72 ans pour cette étoile correspondent à 1 jour sur Terre

Publié par Adrien le 21/02/2024 à 08:00
Source: Nature Astronomy
EN, DE, ES, PT
Restez toujours informé: suivez-nous sur Google Actualités (icone ☆)

Une équipe de l'Université Tsinghua a mis en lumière un système binaire extraordinaire, baptisé TMTS J0526, grâce à l'utilisation du télescope TMTS (Tsinghua University-Ma Huateng Telescope for Survey).

Situé à environ 2 760 années-lumière de notre planète, ce système se compose d'une naine blanche, vestige stellaire riche en carbone et oxygène, et d'une étoile sous-naine extrêmement chaude et de petite taille. Ce duo céleste se distingue par une danse cosmique à une vitesse stupéfiante, la plus petite étoile bouclant une orbite toutes les 20.5 minutes autour de la plus grande, soit pour cette étoile l'équivalent de 72 années en un seul jour terrestre. Un phénomène sans précédent dans l'observation astronomique.


Cette illustration montre le système binaire TMTS J0526.
Crédit: Jingchuan Yu, Observatoire Planétaire de Pékin

Cette découverte ne se contente pas de défier notre compréhension de la dynamique stellaire; elle offre également un aperçu précieux sur la formation des sous-naines, une catégorie d'étoiles parmi les plus mystérieuses de l'Univers. La naine blanche de TMTS J0526, avec une masse équivalente à 74% de celle du Soleil, exerce une influence gravitationnelle considérable sur sa compagne sous-naine, qui, malgré sa taille minuscule — environ sept fois celle de la Terre et donc plus petite que Jupiter — brille d'une intensité remarquable.

En plus de cela, se présente un phénomène de déformation de l'étoile sous-naine en une forme ellipsoïdale sous l'effet de la gravité de la naine blanche, illustrant la puissance des forces en jeu dans ces systèmes binaires compacts. En outre, l'étude de TMTS J0526 pourrait éclairer les processus à l'origine de la création des sous-naines, ces étoiles nées de l'expulsion de leur enveloppe lors d'une explosion thermonucléaire au niveau de la naine blanche, une catégorie d'explosion moins puissante qu'une supernova.

Cette étude, publiée dans la revue Nature Astronomy, représente une avancée significative dans notre quête de compréhension des mystères de l'Univers, mettant en lumière les processus complexes qui régissent la vie et la mort des étoiles.
Page générée en 0.129 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
A propos - Informations légales | Partenaire: HD-Numérique
Version anglaise | Version allemande | Version espagnole | Version portugaise