Notre Système solaire foisonne-t-il d'objets interstellaires ? Nous allons bientôt le savoir

Publié par Adrien le 19/02/2024 à 08:00
EN, DE, ES, PT
Restez toujours informé: suivez-nous sur Google Actualités (icone ☆)

Depuis qu'elle a la conscience de l'Univers, l'humanité se demande si nous sommes seuls. En 2017, cette question a pris un tournant inattendu avec la découverte de 'Oumuamua, le premier objet interstellaire jamais observé passant à travers notre Système solaire. Cette découverte a non seulement émerveillé les astronomes mais a également remis en question nos connaissances préalables sur les objets célestes.


Cette vue d'artiste montre le premier astéroïde interstellaire détecté, 'Oumuamua.
Image ESO/M. Kornmesser

'Oumuamua, avec sa forme allongée et son mouvement de tumbling, s'est comporté de manière tout à fait contraire à ce que nous attendions d'un rocher interstellaire. Sans queue cométaire visible, il semblait se propulser de manière autonome, déclenchant des spéculations sur une origine artificielle. Cependant, une analyse plus approfondie a révélé que 'Oumuamua était le premier d'une nouvelle catégorie d'objets cosmiques: les comètes sombres. Ces objets, qui se déplacent comme des comètes mais sans montrer de queue de poussière, représentent une avancée significative dans notre compréhension de l'Univers.

La mise en service de télescopes de pointe comme le James Webb Space Telescope (JWST) et le futur LSST (Rubin Observatory Legacy Survey of Space and Time) dans le désert d'Atacama au Chili, promet une révolution dans notre capacité à détecter et comprendre ces visiteurs interstellaires. Si le JWST avait été disponible lors de la découverte de 'Oumuamua, nous aurions pu obtenir des images détaillées et des informations sur sa composition, le distinguant clairement comme un objet cométaire sombre.

L'avenir s'annonce prometteur avec le LSST, qui devrait détecter de nombreux autres objets interstellaires et identifier les comètes sombres au sein de notre propre système solaire. Grâce à son emplacement idéal dans le désert d'Atacama et sa capacité à surveiller presque chaque nuit le ciel de l'hémisphère sud, le LSST pourra repérer des objets beaucoup plus faibles que ce qui est possible actuellement.

Cette capacité accrue à détecter des objets interstellaires pourrait bien révéler que l'espace proche de la Terre foisonne d'objets plus petits que 'Oumuamua, jusqu'alors invisibles. Avec les outils dont nous disposerons bientôt, la distinction entre un visiteur intelligent et une comète sombre interstellaire ne sera plus une énigme.
Page générée en 0.132 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
A propos - Informations légales | Partenaire: HD-Numérique
Version anglaise | Version allemande | Version espagnole | Version portugaise