Régénération cérébrale: une molécule candidate identifiée, le Syndécan-1
Publié par Isabelle le 12/09/2018 à 12:00
Source: CEA
Le cerveau adulte a une capacité de régénération très limitée. Cependant, des chercheurs ont mis au jour le rôle d'une molécule membranaire clé dans la prolifération des cellules souches dans le cerveau murin adulte: le Syndécan-1. Une collaboration du CEA, de l'Inserm et des universités Paris-Sud et Paris (Paris est une ville française, capitale de la France et le chef-lieu de la région d’Île-de-France. Cette ville est construite sur une boucle de la Seine, au centre du bassin...) Diderot a démontré que la molécule (Une molécule est un assemblage chimique électriquement neutre d'au moins deux atomes, qui peut exister à l'état libre, et qui représente la plus petite...) Syndécan-1, présente dans la membrane des cellules souches neurales, permet leur prolifération. Le Syndécan-1 devient ainsi un possible traceur de la régénération cérébrale, ouvrant de nouvelles perspectives dans le domaine de la médecine (La médecine (du latin medicus, « qui guérit ») est la science et la pratique (l'art) étudiant l'organisation du corps humain (anatomie), son fonctionnement normal (physiologie), et...) régénérative. Ces travaux, qui font l'objet (De manière générale, le mot objet (du latin objectum, 1361) désigne une entité définie dans un espace à trois dimensions, qui a une fonction précise, et...) d'un dépôt de brevet en cours, ont été publiés le 14 août dans Stem Cell Reports.


Prolifération de cellules souches et progéniteurs neuraux dans une niche neurogénique chez la souris adulte. Les noyaux des cellules en prolifération sont marqués en rouge (La couleur rouge répond à différentes définitions, selon le système chromatique dont on fait usage.). Le cytoplasme des cellules souches et des progéniteurs neuraux est marqué en bleu (Bleu (de l'ancien haut-allemand « blao » = brillant) est une des trois couleurs primaires. Sa longueur d'onde est comprise approximativement entre 446 et 520 nm. Elle varie...). © M-A.Mouthon et al. © M-A.Mouthon et al.

Le cerveau (Le cerveau est le principal organe du système nerveux central des animaux. Le cerveau traite les informations en provenance des sens, contrôle de nombreuses fonctions...) adulte est doté d'une capacité très réduite à se régénérer. Il renferme un petit nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) de cellules souches neurales dans des niches spécialisées. Ces cellules, qui ont la capacité de produire de nouveaux neurones fonctionnels, sont pour la plupart en dormance mais peuvent être activées en réponse à un stress (Le stress (« contrainte » en anglais), ou syndrome général d'adaptation, est l'ensemble des réponses d'un organisme...).

Grâce à une technique innovante de tri cellulaire et à une analyse transcriptomique comparative, les chercheurs de l'Institut (Un institut est une organisation permanente créée dans un certain but. C'est habituellement une institution de recherche. Par exemple, le Perimeter Institute for Theoretical Physics est un...) de Radiobiologie Cellulaire et Moléculaire (IRCM) ont mis en évidence quelques-unes des modifications moléculaires qui accompagnent l'activation (Activation peut faire référence à :) des cellules souches neurales en dormance, en réponse à une exposition du cerveau à des radiations ionisantes. Par cartographie (La cartographie désigne la réalisation et l'étude des cartes géographiques. Le principe majeur de la cartographie est la représentation de données sur un support réduit représentant...) comparative des gènes exprimés, ils ont identifié la molécule membranaire Syndécan-1 comme étant spécifiquement exprimée dans les cellules souches neurales activées. Par des études fonctionnelles, l'équipe a aussi démontré que cette molécule jouait un rôle direct dans la prolifération de ces cellules.

Connaître les signaux moléculaires qui régulent l'activité (Le terme d'activité peut désigner une profession.) des souches neurales présentes dans le cerveau adulte pourrait permettre de stimuler les capacités régénératives du cerveau et avoir de nombreuses applications thérapeutiques. Le Syndécan-1, ainsi que les différentes voies moléculaires identifiées dans ce travail, ouvrent de nouvelles perspectives dans ce domaine de la recherche médicale (La recherche médicale se divise en recherche fondamentale et clinique.).

Note:
Ont participé à l'étude: UMR967, Institut François Jacob, CEA Paris Saclay ; Inserm ; Université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et sa transmission (études...) Paris-Sud / Paris Saclay ; Université Paris Diderot


Références publication:
​Distinct Molecular Signatures of Quiescent and Activated Adult Neural Stem Cells Reveal Specific Interactions with Their Microenvironment, Lise Morizur et. al., Stem Cell Reports, 14.8.2018, https://doi.org/10.1016/j.stemcr.2018.06.005.
Page générée en 0.212 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique