Une vision plus claire du potentiel complet de la nanotechnologie.
Publié par Isabelle le 17/01/2015 à 00:00
Source: Europa

Illustration: Europa
Des scientifiques financés par l'UE ont mis au point un outil unique qui permet aux scientifiques d'effectuer de nombreuses mesures à l'échelle nanométrique d'une traite. Un nouvel outil (Un outil est un objet finalisé utilisé par un être vivant dans le but d'augmenter son efficacité naturelle dans l'action. Cette augmentation se traduit par la simplification des actions entreprises, par une plus grande rentabilisation de ces...) capable d'effectuer des mesures simultanées à l'échelle nanométrique pourrait bientôt aboutir à des produits à base nanotechnologique plus innovants et aider à stimuler l'économie de l'UE. En effet l'outil, mis au point (Graphie) par des scientifiques du projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et l’intégration d’une grande diversité de...) UNIVSEM financé par l'UE, a le potentiel de révolutionner la recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par...) et le développement dans de nombreux secteurs, de l'électronique et l'énergie (Dans le sens commun l'énergie désigne tout ce qui permet d'effectuer un travail, fabriquer de la chaleur, de la lumière, de produire un mouvement.) à la biomédecine et aux produits de consommation.

La nanotechnologie (Les nanosciences et nanotechnologies (NST) peuvent être définies a minima comme l'ensemble des études et des procédés de fabrication et de...), qui implique la manipulation de la matière (La matière est la substance qui compose tout corps ayant une réalité tangible. Ses trois états les plus communs sont l'état solide,...) aux échelles atomique et moléculaire, a conduit au développement de nouveaux matériaux (Un matériau est une matière d'origine naturelle ou artificielle que l'homme façonne pour en faire des objets.) (tels que le graphène) et des dispositifs microscopiques dont de nouveaux instruments chirurgicaux et des médicaments. Or, jusqu'à présent, la R&D en nanotechnologie a été entravée par le fait qu'il n'était pas possible d'obtenir des informations simultanées sur la structure 3D, la composition chimique et les propriétés de surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a plusieurs acceptions, parfois objet géométrique, parfois frontière physique, et est souvent...).

C'est ce qui rend le projet UNIVSEM, qui devrait s'achever en mars 2015, si innovant. À travers l'intégration de différents capteurs (Un capteur est un dispositif qui transforme l'état d'une grandeur physique observée en une grandeur utilisable, exemple : une tension électrique, une hauteur de mercure, une intensité, la...) capables de mesurer ces différents aspects de matériaux à l'échelle nanométrique, les scientifiques de l'UE ont créé un instrument unique qui permet aux chercheurs de travailler de façon beaucoup plus efficace. En fournissant des informations visuelles et sensorielles plus claires, l'outil permettra aux scientifiques de manipuler des particules à l'échelle nanométrique avec une plus grande facilité et aidera à réduire les coûts en R&D pour l'industrie.

L'équipe du projet a commencé en avril 2012 en développant une chambre sous vide (Le vide est ordinairement défini comme l'absence de matière dans une zone spatiale.) capable d'accueillir les outils sensoriels complexes requis. Parallèlement, ils ont amélioré de façon significative les capacités de chaque technique analytique individuelle. Autrement dit, ces utilisateurs n'ont maintenant besoin (Les besoins se situent au niveau de l'interaction entre l'individu et l'environnement. Il est souvent fait un classement des besoins humains en trois grandes catégories : les besoins primaires, les besoins secondaires et les besoins...) que d'un instrument pour atteindre des capacités clés telles que la vision et l'analyse chimique.

Les tests préliminaires ont démontré que la résolution optique (L'optique est la branche de la physique qui traite de la lumière, du rayonnement électromagnétique et de ses relations avec la vision.) obtenue de 360 nanomètres (nm) dépasse largement la cible initiale des 500 nm fixée au début du projet. Cela devrait présenter un intérêt particulier aux nombreux secteurs où les mesures efficaces mais incroyablement précises sont nécessaires, tel qu'au niveau de la fabrication d'outils chirurgicaux de taille nano et des nano-médicaments.

L'électronique représente un autre domaine clé. Par exemple, le projet UNIVSEM pourrait aider les scientifiques à en apprendre davantage sur les propriétés des quasi-particules telles que les plasmons. Étant donné que les plasmons peuvent supporter des fréquences beaucoup plus élevées que les puces actuelles au silicium (Le silicium est un élément chimique de la famille des cristallogènes, de symbole Si et de numéro atomique 14.), les chercheurs pensent qu'ils pourraient être l'avenir des connexions optiques sur les puces à ordinateurs de prochaine génération.

La recherche sur les plasmons pourrait également conduire au développement de nouveaux lasers et de systèmes à imagerie (L’imagerie consiste d'abord en la fabrication et le commerce des images physiques qui représentent des êtres ou des choses. La fabrication se faisait jadis soit à la main, soit par impression mécanique ;...) moléculaire, et accroître les efficacités de panneau solaire (Un panneau solaire ou capteur solaire est un dispositif destiné à récupérer une partie du rayonnement solaire pour le convertir en énergie solaire utilisable par l'homme. [1]) en raison de leur interaction (Une interaction est un échange d'information, d'affects ou d'énergie entre deux agents au sein d'un système. C'est une action réciproque qui suppose l'entrée en contact de...) avec la lumière (La lumière est l'ensemble des ondes électromagnétiques visibles par l'œil humain, c'est-à-dire comprises dans des longueurs d'onde de 380nm (violet) à 780nm (rouge). La...). Un autre domaine passionnant de la nanotechnologie concerne les nanofils d'argent (L’argent ou argent métal est un élément chimique de symbole Ag — du latin Argentum — et de numéro atomique 47.) (AgNW). Ces nanofils peuvent former un réseau (Un réseau informatique est un ensemble d'équipements reliés entre eux pour échanger des informations. Par analogie avec un filet (un réseau est un « petit rets »,...) conducteur transparent, et représentent donc un candidat prometteur pour les contacts de panneau solaire ou de couches transparentes dans les écrans d'affichage (L' affichage désigne l'application d'une surface de papier script dans un lieu public(et non du foyer)sur un support destiné à son émission, externe ou interne, ce qui en fait un média à part entière sans contexte...).

La prochaine étape consiste en la commercialisation de l'instrument. L'outil multimodal devrait inciter le développement de la nanotechnologie et un contrôle (Le mot contrôle peut avoir plusieurs sens. Il peut être employé comme synonyme d'examen, de vérification et de maîtrise.) amélioré dans de nombreux domaines (tel que le développement de panneaux solaires troisième génération) et créer de nouvelles opportunités dans des secteurs qui n'ont jusqu'à présent pas été complètement (Le complètement ou complètement automatique, ou encore par anglicisme complétion ou autocomplétion, est une fonctionnalité informatique permettant à l'utilisateur de...) exploités en termes de potentiel nanotechnologique.

Le projet UNIVSEM a été soutenu à travers le septième programme-cadre de l'UE avec un financement s'élevant à 3,6 millions.


Pour plus d'information voir: projet UNIVSEM
Page générée en 0.429 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique