La comète 67P/ Churyumov-Gerasimenko est bien un objet binaire !

Publié par Adrien le 12/10/2021 à 09:00
Source: Observatoire de Paris
Une nouvelle étude menée par des chercheurs de l'Observatoire de Paris - PSL au Laboratoire d'études spatiales et d'instrumentation en astrophysique sur la mission spatiale Rosetta renforce l'hypothèse que la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko est un corps binaire formé par la collision (Une collision est un choc direct entre deux objets. Un tel impact transmet une partie de...) à faible vitesse (On distingue :) de deux objets distincts pendant les toutes premières phases de la formation du Système solaire (Le système solaire est un système planétaire composé d'une étoile, le...). Les résultats sont publiés dans la revue Astronomy & Astrophysics, le 22 septembre 2021.


A gauche: l'hémisphère sud de la comète (En astronomie, une comète est un petit astre brillant constitué de glace et de...) 67P avec indiqués les noms de régions. Wosret occupe la majeure partie de l'hemiphère sud (Le sud est un point cardinal, opposé au nord.) du petit lobe. Abydos, qui fait partie de cette région, est le site d'atterissage final de l'atterisseur Philae.
A droite: image en couleur (La couleur est la perception subjective qu'a l'œil d'une ou plusieurs fréquences d'ondes...) RVB, issue de l'instrument OSIRIS, montrant Wosret et Anhur. On remarque sur Anhur beaucoup d'endroits brillants - aux spectres bleus - associés à de la glace (La glace est de l'eau à l'état solide.) d'eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les...) exposée en surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a...) , alors qu'il y en a très peu sur Wosret. Les deux régions sont très actives, érodées et exposées au même flux (Le mot flux (du latin fluxus, écoulement) désigne en général un ensemble d'éléments...) solaire.

Les chercheurs continuent l'analyse de l'extraordinaire moissons des données (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent...) de la mission spatiale Rosetta, qui était la pierre angulaire du programme d'exploration (L'exploration est le fait de chercher avec l'intention de découvrir quelque chose d'inconnu.) spatiale de l'Agence Spatiale Européenne (L’Agence spatiale européenne (ASE) (en anglais European Space Agency : ESA) est...) (ESA) dédié aux petits corps. Rosetta a observé la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko (noté ci-après 67P) pendant près de 2 ans permettant d'étudier pour la première fois l'évolution de la surface d'un noyau cométaire.

Une nouvelle étude menée par des chercheurs du LESIA (Laboratoire d'études spatiales et d'instrumentation (Le mot instrumentation est employé dans plusieurs domaines :) en astrophysique) porte sur l'analyse détaillée de la géomorphologie, des changements de surface, et de la caractérisation de la glace d'eau exposée sur la région Wosret, localisée sur le petit lobe de la comète.

Wosret, sur le petit lobe de la comète...

Cette région, comme d'autres de l'hémisphère sud, est l'une des plus actives et des plus érodées, car illuminée pendant le passage au périhélie (Le périhélie est le point de l'orbite d'un corps céleste (planète, comète,...) lorsque le flux solaire est le plus intense.

Malgré le fait que Wosret est très active, avec plus de 40 sources d'activités cométaires identifiées, très peu de changements de surface ont été identifiés. À savoir:
- Une cavité longue environ 30 m et profonde 6 m,
- Un amincissement de sa couche de poussière d'environ un mètre (Le mètre (symbole m, du grec metron, mesure) est l'unité de base de longueur du...) sur une surface limitée,
- Une perte de masse (Le terme masse est utilisé pour désigner deux grandeurs attachées à un...) totale estimée à 1,2 million (Un million (1 000 000) est l'entier naturel qui suit neuf cent quatre-vingt-dix-neuf...) de kilogrammes (Le kilogramme (symbole kg) est l’unité de masse du Système international d'unités (SI).).
- La glace d'eau exposée à la surface très limitée: observée sur des zones de moins de 2 m2.

...vs Anhur et Khonsu, sur le grand lobe

Sur Anhur et Khonsu, deux régions du grand lobe de la comète - soumises aux mêmes conditions de forte illumination que Wosret et aussi fortement actives-, beaucoup de changements morphologiques ont été observés:
- Des pertes de masse allant de 50 à 170 millions de kilogrammes,
- Une plus forte abondance de givre (Le givre est un dépôt de micro-gouttelettes d'eau surfondue (= en surfusion) sur une...) et de glace d'eau.

Hypothèse renforcée

La comparaison entre des régions des deux lobes - soumises à des flux solaires intenses et exposant (Exposant peut signifier:) les couches les plus primordiales et les moins altérées de la comète - a permis de mettre en évidence que le matériel du petit lobe de la comète a des propriétés physiques et mécaniques différentes de celui constituant le gros lobe.

Ce matériel est plus consolidé, moins fragile et dépourvue de matière (La matière est la substance qui compose tout corps ayant une réalité tangible. Ses...) volatile, au moins pour les couches les plus superficielles.

Ce qu'il faut retenir: Ces résultats renforcent l'hypothèse, formulée sur la base de l'étude de la stratification du noyau cométaire par Massironi et al., (2015, Nature, 526, 402), que la comète 67P est un corps binaire formé par la collision à faible vitesse de deux objets distincts, survenue pendant les toutes premières phases de formation du Système solaire.

Référence:
S.Fornasier, J. Bourdelle de Micas, P.H.Hasselmann, H.V.Hoang, M.A.Barucci and H.Sierks.
Small lobe of comet 67P: Characterization of the Wosret region with ROSETTA-OSIRIS.
Astronomy & Astrophysics 653, A132, 14p. Published online: 22 September 2021.
DOI:https://doi.org/10.1051/0004-6361/202141014 Open access: https://www.aanda.org/articles/aa/pdf/2021/09/aa41014-21.pdf
Cet article vous a plu ? Vous souhaitez nous soutenir ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis et/ou commentez-le, ceci nous encouragera à publier davantage de sujets similaires !
Page générée en 0.007 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique