Les algues: un biocarburant 30 fois plus énergétique que le colza ?

Publié par Adrien le 09/06/2007 à 00:00
Source: BE France numéro 193 (6/06/2007) - ADIT / ADIT
Soutenu par l'ANR (Agence Nationale de la Recherche), le projet SHAMASH de l'INRIA a pour objectif de produire à l'horizon 2010, à partir de microalgues non OGM, 50 litres d'un biocarburant au rendement 30 fois supérieur à celui du colza (Le colza (Brassica napus ou plus précisément Brassica napus var. napus) est une plante...). Il s'agit donc d'évaluer la viabilité à la fois technique et économique d'une telle filière (Une filière est une suite de formalités, d'emplois à remplir avant d'arriver à...) de production pour un marché potentiel évalué à 17 millions de m3 en Europe (L’Europe est une région terrestre qui peut être considérée comme un...) d'ici 3 à 4 ans. SHAMASH est à ce jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la...) le seul projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a...) français consacré à ce sujet. Il rassemble des chercheurs issus de différents établissements de recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue...), dont le CNRS (Le Centre national de la recherche scientifique, plus connu sous son sigle CNRS, est le plus grand...), le CIRAD, le CEA et l'IFREMER, au sein d'une équipe coordonnée par Olivier Bernard, chargé de recherche à l'INRIA.

"Nous devons déterminer, entre plusieurs millions, une espèce (Dans les sciences du vivant, l’espèce (du latin species, « type »...) spécifique d'algues très productrice de lipides, qu'elle soit d'eau de mer (L'eau de mer est l'eau salée des mers et des océans de la Terre.) ou d'eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les...) douce", explique le coordinateur de cette équipe qui précise: "en construisant des modèles qui reproduisent le comportement des différentes espèces, nous pouvons faire en 15 secondes des expériences qui auraient pris deux mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps...), et identifier rapidement les conditions optimales pour stimuler la biosynthèse d'huiles". Il souligne que ce type de collaborations entre informatique (L´informatique - contraction d´information et automatique - est le domaine...) et biologie (La biologie, appelée couramment la « bio », est la science du vivant....) contribuent à former de véritables spécialistes.

C'est une des conditions pour tenir sa place dans une compétition peu propice aux alliances internationales et soumise à la pression (La pression est une notion physique fondamentale. On peut la voir comme une force rapportée...) d'un marché en forte expansion. Pour autant, les promesses du secteur économique des biocarburants ne doivent pas faire oublier les principes de précaution. "Maîtrise (La maîtrise est un grade ou un diplôme universitaire correspondant au grade ou titre de...) des cultures, limitations des apports phytosanitaires, de solvants et autres produits d'extraction, valorisation des sous-produits, nous étudions tous les paramètres de ces cultures", précise Olivier Bernard.

Cet article vous a plu ? Vous souhaitez nous soutenir ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis et/ou commentez-le, ceci nous encouragera à publier davantage de sujets similaires !
Page générée en 0.052 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique