognitif chez certaines personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer.

Afin d'étudier le lien entre ces altérations de l'anatomie (L'anatomie (provenant du nom grec ἀνατομία anatomia, provenant du verbe ἀνατέμνειν anatemnein, se traduisant par couper,...) cérébrale et ces biomarqueurs, une équipe de chercheurs de l'Université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et sa transmission...) McGill et des hôpitaux qui lui sont affiliés a suivi 88 sujets qui présentaient un risque héréditaire de maladie d'Alzheimer, mais qui n'avaient aucun signe cognitif de la maladie. Ces sujets ont été soumis à des examens d'imagerie (L’imagerie consiste d'abord en la fabrication et le commerce des images physiques qui représentent des êtres ou des choses. La fabrication...) par résonance (Lorsqu'on abandonne un système stable préalablement écarté de sa position d'équilibre, il y retourne, généralement à travers des oscillations...) magnétique (IRM) ayant permis de mesurer le volume (Le volume, en sciences physiques ou mathématiques, est une grandeur qui mesure l'extension d'un objet ou d'une partie de l'espace.) de leur cerveau. On a également procédé à un prélèvement de liquide (La phase liquide est un état de la matière. Sous cette forme, la matière est facilement déformable mais difficilement compressible.) céphalorachidien afin de mesurer leurs taux de protéines bêta-amyloïde et tau. Ces données (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent codée, d'une chose, d'une transaction d'affaire, d'un événement, etc.) ont été recueillies par l'équipe du Centre de recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par...) en prévention (La prévention est une attitude et/ou l'ensemble de mesures à prendre pour éviter qu'une situation (sociale, environnementale, économique..) ne se...) de la maladie d'Alzheimer de l'Institut (Un institut est une organisation permanente créée dans un certain but. C'est habituellement une institution de recherche. Par exemple, le Perimeter Institute for Theoretical Physics est un tel institut.) universitaire en santé mentale (La santé mentale est un terme relativement récent et polysémique. Habituellement elle est vue comme l'« aptitude du psychisme à fonctionner de façon...) Douglas dirigée par le Dr John Breitner.

En ayant recours à des modèles statistiques (La statistique est à la fois une science formelle, une méthode et une technique. Elle comprend la collecte, l'analyse, l'interprétation de données ainsi que la présentation de ces ressources afin de les...), les chercheurs ont constaté que des taux élevés de protéines bêta-amyloïde et tau sont associés à un volume moindre et à une intensité plus basse des images radiologiques de certaines régions du circuit hippocampique. Ils ont également constaté que ces phénomènes sont moins susceptibles de se produire en présence d'une accumulation d'une seule de ces deux protéines. La diminution de l'intensité des images porte à croire que les chercheurs peuvent recourir à l'IRM pour étudier les altérations microstructurales susceptibles de se produire avant même les pertes de volume plus importantes.

Ces observations (L’observation est l’action de suivi attentif des phénomènes, sans volonté de les modifier, à l’aide de moyens d’enquête et d’étude appropriés. Le plaisir procuré explique la très grande participation...) contribuent à l'avancement de nos connaissances sur l'évolution de la maladie d'Alzheimer - depuis les premiers signes physiologiques jusqu'au déclin cognitif - et permettent de mieux reconnaître les personnes les plus susceptibles de souffrir de cette maladie. Ces biomarqueurs pourront en outre être utilisés pour évaluer l'efficacité des médicaments administrés dans le cadre d'essais cliniques et pourraient un jour permettre aux médecins de reconnaître les personnes exposées à la maladie grâce à la seule IRM, sans devoir soumettre leurs patients à une douloureuse ponction lombaire.

" Nos travaux indiquent clairement qu'il est possible, voire nécessaire, de recourir à des biomarqueurs sensibles aux altérations précoces du circuit hippocampique pour évaluer l'impact d'interventions thérapeutiques au cours de la phase (Le mot phase peut avoir plusieurs significations, il employé dans plusieurs domaines et principalement en physique :) présymptomatique de la maladie d'Alzheimer ", souligne Christine Tardif, professeure adjointe au Centre d'imagerie cérébrale McConnell de l'Institut et hôpital (Un hôpital est un lieu destiné à prendre en charge des personnes atteintes de pathologies et des traumatismes trop complexes pour pouvoir être traités...) neurologiques de Montréal (Montréal est à la fois région administrative et métropole du Québec[2]. Cette grande agglomération canadienne constitue un centre majeur du commerce, de l'industrie, de la culture, de la finance et des affaires...) et auteure principale de l'article.

" Cette technique pourrait se révéler très efficace pour reconnaître les personnes les plus exposées à la maladie d'Alzheimer sans devoir recourir à une intervention invasive, comme la ponction lombaire, qui est souvent source de stress (Le stress (« contrainte » en anglais), ou syndrome général d'adaptation, est l'ensemble des réponses d'un organisme soumis...) pour les patients ", affirme Mallar Chakravarty, auteur en chef de l'étude, professeur adjoint au Département de psychiatrie (La psychiatrie est une spécialité médicale traitant de la maladie mentale ou des maladies mentales. L'étymologie du mot psychiatrie provient du grec psyche...) de l'Université McGill et spécialiste en neurosciences (Les neurosciences correspondent à l'ensemble de toutes les disciplines biologiques et médicales qui étudient tous les aspects, tant normaux que pathologiques, des neurones et du...) informatiques au Centre d'imagerie cérébrale de l'Institut universitaire en santé (La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité.) mentale Douglas.

Ces travaux, qui ont reçu le généreux soutien financier du Centre StoP-Alzheimer, ont été publiés dans la revue Human Brain Mapping le 21 novembre 2017.
Page générée en 0.580 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique