Une nouvelle technologie pour sécuriser les systèmes et circuits intégrés
Publié par Michel le 03/04/2009 à 00:00
Source: CNRS
Illustration: © C. Lebedinsky / CNRS Photothèque
Le LIRMM, laboratoire d'informatique, de robotique et de microélectronique de Montpellier (CNRS/Université Montpellier 2) vient de mettre au point une nouvelle technologie capable de réduire lors de transactions électroniques jusqu'à 95 % les fuites d'informations des circuits intégrés par rapport à des circuits logiques classiques. Celle-ci fait actuellement l'objet (De manière générale, le mot objet (du latin objectum, 1361) désigne une entité définie dans un espace à trois dimensions, qui a une fonction précise, et qui peut être désigné...) d'une collaboration entre le LIRMM et la société PSI (Pour les articles homonymes, voir Psi et Psy.) Electronics, société spécialisée dans la conception de circuits et systèmes intégrés (1), dans la perspective d'un transfert de technologie (Le mot technologie possède deux acceptions de fait :).


Les attaques matérielles (2) s'étant généralisées, la cryptologie (3) est désormais devenue incoutournable dans la conception des systèmes numériques qui supplantent le papier (Le papier (du latin papyrus) est une matière fabriquée à partir de fibres cellulosiques végétales et animales. Il se présente sous forme de feuilles minces et est considéré comme un...) comme supports de l'information. Ces attaques touchent les composants matériels où vont s'exécuter les logiciels (puces, microprocesseurs...). Elles sont reconnues comme les plus dangereuses car elles permettent d'obtenir à moindre frais et avec un faible niveau de compétences les clefs des algorithmes de chiffrement (En cryptographie, le chiffrement (parfois appelé à tort cryptage) est le procédé grâce auquel on peut rendre la compréhension d'un document impossible à toute personne qui n'a pas la clé...), comme ceux qu'utilisent nos cartes à puce.

La nouvelle logique (La logique (du grec logikê, dérivé de logos (λόγος), terme inventé par Xénocrate signifiant à la fois raison, langage, et raisonnement) est dans une...) "STTL" (Secure Triple Track Logic) développée (En géométrie, la développée d'une courbe plane est le lieu de ses centres de courbure. On peut aussi la décrire comme l'enveloppe de la famille des droites normales à la courbe.) par le LIRMM est très efficace contre les attaques et piratages matériels des circuits intégrés présents dans les cartes à puces, cartes sim, processeurs... nécessitant à la fois authentification (L'authentification est la procédure qui consiste, pour un système informatique, à vérifier l'identité d'une entité (personne, ordinateur...), afin d'autoriser...) et confidentialité des informations. Elle permet de réduire jusqu'à 95 % les fuites d'informations des circuits intégrés par rapport à des circuits logiques classiques. Ceci grâce à ses particularités: elle possède un temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) de calcul constant et maintient régulière la consommation électrique du circuit, deux failles récurrentes lors d'attaques matérielles et jusque là non maîtrisées.

Le LIRMM et PSI Electronics travaillent en partenariat pour transférer vers l'industrie cette nouvelle technologie issue du laboratoire de recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension métonymique, la...). Elle sera utilisée dans la conception de circuits et systèmes intégrés. La société PSI, basée dans la région d'Aix-en-Provence a déjà développé une première bibliothèque de composants (4) qui devrait permettre une rapide validation à l'échelle industrielle, complétant ainsi sa compétence particulière en conception de circuits intégrés sécurisés.

Ces travaux, développés initialement au LIRMM, se poursuivent depuis deux ans dans le cadre du projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et l’intégration d’une...) CALISSON (5) ("CAractérisation, modéLIsation et Spécifications Sécuritaires de circuits prOtotypes iNtégrés"), financé par le ministère de l'Industrie et labellisé par le Pôle de Compétitivité mondial SCS (6), en juin 2006. Outre la société PSI, CALISSON a également pour partenaires industriels STMicroélectronics, Gemalto (Gemalto (Euronext NL0000400653 GTO) est une entreprise néerlandaise dans le secteur informatique. De droit néerlandais, elle est née de...) (fabricant de cartes bancaires), Atmel (fabricant de composants de circuits intégrés), mais aussi académiques comme Paris (Paris est une ville française, capitale de la France et le chef-lieu de la région d’Île-de-France. Cette ville est construite sur une boucle de la Seine, au centre du bassin parisien, entre les...)'Tech, l'école des Mines de Saint Etienne (ENSMSE) et le CEA.


Notes:
(1) Les circuits intégrés sont constitués d'éléments ou de transistors de quelques centaines de nanomètres. On les trouve dans les cartes à puces, les processeurs d'ordinateurs, les cartes sim de téléphones portables... Ils servent (Servent est la contraction du mot serveur et client.) pour le traitement et les applications de calcul, vidéo (La vidéo regroupe l'ensemble des techniques, technologie, permettant l'enregistrement ainsi que la restitution d'images animées, accompagnées ou non de son,...) et multimédia (Le mot multimédia est apparu vers la fin des années 1980, lorsque les CD-ROM se sont développés. Il désignait alors les applications qui, grâce à la mémoire du CD et aux capacités de l'ordinateur, pouvaient générer, utiliser...). Toutes les communications modernes dépendent de circuits intégrés.

(2) Les attaques matérielles dites également “side channel attacks” se différencient des attaques logicielles.

(3) Technique qui consiste à crypter un message (La théorie de l'information fut mise au point pour déterminer mathématiquement le taux d’information transmis dans la communication d’un message par un canal de...) afin de le rendre inintelligible à celui qui ne possède pas la clé de décodage.
(4) A partir de la logique STTL, les chercheurs du LIRMM ont mis au point (Graphie) la structure d'une collection de petits composants (effectuant des fonctions élémentaires) qui seront développés et vendus aux industriels par la société PSIe.

(5) Soutenu par le Pôle SCS, le projet CALISSON a obtenu des résultats voués à des applications industrielles prometteuses (transactions bancaires, domaine de la carte à puce (Une carte à puce est une carte en matière plastique, voire en papier ou en carton, de quelques centimètres de côté et moins d'un millimètre d'épaisseur, portant au...), set-top box (Le terme anglais Set-top box (STB) pourrait se traduire en français par adjoint de poste de télévision (ou littéralement boîte de dessus de poste).)... (Appareils de décodage de chaînes TV payantes, modems wifi (les circuits intégrés sont au cœur de ces appareils)).

(6) Solutions Communicantes Sécurisées.
Page générée en 0.543 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique