Un aphrodisiaque pour les mouches: les arômes fruités
Publié par Michel le 05/10/2011 à 00:00
Source: CNRS
Des odeurs de nourriture servent d'aphrodisiaques pour les drosophiles (ou mouches du vinaigre). Une équipe européenne menée par des chercheurs CNRS du Centre des sciences du goût et de l'alimentation (CNRS/Université de Bourgogne/INRA) révèle un nouveau mécanisme de perception olfactive: les mouches mâles utilisent une odeur issue des fruits qu'ils consomment, pour stimuler leur appétit (L'appétit est le désir de manger. L'appétit existe dans les formes de vies les plus évoluées pour réguler la quantité d'énergie...) sexuel. Ces travaux ont été publiés en ligne le 28 septembre 2011 dans la revue Nature.


Des drosophiles sur un fruit
© C. Everaerts, CSGA (CNRS/UB/INRA)

Un mécanisme inattendu de perception olfactive chez les mouches du vinaigre (Le vinaigre est un liquide acide (pH généralement compris entre 2 et 3), obtenu grâce à l'oxydation de l'éthanol dans le vin, le cidre, la bière et autres boissons fermentées. Le vinaigre commun comporte...) mâles (Drosophila melanogaster) conduisant à leur stimulation (Une stimulation est un événement physique ou chimique qui active une ou plusieurs cellules réceptrices de l'organisme. La cellule traduit la stimulation par un...) sexuelle vient d'être identifié et décortiqué par des chercheurs CNRS (Le Centre national de la recherche scientifique, plus connu sous son sigle CNRS, est le plus grand organisme de recherche scientifique public français (EPST).) du Centre des sciences du goût (Pour la faculté de juger les belles choses, voir Goût (esthétique)) et de l'alimentation (CNRS/Université de Bourgogne/INRA) de Dijon, en collaboration avec un laboratoire suisse de l'Université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et sa transmission (études...) de Lausanne et une équipe britannique à Cambridge. Les scientifiques ont mis en évidence que l'acide (Un acide est un composé chimique généralement défini par ses réactions avec un autre type de composé chimique complémentaire, les bases.) phénylacétique, molécule (Une molécule est un assemblage chimique électriquement neutre d'au moins deux atomes, qui peut exister à l'état libre, et qui représente la plus petite quantité de...) associée à l'odeur de nourriture (présente dans les fleurs, les fruits, le miel...), se fixe sur un récepteur moléculaire olfactif spécifique (IR84a) situé sur les antennes des mouches mâles. La détection de ce parfum (Un parfum est une odeur ou plus souvent une composition odorante plus ou moins persistante naturellement émise par une plante, un animal, un champignon, un environnement. Dans la nature, les parfums sont souvent des messages chimiques et...) particulier par ce récepteur précis entraîne l'activation (Activation peut faire référence à :) importante d'une trentaine de neurones spécifiques qui déclenche la mise en route (Le mot « route » dérive du latin (via) rupta, littéralement « voie brisée », c'est-à-dire creusée dans la roche, pour ouvrir le chemin.) d'un circuit neuronal déterminé aboutissant à une surexcitation sexuelle de la mouche (Mouche est un nom vernaculaire ambigu en français. Le terme mouche (/muʃ/) provient du mot italien musca, qui désigne de nos jours principalement un genre (Musca) comprenant la mouche domestique. Il désigne d'une...) mâle.

Décrit pour la première fois, le récepteur moléculaire olfactif IR84a maintient les neurones sensoriels actifs en permanence, même sans odeur, afin de garder les mouches mâles prêtes à charmer un potentiel partenaire. Ainsi, ce partenaire sera d'autant plus attirant qu'il sera parfumé (avec l'acide phénylacétique), décuplant l'excitation sexuelle de l'insecte (Les insectes (Insecta) font partie du sous-embranchement des hexapodes, elle-même incluse dans l'embranchement des arthropodes mais dans un sous-groupe : les mandibulates. On connaît un insecte marin, la punaise...). La preuve en est qu'en supprimant génétiquement l'expression du récepteur, l'activité (Le terme d'activité peut désigner une profession.) sexuelle des mouches mâles est très fortement diminuée (et ce avec ou sans parfum).

Ce mécanisme de perception olfactive est particulièrement important chez les espèces de "mouches à fruits" au sens (SENS (Strategies for Engineered Negligible Senescence) est un projet scientifique qui a pour but l'extension radicale de l'espérance de vie humaine. Par une...) large ; l'avantage de s'accoupler près des sources de nourriture étant évident pour la descendance. Des travaux supplémentaires permettront éventuellement de découvrir des mécanismes similaires chez d'autres espèces animales.


Référence:

An olfactory receptor for food-derived odours promotes male courtship in Drosophila; Yael Grosjean, Raphael Rytz, Jean-Pierre Farine, Liliane Abuin, Jérôme Cortot, Gregory S. X. E. Jefferis et Richard Benton - Nature, 28 septembre 2011
Page générée en 0.891 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique