Découverte d'une 'petite' exoplanète composée principalement d'eau
Publié par Adrien le 19/05/2007 à 00:00
Source: flashespace.com
Illustration: NASA
Des astronomes ont découvert une petite planète de la taille de Neptune autour de GJ 436, une naine rouge située à 30 années-lumière de la Terre et supposée depuis 2004 abriter une petite planète de 22 fois la masse de la Terre en orbite à 4 millions de kilomètres (Le mètre (symbole m, du grec metron, mesure) est l'unité de base de longueur du Système international. Il est défini comme la distance parcourue par la lumière dans le vide en 1/299 792 458 seconde.) de son étoile (Une étoile est un objet céleste émettant de la lumière de façon autonome, semblable à une énorme boule de plasma comme le Soleil, qui est l'étoile la plus proche de la...). La planète (Une planète est un corps céleste orbitant autour du Soleil ou d'une autre étoile de l'Univers et possédant une masse suffisante pour que sa gravité la...) a été détectée au moment précis où elle passait entre son étoile et la Terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance croissante au Soleil, et la quatrième par taille et par masse croissantes. C'est la plus grande et la plus massive des quatre...), elle a été baptisée GJ 436b.

D'après Michaël Gillon, chercheur (Un chercheur (fem. chercheuse) désigne une personne dont le métier consiste à faire de la recherche. Il est difficile de bien cerner le métier de chercheur tant les domaines de...) liégeois à la tête de l'équipe responsable de cette découverte, 'cela représente un pas important sur la route (Le mot « route » dérive du latin (via) rupta, littéralement « voie brisée », c'est-à-dire creusée dans la roche, pour ouvrir le chemin.) qui conduit à la détection et à la caractérisation de planètes semblables à la Terre'. 'Cela est d'autant plus extraordinaire que l'Observatoire de St-Luc est dédié principalement à la vulgarisation et au tourisme (Le tourisme est le fait de quitter son domicile, pour des raisons personnelles, pour une durée supérieure à 24 heures. Ce qui implique la...)', annonce Brice-Olivier Demory, chercheur à l'Observatoire de Genève et membre du comité scientifique (Un scientifique est une personne qui se consacre à l'étude d'une science ou des sciences et qui se consacre à l'étude d'un domaine avec la rigueur et les méthodes scientifiques.) de l'OFXB.


Vue d'artiste (Est communément appelée artiste toute personne exerçant l'un des métiers ou activités suivantes :) de l'exoplanète (Une exoplanète, ou planète extrasolaire, est une planète orbitant autour d'une étoile autre que le Soleil. La plupart des exoplanètes...) GJ-436b.
Elle apparaît rouge (La couleur rouge répond à différentes définitions, selon le système chromatique dont on fait usage.) car elle reflète la lumière (La lumière est l'ensemble des ondes électromagnétiques visibles par l'œil humain, c'est-à-dire comprises dans des longueurs...) rouge de son étoile

Une planète qui ne ressemble à rien de connu

La mesure de ce transit permet de calculer le diamètre (Dans un cercle ou une sphère, le diamètre est un segment de droite passant par le centre et limité par les points du cercle ou de la sphère. Le...) de la planète qui est de 50000 km, soit environ 4 fois celui de la Terre. Cette mesure permet de déterminer que la planète est principalement composée d'eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les organismes vivants connus.). Si la planète était composée d'hydrogène (L'hydrogène est un élément chimique de symbole H et de numéro atomique 1.) et d'hélium (L'hélium est un gaz noble ou gaz rare, pratiquement inerte. De numéro atomique 2, il ouvre la série des gaz nobles dans le tableau périodique des éléments. Son point d'ébullition est le plus...) comme Jupiter et Saturne elle serait plus grosse, et si elle était composée de roches et de fer (Le fer est un élément chimique, de symbole Fe et de numéro atomique 26. C'est le métal de transition et le matériau ferromagnétique le plus courant dans la vie quotidienne, sous forme pure ou...) comme la Terre, Mars ou Venus, elle serait plus petite.

