Ce "tank" du Trias se révèle être un parent des crocodiles

Publié par Redbran le 27/03/2024 à 08:00
Source: The Anatomical Record
EN, DE, ES, PT
Restez toujours informé: suivez-nous sur Google Actualités (icone ☆)

Des chercheurs ont découvert au Texas une nouvelle espèce de cousin du crocodile datant de 215 millions d'années.

Dans les formations rocheuses du nord-ouest du Texas, des scientifiques ont mis à jour un aetosaur, un parent éloigné des crocodiles. Cet animal préhistorique, long de 5 mètres et doté de membres robustes, était recouvert de plaques osseuses pour se protéger. Surnommés les "chars du Trias", ces êtres vivaient il y a entre 237 et 201 millions d'années, couvrant presque tous les continents, à l'exception de l'Australie et de l'Antarctique. À la différence des crocodiles actuels, les aetosaurs étaient principalement omnivores.


Une illustration du nouvel aetosaur découvert, Garzapelta muelleri.
Crédit: Márcio L. Castro

La découverte a été rendue possible grâce à des fouilles dans la formation Cooper Canyon, où une large portion de l'armure dorsale de l'animal a été exhumée. "Nous avons des éléments allant de l'arrière du cou et de la région des épaules jusqu'à la pointe de la queue", explique William Reyes, doctorant à l'Université du Texas à Austin, soulignant l'ampleur inhabituelle de cette découverte.

Le fossile, découvert par le paléontologue Bill Mueller et le collectionneur amateur Emmett Shedd en 1989, n'a été identifié comme appartenant à une nouvelle espèce qu'après des recherches préliminaires au début des années 2000. Baptisée Garzapelta muelleri, cette espèce présente une combinaison unique de plaques osseuses, distinguant clairement le fossile parmi les autres aetosaurs connus.

La classification précise de Garzapelta muelleri dans l'arbre généalogique des aetosaurs a été complexe en raison de ses caractéristiques uniques. Il partage des traits avec deux grands groupes d'aetosaurs, mais les chercheurs ont conclu qu'il avait plus de similitudes avec les Aetosaurinae, malgré certaines évolutions convergentes remarquables de ses plaques osseuses.


William Reyes examine les restes fossilisés de Garzapelta muelleri.
Crédit: William Reyes

Cette découverte enrichit notre compréhension de la diversité des formes de vie durant le Trias et souligne l'importance de la protection pour ces animaux préhistoriques, démontrant l'évolution complexe des espèces et leur adaptation à leur environnement.
Page générée en 0.253 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
A propos - Informations légales | Partenaire: HD-Numérique
Version anglaise | Version allemande | Version espagnole | Version portugaise