Recherche d'hydrogène natif

Publié par Adrien le 23/09/2021 à 09:00
Source: CNRS INSU
L'hydrogène (H2) est susceptible de jouer un rôle essentiel dans la transition énergétique, car il a la capacité d'amortir les pénuries quotidiennes et saisonnières de l'énergie hydraulique et éolienne dans un futur mix énergétique (Le mix énergétique, ou bouquet énergétique, est la proportion des différentes sources dans la...) dominé par les sources renouvelables. Cependant, les conditions géologiques de la formation d'hydrogène (L'hydrogène est un élément chimique de symbole H et de numéro atomique 1.) et de son stockage ne sont pas bien établies et, par conséquent, les stratégies d'exploration (L'exploration est le fait de chercher avec l'intention de découvrir quelque chose d'inconnu.) et d'évaluation des ressources n'ont pas encore été réalisées.

Nicolas Lefeuvre, de l'Université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la...) Grenoble Alpes, a établi une approche de surveillance des gaz (Un gaz est un ensemble d'atomes ou de molécules très faiblement liés et...) du sol pour identifier les régions fertiles en hydrogène dans le piémont pyrénéen. Aucune infiltration d'H2 n'avait jusqu'alors été identifiée dans la région d'étude, bien que des roches du manteau, situées à une profondeur de in situ multi-gaz du sol (H2, CO2, CH4, radon (Le radon est un élément chimique du tableau périodique de symbole Rn et de...), entre autres) à 1 m de profondeur, sur une superficie (L'aire ou la superficie est une mesure d'une surface. Par métonymie, on désigne souvent...) de 7 500 km2.

Des points chauds ont été identifiés principalement le long des failles majeures qui recoupent les roches ultramafiques en profondeur, comme le chevauchement frontal (Un frontal est un équipement informatique.) Nord (Le nord est un point cardinal, opposé au sud.) Pyrénéen. Là où ces failles rencontrent la surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a...), les concentrations en H2, en CO2 et en radon dans le sol dépassent de deux ordres de grandeur le niveau moyen régional.

Ces résultats ont permis de montrer que les roches mantelliques serpentinisées sont en effet une source d'hydrogène et que les failles peuvent agir comme une voie de migration. Par conséquent, les roches mantelliques subissant une altération hydrothermale et recoupées par des failles pourraient être des cibles prometteuses pour l'exploration future de l'hydrogène. Cependant, des structures pièges n'ont pas encore été identifiées dans les Pyrénées, où l'hydrogène pourrait s'accumuler à des concentrations économiquement extractibles.

Les recherches futures devraient viser à fournir des contraintes supplémentaires pour savoir si l'exploration de l'hydrogène natif peut contribuer à une future économie de l'hydrogène.

En savoir plus:
Native H2 Exploration in the Western Pyrenean Foothills - Geochemistry, Geophysics, Geosystems AGU.
Nicolas Lefeuvre, Laurent Truche, Frédéric-Victor Donzé, Maxime Ducoux, Guillaume (Guillaume est un prénom masculin d'origine germanique. Le nom vient de Wille, volonté et Helm,...) Barré, Rose-Adeline Fakoury, Sylvain Calassou, Eric C. Gaucher.
https://doi.org/10.1029/2021GC009917
Cet article vous a plu ? Vous souhaitez nous soutenir ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis et/ou commentez-le, ceci nous encouragera à publier davantage de sujets similaires !
Page générée en 0.007 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique