La découverte d'un nouveau serpent résout ce vieux mystère scientifique

Publié par Redbran le 17/06/2024 à 13:00
Source: Zoosystematics and Evolution
EN, DE, ES, PT
Restez toujours informé: suivez-nous sur Google Actualités (icone ☆)

Un serpent aux couleurs remarquables a été découvert dans la région du Hejaz en Arabie Saoudite. Le Rhynchocalamus hejazicus, par son collier noir et sa teinte rougeâtre, se distingue de ses plus proches parents. Une variante uniformément noire, appelée "morphotype mélanistique", a également été identifiée. Cette espèce comble une lacune de distribution entre le Levant et les régions côtières du Yémen et d'Oman pour le genre Rhynchocalamus.


Rhynchocalamus hejazicus en pleine nature.
Crédit: Fulvio Licata

Cette découverte est le fruit du travail d'une équipe internationale de scientifiques du Centre de Recherche en Biodiversité et Ressources Génétiques (CIBIO) au Portugal et de l'Université Charles en République Tchèque. Leurs résultats ont été publiés dans Zoosystematics and Evolution, une revue de Pensoft en collaboration avec le Musée für Naturkunde de Berlin.

Rhynchocalamus hejazicus vit sur des sols sablonneux et caillouteux avec une couverture végétale variable, y compris des habitats perturbés par l'homme. Cette adaptabilité indique que l'espèce n'est actuellement pas menacée d'extinction selon les critères de l'UICN. Néanmoins, ses habitudes nocturnes et son histoire naturelle restent peu connues, nécessitant davantage de recherches et d'efforts de conservation.

Le Royaume d'Arabie Saoudite, notamment à travers la Commission Royale pour AlUla, favorise l'intensification des études de terrain et des collaborations scientifiques. Ces efforts ont conduit à des découvertes significatives, comme celle de ce serpent, résultant de prélèvements intensifs autour de la ville oasis antique d'AlUla. La découverte d'un serpent si distinctif souligne l'importance de renforcer les efforts de suivi et de prélèvement pour capturer pleinement la diversité des espèces dans des zones encore inexplorées.


Morphotype mélanistique de Rhynchocalamus hejazicus.
Crédit: Fulvio Licata

Le Rhynchocalamus hejazicus pourrait représenter la pièce manquante du puzzle, en révélant des aspects cachés de la biodiversité de la péninsule Arabique. Cela ouvre la voie à de nouvelles découvertes potentielles d'espèces encore inconnues dans la région.
Page générée en 0.149 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
A propos - Informations légales | Partenaire: HD-Numérique
Version anglaise | Version allemande | Version espagnole | Version portugaise