La voiture électrique est-elle vraiment écologique ?
Publié par Adrien le 05/02/2016 à 00:00
Source: Dominique Nancy - Université de Montréal

Le bilan environnemental de la voiture électrique dépend surtout du mode de production de l'électricité qui l'alimente. Illustration: Benoît Gougeon.
Renault Zoé, Lumeneo Neoma, BMW i3, Courb C-Zen, Tesla Model S... Ces derniers-nés de l'industrie automobile (Une automobile, ou voiture, est un véhicule terrestre se propulsant lui-même à l'aide d'un moteur. Ce véhicule est conçu pour le transport terrestre de...) sont tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) électriques. Batteries, moteurs (Un moteur est un dispositif transformant une énergie non-mécanique (éolienne, chimique, électrique, thermique par exemple) en une énergie mécanique ou travail.[réf. nécessaire]), dispositifs de recharge, design (Le design (la stylique en français) est un domaine visant à la création d'objets, d'environnements ou d'œuvres graphiques, à la fois fonctionnels, esthétiques et conformes aux impératifs...), équipements : chacun de ces composants technologiques essentiels au succès de la voiture électrique (Une voiture électrique est une automobile mue par la force électromotrice de moteurs électriques, alimentée par une batterie d'accumulateurs.) lui permet de se faire une place sur le bitume (Le bitume est une substance composée d'un mélange d'hydrocarbures, très visqueuse (voire solide) à la température ambiante et de couleur noire. Connu depuis la plus...). Mais son bilan environnemental est-il aussi écologique qu'il en a l'air (L'air est le mélange de gaz constituant l'atmosphère de la Terre. Il est inodore et incolore. Du fait de la diminution de la pression de...) ?

"Plusieurs croient que la voiture (Une automobile, ou voiture, est un véhicule terrestre se propulsant lui-même à l'aide d'un moteur. Ce véhicule est conçu pour le transport terrestre de...) électrique présente l'avantage de n'émettre ni CO2 ni polluants. Mais la question est beaucoup plus complexe. Cela dépend surtout du mode de production de l'électricité (L’électricité est un phénomène physique dû aux différentes charges électriques de la matière, se manifestant par une énergie. L'électricité désigne également la branche de la physique qui étudie les phénomènes électriques et...) qui l'alimente. Sur le plan écologique, si l'électricité est produite par une centrale au charbon, c'est pire qu'une voiture qui roule au pétrole (Le pétrole est une roche liquide carbonée, ou huile minérale. L'exploitation de cette énergie fossile est l’un des piliers de l’économie industrielle...) !" affirme Michel Gendreau, professeur à Polytechnique Montréal (Montréal est à la fois région administrative et métropole du Québec[2]. Cette grande agglomération canadienne constitue un centre majeur du...).

Au Québec, précise ce spécialiste du transport (Le transport est le fait de porter quelque chose, ou quelqu'un, d'un lieu à un autre, le plus souvent en utilisant des véhicules et des voies de communications (la route, le canal ..). Par assimilation, des actions...) et de l'énergie (Dans le sens commun l'énergie désigne tout ce qui permet d'effectuer un travail, fabriquer de la chaleur, de la lumière, de produire un mouvement.), l'électricité est fournie à 97 % par des sources renouvelables comme l'hydroélectricité et l'éolien. "Chez nous, il y a un gain en termes d'empreintes environnementales quand on conduit un véhicule électrique (Un véhicule électrique est un véhicule dont la propulsion est assurée par un moteur fonctionnant exclusivement à l’énergie électrique, à la différence des...), dit-il. Mais ce n'est pas le cas dans tous les pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²),...)."

Une voiture alimentée par de l'électricité provenant d'une centrale nucléaire (Une centrale nucléaire est un site industriel qui utilise la fission de noyaux atomiques pour produire de la chaleur, dont une partie est transformée en électricité (entre 30 % et 40 % en fonction de la...), comme c'est souvent le cas en France, émet en moyenne (La moyenne est une mesure statistique caractérisant les éléments d'un ensemble de quantités : elle exprime la grandeur qu'auraient chacun des membres de l'ensemble s'ils étaient tous identiques sans...) un gramme (Le gramme est une unité de masse du Système international (l'unité de base est le kilogramme) et du système CGS. L'abréviation du gramme est g.) par kilomètre d'équivalent CO2. Quand l'électricité d'un véhicule (Un véhicule est un engin mobile, qui permet de déplacer des personnes ou des charges d'un point à un autre.) vient d'une centrale au charbon, c'est 150 fois plus ! Le taux est alors supérieur à la moyenne actuelle des émissions de CO2 des voitures à essence en France. La situation (En géographie, la situation est un concept spatial permettant la localisation relative d'un espace par rapport à son environnement proche ou non. Il inscrit un lieu dans un cadre plus...) est particulièrement problématique dans des pays comme la Chine, dont la production électrique est assurée à 70 % par des centrales au charbon et qui prévoit en 2020 un parc (Un Parc est un terrain naturel enclos,[1] formé de bois ou de prairies, dans lequel ont été tracées des allées et chemins destinés à la chasse, à la promenade ou à l’agrément. Il se distingue du Jardin...) de cinq millions de véhicules rechargeables.

Dans le cas de la Chine, le professeur Gendreau apporte une nuance. "Pour avoir visité Pékin (Pékin (ou Beijing) (?? ; pinyin : B?ij?ng   Écouter la prononciation en mandarin , « la capitale du nord ») est la capitale et l'un des centres culturels de la République populaire...), je dirais que la voiture électrique est bénéfique en milieu urbain densément peuplé même si l'électricité qui l'alimente est produite avec du charbon. Car le taux de pollution (La pollution est définie comme ce qui rend un milieu malsain. La définition varie selon le contexte, selon le milieu considéré et selon ce que l'on peut entendre par malsain [1].) au centre-ville (Le centre-ville est le cœur de la ville. Il est également appelé hypercentre dans le cas des grandes agglomérations. C'est le lieu des manifestations culturelles et...) est extrêmement élevé." Selon lui, le bilan environnemental du véhicule électrique dépend non seulement du mode de production de l'électricité, mais aussi de son lieu de fabrication. "Par exemple, si la centrale au charbon se trouve dans un endroit perdu très lointain et qu'on laisse juste les voitures électriques se déplacer au centre-ville, il y a là tout de même un avantage", estime-t-il.

Autrement dit, la voiture électrique ne règle pas le problème de l'émission globale des gaz (Un gaz est un ensemble d'atomes ou de molécules très faiblement liés et quasi-indépendants. Dans l’état gazeux, la matière n'a pas de forme...) à effet de serre (L'effet de serre est un processus naturel qui, pour une absorption donnée d'énergie électromagnétique, provenant du Soleil (dans le cas des...), mais contribue à purifier l'air des villes...
Page générée en 0.332 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique