Des scientifiques étudient 40 ans de vie marine dans... des conserves de saumon

Publié par Redbran le 14/04/2024 à 08:00
Source: Ecology and Evolution
EN, DE, ES, PT
Restez toujours informé: suivez-nous sur Google Actualités (icone ☆)

Des scientifiques ont trouvé une méthode innovante pour étudier l'évolution des écosystèmes marins de l'Alaska au cours des quatre dernières décennies: les boîtes de saumon en conserve.


Photo d'un ver parasite Anisakis — entouré en rouge — dans un filet de saumon en conserve.
Crédit: Natalie Mastick/University of Washington

Natalie Mastick, chercheuse postdoctorale au Musée d'Histoire Naturelle de Peabody à l'Université de Yale, a dirigé une équipe qui a examiné 178 boîtes de saumon. Ces boîtes contenaient des filets de quatre espèces de saumon, pêchées sur une période de 42 ans dans le golfe d'Alaska et à Bristol Bay. Leur but ? Compter les vers Anisakis, des parasites marins courants, pour évaluer la santé de l'écosystème marin.

L'étude, publiée le 4 avril dans Ecology & Evolution, révèle que le nombre de vers Anisakis a augmenté pour le saumon keta et rose de 1979 à 2021, tandis qu'il est resté stable pour les saumons coho et rouge. Ces résultats pourraient indiquer des écosystèmes stables ou en voie de récupération, avec une chaîne alimentaire marine suffisamment robuste pour soutenir le cycle de vie complexe des Anisakis.

Les Anisakis ont un cycle de vie complexe qui nécessite plusieurs types d'hôtes, depuis les petits invertébrés marins comme le krill jusqu'aux mammifères marins, où ils se reproduisent. La présence accrue de ces parasites pourrait aussi refléter les effets positifs de la Loi sur la Protection des Mammifères Marins de 1972, qui a permis à de nombreuses espèces de mammifères marins de se rétablir après des années de déclin.


Un parasite Anisakis fortement dégradé récupéré dans du saumon en conserve. La barre d'échelle mesure 0,5 millimètre.
Crédit: Natalie Mastick/University of Washington

Cette approche pourrait s'étendre à d'autres poissons en conserve, comme les sardines, et ouvrir la voie à de nouvelles découvertes sur les écosystèmes passés.
Page générée en 0.300 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
A propos - Informations légales | Partenaire: HD-Numérique
Version anglaise | Version allemande | Version espagnole | Version portugaise