Un nouvel éclairage sur le squelette cosmique
Publié par Michel le 05/11/2009 à 00:00
Source: © ESO
Illustration: Voir les légendes
Des astronomes ont découvert un gigantesque regroupement de galaxies inconnu jusqu'alors, situé à pratiquement sept milliards d'années-lumière de la Terre. Cette découverte, rendue possible grâce à l'utilisation de deux des plus puissants télescopes au sol de la planète (Une planète est un corps céleste orbitant autour du Soleil ou d'une autre étoile de l'Univers et possédant une masse suffisante pour que sa gravité la maintienne en équilibre hydrostatique, c'est-à-dire sous une...), est la première observation (L’observation est l’action de suivi attentif des phénomènes, sans volonté de les modifier, à l’aide de moyens d’enquête et d’étude...) d'une telle structure galactique proéminente dans l'Univers (L'Univers est l'ensemble de tout ce qui existe et les lois qui le régissent.) lointain, fournissant des informations complémentaires sur la toile cosmique et sur la manière dont elle s'est formée.


Une structure cosmique à 6,7 milliards d'années-lumière de la Terre
Crédit: ESO/L. Calçada/Subaru/National Astronomical Observatory of Japan/M. Tanaka

"La matière (La matière est la substance qui compose tout corps ayant une réalité tangible. Ses trois états les plus communs sont l'état solide, l'état liquide, l'état gazeux. La...) n'est pas distribuée de manière uniforme dans l'Univers" explique Masayuki Tanaka scientifique (Un scientifique est une personne qui se consacre à l'étude d'une science ou des sciences et qui se consacre à l'étude d'un domaine avec la rigueur et les...) à l'ESO et pilote de cette nouvelle étude. "Dans notre voisinage (La notion de voisinage correspond à une approche axiomatique équivalente à celle de la topologie. La topologie traite plus naturellement les notions globales comme la continuité qui s'entend ici comme la continuité en tout point. En...) cosmique, les étoiles forment des galaxies (Galaxies est une revue française trimestrielle consacrée à la science-fiction. Avec ce titre elle a connu deux existences, prenant par ailleurs la suite de deux autres Galaxie, cette fois au singulier.) qui se regroupent généralement en groupes et amas de galaxies (Un amas de galaxies est l'association de plus d'une centaine de galaxies liées entre elles par la gravitation. En deçà de 100, on parle plutôt de groupe de galaxies, même si la frontière entre groupe et amas...). La théorie (Le mot théorie vient du mot grec theorein, qui signifie « contempler, observer, examiner ». Dans le langage courant, une théorie est une...) cosmologique la plus largement acceptée prédit qu'à plus grande échelle (La grande échelle, aussi appelée échelle aérienne ou auto échelle, est un véhicule utilisé par les sapeurs-pompiers, et qui emporte une échelle escamotable de grande hauteur. Le terme...) la matière se regroupe également dans ce que nous appelons la toile cosmique, dans laquelle les galaxies, imbriquées dans des filaments s'étirant entre des zones vides, créent une gigantesque structure fine".

Ces filaments s'étendent sur des millions d'années-lumière et constituent le squelette (Le squelette est une charpente animale rigide servant de support pour les muscles. Il est à la base de l'evolution des vertébrés. Celui ci leur a fourni un avantage sélectif conséquent suite au besoin...) de l'Univers: les galaxies se rassemblent autour (Autour est le nom que la nomenclature aviaire en langue française (mise à jour) donne à 31 espèces d'oiseaux qui, soit appartiennent au genre Accipiter, soit constituent les 5 genres...) d'eux et d'immenses amas de galaxies se forment à leurs intersections, se cachant telles des araignées géantes attendant d'absorber plus de matière. Les scientifiques tentent de comprendre avec acharnement comment ces filaments évoluent au cours du temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.). Bien que des structures massives de filaments aient été souvent observées à des distances relativement peu éloignées de la Terre, des preuves solides de leur existence dans l'Univers plus lointain n'avaient jamais été apportées jusqu'à maintenant.


Une gigantesque structure de galaxies
Crédit: ESO/Subaru/National Astronomical Observatory of Japan/M. Tanaka

Masayuki Tanaka et son équipe ont découvert une grande structure autour d'un amas de galaxies lointain sur des images qu'ils ont obtenues précédemment. Ils ont donc utilisé deux grands télescopes terrestres pour étudier cette structure en détail et en ont réalisé une image tridimensionnelle en mesurant les distances de toutes ses galaxies. Ces observations spectroscopiques ont été réalisées avec l'instrument VIMOS sur le très grand télescope (Un télescope, (du grec tele signifiant « loin » et skopein signifiant « regarder, voir »), est un instrument d'optique permettant d'augmenter la...) de l'ESO (le VLT) et l'instrument FOCAS sur le télescope Subaru (Subaru est un constructeur automobile japonais, né en 1956, et faisant partir du groupe Fuji Heavy Industries), exploité par l'Observatoire Astronomique (Un observatoire astronomique est un lieu destiné à l'observation astronomique. Les laboratoires modernes sont largement dotés d'instruments...) National du Japon.

Grâce à ce programme ainsi qu'à d'autres observations, ils ont été capables de réaliser une véritable étude démographique de cette structure et ont identifié plusieurs groupes de galaxies autour du principal amas de galaxies. Ils ont pu distinguer des dizaines de groupes de ce genre, chacun globalement dix fois plus massif (Le mot massif peut être employé comme :) que notre Voie Lactée (La Voie lactée (appelée aussi « notre galaxie », ou parfois simplement « la Galaxie », avec une majuscule) est le nom de la galaxie...) - certains même mille fois plus massifs – alors qu'ils estiment que la masse (Le terme masse est utilisé pour désigner deux grandeurs attachées à un corps : l'une quantifie l'inertie du corps (la masse inerte) et...) de l'amas s'élève au moins à dix mille fois la masse de la Voie Lactée. Certains des groupes ressentent la fatale attraction gravitationnelle de l'amas et pourraient bien tomber dedans.

"C'est la première fois que nous avons observé une telle structure riche et proéminente dans l'Univers lointain," précise Masayuki Tanaka. "Nous pouvons maintenant passer (Le genre Passer a été créé par le zoologiste français Mathurin Jacques Brisson (1723-1806) en 1760.) de la démographie (La démographie (en grec δημογραφία, de l'ancien grec δήμος = demos...) à la sociologie et étudier comment les propriétés des galaxies dépendent de leur environnement (L'environnement est tout ce qui nous entoure. C'est l'ensemble des éléments naturels et artificiels au sein duquel se déroule la vie humaine. Avec les enjeux écologiques actuels, le terme environnement tend actuellement à prendre...), à une époque où l'Univers n'avait que les deux tiers de son âge actuel".

Le filament est situé à environ 6,7 milliards d'années-lumière de la Terre et s'étend sur au moins 60 millions d'années-lumière. Cette structure qui vient d'être découverte s'étend très certainement plus loin, au-delà du champ (Un champ correspond à une notion d'espace défini:) exploré par cette équipe. Aussi, de prochaines observations ont d'ores (ORES, l'Opérateur des Réseaux Gaz & Électricité est le l'opérateur des réseaux de distribution d'électricité et de gaz pour les 8 gestionnaires du secteurs mixte en région...) et déjà été programmées afin d'obtenir une mesure précise de sa taille.
Page générée en 1.661 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique