Quand l'ARN tourne en rond
Publié par Adrien le 25/02/2019 à 08:00
Source: Jean Hamann - Université Laval
La malignité des cancers de la prostate serait liée à l'abondance des ARN circulaires

Le traitement du cancer de la prostate donne de meilleurs résultats lorsque les cellules cancéreuses sont découvertes avant qu'elles ne migrent vers d'autres parties du corps. Pour cette raison, il est impératif de mieux comprendre ce qui fait que certaines tumeurs restent confinées à la prostate (La prostate est une large glande de l'appareil génital masculin. Sa fonction principale est de sécréter et de stocker le liquide séminal, l'un des constituants du sperme.) alors que d'autres forment des métastases. Une équipe internationale formée d'une cinquantaine de chercheurs, dont sept de la Faculté de médecine (La médecine (du latin medicus, « qui guérit ») est la science et la pratique (l'art) étudiant l'organisation du corps humain (anatomie), son...) et du Centre de recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances...) du CHU de Québec - Université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et sa transmission (études...) Laval, vient de faire un pas en ce sens (SENS (Strategies for Engineered Negligible Senescence) est un projet scientifique qui a pour but l'extension radicale de l'espérance de vie humaine. Par une évolution progressive allant du...) en établissant un lien entre la prolifération des ARN circulaires dans les cellules cancéreuses de la prostate et la malignité de ces cancers. Leur découverte, publiée dans la revue Cell, suggère que ces ARN circulaires ouvrent de nouvelles avenues thérapeutiques prometteuses.

Pour faire cette démonstration (En mathématiques, une démonstration permet d'établir une proposition à partir de propositions initiales, ou précédemment démontrées à partir de propositions...), les chercheurs ont étudié des tumeurs provenant de 144 patients atteints d'un cancer de la prostate (Le cancer de la prostate est un cancer fréquent touchant la prostate et donc exclusivement l'homme.) de risque intermédiaire. Après avoir subi l'ablation de la prostate, ces patients ont été suivis pendant plus de cinq ans, ce qui a permis aux chercheurs d'établir des liens entre certaines caractéristiques de leurs tumeurs et l'évolution de la maladie (La maladie est une altération des fonctions ou de la santé d'un organisme vivant, animal ou végétal.).

Les chercheurs ont fait appel à une nouvelle méthode appelée séquençage (En biochimie, le séquençage consiste à déterminer l'ordre linéaire des composants d'une macromolécule (les acides aminés d'une protéine, les nucléotides d'un acide nucléique comme l'ADN, les...) ultraprofond pour étudier l'expression des ARN circulaires, un type d'ARN rare et généralement négligé dans les études génomiques. Contrairement aux autres ARN qui ont deux extrémités libres, les ARN circulaires ont subi une transformation leur permettant de se refermer sur eux-mêmes. Cette forme leur confère des fonctions qui peuvent différer de celles de leurs pendants linéaires.

Les analyses des chercheurs ont révélé la présence de plus de 76 000 ARN circulaires dans les 144 tumeurs étudiées. Du nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».), plus de 30 000 n'avaient jamais été décrits auparavant. "En moyenne (La moyenne est une mesure statistique caractérisant les éléments d'un ensemble de quantités : elle exprime la grandeur qu'auraient chacun des membres de l'ensemble s'ils étaient tous identiques sans changer la...), chaque tumeur (Le terme tumeur (du latin tumere, enfler) désigne, en médecine, une augmentation de volume d'un tissu, clairement délimitée sans précision de cause.) exprimait environ 7 200 ARN circulaires et leur abondance augmentait en fonction de la malignité de la tumeur", souligne l'un des auteurs de l'étude, Yves Fradet.

Des analyses plus poussées ont permis de démontrer que 171 de ces ARN circulaires jouaient un rôle essentiel dans la prolifération des cellules cancéreuses. Fait intrigant, dans 9 cas sur 10, la version linéaire de ces mêmes ARN n'était pas essentielle à la prolifération cellulaire. Leur forme modulerait donc leur fonction, probablement en altérant leurs interactions avec les autres ARN, avance le professeur Fradet.

D'autres études ont déjà démontré qu'il existait une association entre les ARN circulaires et certaines maladies, notamment le cancer (Le cancer est une maladie caractérisée par une prolifération cellulaire anormalement importante au sein d'un tissu normal de l'organisme, de...) du côlon (Le côlon, aussi appelé "gros intestin", court du cæcum jusqu'au rectum et constitue la partie terminale de l'intestin, appartenant à l'appareil digestif. Il fait suite à l'iléon au niveau de la...) et le cancer du sein. "Cette piste pourrait également être intéressante pour le cancer de la prostate, estime le chercheur (Un chercheur (fem. chercheuse) désigne une personne dont le métier consiste à faire de la recherche. Il est difficile de bien cerner le métier de chercheur...). D'une part, si l'on comprenait mieux les mécanismes qui conduisent à la circularisation de l'ARN, on pourrait peut-être les bloquer. D'autre part, les ARN circulaires essentiels à la prolifération des cellules cancéreuses pourraient constituer des cibles thérapeutiques intéressantes. Chose certaine, les ARN circulaires ouvrent un nouveau domaine prometteur pour la recherche sur le cancer de la prostate."

Michèle Orain, Valérie Picard, Hélène Hovington, Alain Bergeron, Louis Lacombe, Yves Fradet et Bernard Têtu, de la Faculté de médecine et du Centre de recherche du CHU de Québec - Université Laval, font partie des chercheurs qui signent cette étude dirigée par des chercheurs de l'Université de Toronto.
Page générée en 0.223 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique