Découverte accidentelle d'un grand réservoir de magma sous cette région dépourvue de volcan

Publié par Redbran le 20/02/2024 à 06:00
Source: Journal of Geophysical Research: Solid Earth
EN, DE, ES, PT
Restez toujours informé: suivez-nous sur Google Actualités (icone ☆)

Une région dénuée de tout volcan pourrait cacher sous sa surface un phénomène géologique surprenant.

Des chercheurs ont récemment mis en lumière en Alaska l'existence potentielle d'une réserve de magma à environ 11 kilomètres sous le sol, une découverte qui remet en question les connaissances préalables sur la zone connue sous le nom de "lacune volcanique de Denali".


Image d'illustration Pixabay

Le Denali, point culminant de l'Amérique du Nord et anciennement appelé mont McKinley, se trouve à une centaine de kilomètres au-dessus d'une des zones de faille les plus actives des États-Unis. Entouré de volcans à l'est et à l'ouest, ce secteur n'avait jusqu'à présent révélé aucun indice classique d'activité volcanique, comme des roches en fusion ou des sources chaudes à sa surface. Ce constat avait valu à cette région son surnom de "lacune volcanique de Denali".

La révélation de cette réserve de magma est le fruit du travail d'une équipe étudiant l'activité sismique locale. Cette découverte, publiée en décembre 2023 dans le Journal of Geophysical Research: Solid Earth, est survenue après l'installation de centaines de sismomètres suite à un tremblement de terre de magnitude 7.1 à Anchorage en novembre 2018. Les instruments, déployés près de la faille de Denali, ont permis de capter les mouvements du sol provoqués par des séismes locaux et distants, offrant ainsi un nouveau regard sur la croûte terrestre et le manteau supérieur de la zone de subduction de l'Alaska.

Lors de l'analyse de ces données, les chercheurs ont identifié une "anomalie de vitesse sismique", signifiant un ralentissement des ondes sismiques, indicateur probable de la présence d'un réservoir de magma lentement mobile. Cette zone se trouve sous deux dépôts volcaniques inhabituels, Buzzard Creek Maars et Jumbo Dome, et au-dessus du point où la plaque en subduction plonge dans le manteau.

Bien que la quantité de magma et la taille des volcans de cette région soient considérablement plus petites que celles observées dans les arcs volcaniques actifs, cette découverte pose de nouvelles questions sur la composition et l'activité géologique de la zone. Pour obtenir une image plus claire de cette anomalie, et potentiellement confirmer la présence de magma, il sera nécessaire d'installer des instruments de surveillance sismique directement au-dessus de cette zone, un défi de taille compte tenu du terrain difficile de l'intérieur de l'Alaska.
Page générée en 0.168 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
A propos - Informations légales | Partenaire: HD-Numérique
Version anglaise | Version allemande | Version espagnole | Version portugaise