Températures: le seuil du 1 degré est derrière nous

Publié par Adrien le 04/11/2021 à 09:00
Source: ASP
De toutes les façons qu'on calcule la hausse des températures, la barre du 1 degré depuis le 19e siècle semble avoir été définitivement franchie: c'est désormais la première fois que la moyenne des 20 dernières années des températures mondiales est de plus de 1 degré (Le mot degré a plusieurs significations, il est notamment employé dans les domaines...) au-dessus des niveaux d'avant la révolution industrielle.


Ces dernières années, tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou...) dépendant de ce qu'on choisissait de calculer, on pouvait tantôt alléguer que la barre du 1 degré Celsius d'augmentation avait d'ores (ORES, l'Opérateur des Réseaux Gaz & Électricité est le l'opérateur des...) et déjà été franchie, ou qu'elle était sur le point (Graphie) de l'être. Telle année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié...) avait connu une température (La température est une grandeur physique mesurée à l'aide d'un thermomètre et...) moyenne (La moyenne est une mesure statistique caractérisant les éléments d'un ensemble de...) de 1 degré et quelques centièmes au-dessus de la moyenne du 20e siècle (Un siècle est maintenant une période de cent années. Le mot vient du latin saeculum, i, qui...), ou bien tel mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps...), ou bien tel groupe de mois... Mais c'est la première fois qu'une moyenne aussi "étendue" -20 ans- passe au-dessus de cette barre, selon l'Organisation météorologique mondiale (L'Organisation météorologique mondiale (OMM, en anglais World Meteorological Organization...) (OMM). La version préliminaire (couvrant les neuf premiers mois de l'année) de son rapport annuel State of the Global Climate est parue dimanche, en même temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le...) que s'ouvrait la conférence des Nations unies sur les changements climatiques.

2021 ne s'annonce pourtant que comme la 6e ou 7e année la plus chaude depuis que ces températures sont calculées. Mais c'est suffisant pour faire monter la moyenne sur 20 ans à 1,09 degré au-dessus du seuil du 19e siècle.

L'effet La Niña ( La Niña est un cycle météorologique, associé à El Niño. La Niña est un des trois...), phénomène météorologique qui, à intervalles irréguliers, contribue à un "refroidissement", explique que 2021 n'ait pas eu un meilleur "classement". Toutefois, par rapport à 2011, qui fut la dernière année à avoir connu un phénomène La Niña significatif, 2021 sera de 0,2 degré plus chaude.

"Au rythme actuel d'augmentation des concentrations de gaz (Un gaz est un ensemble d'atomes ou de molécules très faiblement liés et...) à effet de serre (L'effet de serre est un processus naturel qui, pour une absorption donnée d'énergie...), lit-on dans le communiqué de l'OMM, nous verrons une augmentation de la température, à la fin du siècle, dépassant largement les cibles de 1,5 à 2 degrés fixées dans l'Accord de Paris (Paris est une ville française, capitale de la France et le chef-lieu de la région...)."

Le rapport de l'OMM ne s'intéresse pas qu'aux températures, mais passe aussi en revue les événements météorologiques extrêmes de la dernière année: des incendies au Canada et en Turquie jusqu'aux sécheresses en Amérique (L’Amérique est un continent séparé, à l'ouest, de l'Asie et...) du sud (Le sud est un point cardinal, opposé au nord.) en passant par les pluies torrentielles tombées en juillet à Zhengzhou, en Chine, qui représentaient l'équivalent d'une année de précipitations... en une seule journée.

"Ce ne sont pas des événements habituels que nous aurions enregistrés dans le passé (Le passé est d'abord un concept lié au temps : il est constitué de l'ensemble...)", a déclaré aux journalistes le météorologue Omar Baddour, qui a participé à la rédaction du rapport. "C'est une signature des changements climatiques."

Et c'est en plus du fait que la hausse du niveau des mers (Le terme de mer recouvre plusieurs réalités.) semble toujours s'accélérer -une tendance notée depuis 2013- et pourrait battre un record en 2021. "Le taux annuel de hausse du niveau des mers a doublé depuis les années 1990."


Hausse du niveau moyen des mers (en millimètres) de 1993 à 2021 (OMM)

Comme le rapport rassemble des informations amassées par les différentes agences des Nations unies, dont celle spécialisée dans l'agriculture et l'alimentation (FAO), on peut y lire des passages sur l'insécurité alimentaire et les déplacements de populations -phénomènes eux-mêmes exacerbés par les événements météorologiques extrêmes ou les dommages aux écosystèmes.
Cet article vous a plu ? Vous souhaitez nous soutenir ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis et/ou commentez-le, ceci nous encouragera à publier davantage de sujets similaires !
Page générée en 0.154 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique