L'Europe avance sur le FCC, un accélérateur de particules monumental

Publié par Adrien le 16/02/2024 à 08:00
EN, DE, ES, PT
Restez toujours informé: suivez-nous sur Google Actualités (icone ☆)

L'Europe se prépare à révolutionner l'étude de l'Univers avec un projet titanesque porté par le laboratoire du CERN. En effet, il est envisagé de construire un nouvel accélérateur de particules, le Futur Collisionneur Circulaire (FCC - Future Circular Collider), promettant de surpasser en envergure et en puissance le Grand Collisionneur de Hadrons (LHC - Large Hadron Collider), actuellement le plus grand et le plus puissant au monde.


Tracé prévu pour le FCC

Le FCC, un projet d'ampleur internationale, s'étendrait sous la France et la Suisse avec un tunnel circulaire de plus de 90 kilomètres. Ce géant de la physique des particules ne verrait pas le jour avant le milieu du siècle, avec des collisions à haute énergie prévues pour 2070. Son objectif ? Permettre aux scientifiques de continuer à explorer les mystères de l'Univers à un niveau jamais atteint.

Le LHC, entré en service en 2010 pour un coût de 5,6 milliards de dollars, a marqué l'histoire en 2012 en permettant l'observation du boson de Higgs. Toutefois, son potentiel devrait être épuisé d'ici 2040, laissant la place au FCC pour relever les défis inachevés de la science, notamment l'existence de particules théorisées pour la composition de 95% de l'Univers encore méconnue, pouvant expliquer l'énergie noire et la matière noire.

Le FCC ambitionne de démêler ces mystères, ainsi que de comprendre pourquoi l'antimatière est si rare dans l'Univers par rapport à la matière. Avec un coût estimé à 17 milliards de dollars pour sa première phase, ce projet nécessitera l'approbation des États membres du CERN en 2028, avant de potentiellement entamer sa construction en 2033.

Ce futur colosse de la recherche fondamentale se composera en deux phases: une première dédiée à l'étude du boson de Higgs et de la force faible via des collisions électron-positron dès 2048, suivie d'un collisionneur de hadrons visant une énergie record de 100 TeV (téraélectronvolts ) prévu pour 2070. En guise de comparaison, le LHC ne produit "que" 14 TeV.

Avec huit sites techniques et scientifiques prévus en surface, le tunnel du FCC se connectera à celui du LHC, s'étendant sous la région de Genève et son lac, et se bouclant près d'Annecy. Le CERN s'engage à consulter les régions concernées et à évaluer l'impact de ce projet monumental sur l'environnement.
Page générée en 0.142 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
A propos - Informations légales | Partenaire: HD-Numérique
Version anglaise | Version allemande | Version espagnole | Version portugaise