Cette planète d'eau peut soit être entourée d'une couche de gaz (Un gaz est un ensemble d'atomes ou de molécules très faiblement liés et quasi-indépendants. Dans l’état gazeux, la matière n'a pas de forme propre ni de volume propre : un gaz tend à...) constituée d'hydrogène et d'hélium, comme Neptune et Uranus, soit être couverte d'eau jusqu'à l'extérieur, comme la plupart des satellites de Jupiter. La proximité entre la planète et son étoile et l'effet de serre (L'effet de serre est un processus naturel qui, pour une absorption donnée d'énergie électromagnétique, provenant du Soleil (dans le cas...) vraisemblable élevé que subit la planète permettent d'estimer la température (La température est une grandeur physique mesurée à l'aide d'un thermomètre et étudiée en thermométrie. Dans la vie courante, elle est reliée aux...) à la surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a plusieurs acceptions, parfois objet géométrique, parfois frontière physique, et est souvent abusivement confondu...) de celle-ci à plus de 300 degrés centigrades. Si son atmosphère (Le mot atmosphère peut avoir plusieurs significations :) contient beaucoup d'eau, c'est sous forme de vapeur (). A l'intérieur, l'eau doit se trouver dans un état solide exotique qui n'existe pas sur Terre, mais que les physiciens ont reproduit en laboratoire.

D'après Frédéric Pont (Un pont est une construction qui permet de franchir une dépression ou un obstacle (cours d'eau, voie de communication, vallée, etc.) en passant par-dessus cette séparation. Le franchissement supporte le passage d'hommes et...), chercheur à l'Observatoire de Genève, 'l'eau a en effet plusieurs états solides, outre la glace (La glace est de l'eau à l'état solide.) classique qui nous est familière. A très haute pression (La pression est une notion physique fondamentale. On peut la voir comme une force rapportée à la surface sur laquelle elle s'applique.), elle se transforme d'abord en liquide (La phase liquide est un état de la matière. Sous cette forme, la matière est facilement déformable mais difficilement compressible.) puis en solide plus dense que l'eau et que la glace, de la même manière que le carbone (Le carbone est un élément chimique de la famille des cristallogènes, de symbole C, de numéro atomique 6 et de masse atomique 12,0107.) sous forme de graphite se transforme en diamant (Le diamant est un minéral composé de carbone (tout comme le graphite et la lonsdaléite), dont il représente l'allotrope de haute pression, qui cristallise dans le système cristallin cubique....) sous la pression. Les physiciens appellent ces formes d'eau solide 'Glace VII' et 'Glace X'. Si nos océans étaient beaucoup plus profonds, ces formes exotiques de glace se formeraient dans leur fond'. Dans la planète de GJ 436, cette curieuse 'glace' se trouve de plus à très haute température. Au centre de la planète se trouve vraisemblablement un cœur rocheux d'une taille comparable à la Terre.

Une conséquence importante

La mise en évidence de ce monde (Le mot monde peut désigner :) de glace chaude a une conséquence importante. Elle montre pour la première fois que des planètes semblables à Neptune existent à des distances proches de leur étoile. Cela permet d'imaginer que les nombreuses planètes de petites masses détectées autour (Autour est le nom que la nomenclature aviaire en langue française (mise à jour) donne à 31 espèces d'oiseaux qui, soit appartiennent au genre Accipiter, soit constituent...) des autres étoiles sont également composées d'eau. Certaines d'entre elles possèdent peut-être une atmosphère avec des températures moins élevées permettant d'imaginer la présence d'eau liquide et donc d'un immense océan (Océans stylisé Ωcéans est un documentaire français réalisé par Jacques Perrin et Jacques Cluzaud dont le tournage a commencé en 2004 et produit en 2009.) à leur surface. Ces planètes sont connues sous le nom de 'planètes océans'.

'Le satellite (Satellite peut faire référence à :) Corot qui vient de débuter sa mission aura la capacité de détecter des planètes de taille semblable à celle que nous venons de mesurer autour de l'étoile GJ 436, et même plus petites. Le programme Corot auquel des astronomes des Universités de Liège et de Genève participent, permettra de poursuivre au-delà de cette découverte et à grande échelle (La grande échelle, aussi appelée échelle aérienne ou auto échelle, est un véhicule utilisé par les sapeurs-pompiers, et qui emporte une échelle escamotable de grande...) l'étude et l'exploration (L'exploration est le fait de chercher avec l'intention de découvrir quelque chose d'inconnu.) des planètes océans et des planètes rocheuses comme la Terre.' déclare Didier Queloz, chercheur à l'Observatoire de Genève et co-découvreur avec Michel Mayor (Michel Mayor, né le 12 janvier 1942 dans le canton de Vaud, est un astrophysicien suisse. Membre de l'observatoire de Genève et professeur à l'université de Genève, il est, avec...) de la première planète extrasolaire en 1995.

Page générée en 0.166 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique