Des signatures d'uranium sur la Lune
Publié par Michel le 09/07/2009 à 00:00
Source: BE Australie numéro 64 (19/06/2009) - Ambassade de France en Australie / ADIT - http://www.bulletins-electroniques.com/ ... /59575.htm
Illustration: © JAXA / NHK
Les instruments ultramodernes du satellite d'observation lunaire japonais SELENE, surnommé Kaguya, opéré tant par la JAXA que par les américains du Planetary Science Institute de Tucson, Arizona, ont révélé la présence de ressources sur la Lune (La Lune est l'unique satellite naturel de la Terre et le cinquième plus grand satellite du système solaire avec un diamètre de 3 474 km. La...) passées jusqu'alors inaperçues. Ainsi, le spectromètre (Un spectromètre est un appareil de mesure permettant d'étudier de décomposer une quantité observée — un faisceau lumineux en spectroscopie, ou bien un mélange de molécules par exemple en spectrométrie de...) à rayons gammas de l'engin spatial a décelé les signatures de nombreux éléments chimiques, parmi lesquels du thorium, du potassium (Le potassium est un élément chimique, de symbole K (latin : kalium, de l’arabe : القَلْيَه al-qalyah)...), de l'oxygène (L’oxygène est un élément chimique de la famille des chalcogènes, de symbole O et de numéro atomique 8.), du magnésium, du silicium (Le silicium est un élément chimique de la famille des cristallogènes, de symbole Si et de numéro atomique 14.), du calcium, du titane (Le titane est un élément chimique métallique de symbole Ti et de numéro atomique 22.) et du fer (Le fer est un élément chimique, de symbole Fe et de numéro atomique 26. C'est le métal de transition et le matériau...), mais aussi et surtout de l'uranium (L'uranium est un élément chimique de symbole U et de numéro atomique 92. C'est un élément naturel assez fréquent : plus abondant...), soit un bilan bien plus complet que ce qu'avaient permis de découvrir les premières études menées par Apollo dans les années 60 et 70 et Lunar Prospector en 1998.


Photo prise par KAGUYA à basse altitude
(La sonde (Une sonde spatiale est un vaisseau non habité envoyé par l'Homme pour explorer de plus près des objets du système solaire et, pour certaines, l'espace qui est au-delà. Cela couvre à la fois les mesures in situ (champs...) a impacté le sol lunaire (Pour les homonymes, voir Pierrot lunaire, une œuvre de musique vocale d'Arnold Schönberg.) le 10 juin dernier)

Des trouvailles particulièrement intéressantes à l'heure (L’heure est une unité de mesure du temps. Le mot désigne aussi la grandeur elle-même, l'instant (l'« heure qu'il est »), y compris en sciences (« heure...) où la NASA (La National Aeronautics and Space Administration (« Administration nationale de l'aéronautique et de l'espace ») plus connue sous son abréviation...) envisage d'établir une base permanente sur la Lune (qui pourrait ainsi éventuellement être alimentée par une source d'énergie (Dans le sens commun l'énergie désigne tout ce qui permet d'effectuer un travail, fabriquer de la chaleur, de la lumière, de produire un mouvement.) nucléaire), et qui donneront peut être leur résonance (Lorsqu'on abandonne un système stable préalablement écarté de sa position d'équilibre, il y retourne, généralement à travers des oscillations propres. Celles-ci se produisent à la fréquence propre du système. Si le système n'est pas...) particulière aux dispositions des Nations-Unies concernant le statut et l'utilisation des corps célestes et de leurs ressources.
Page générée en 0.196 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique