Une soupe chimique exotique autour des étoiles froides

Publié par Michel le 15/04/2009 à 00:00
Source: NASA/JPL-Caltech
Illustrations: NASA/JPL-Caltech & NASA/JPL-Caltech/JHU
La vue d'artiste ci-dessous montre une jeune planète hypothétique gravitant autour d'une étoile froide. Un épais mélange de produits chimiques potentiellement source de vie pourrait lentement se constituer à la base des roches déchiquetées. Des observations (L’observation est l’action de suivi attentif des phénomènes, sans volonté de les modifier, à l’aide de moyens d’enquête et d’étude appropriés. Le plaisir procuré explique la très grande participation des...) du télescope spatial Spitzer (Le télescope spatial Spitzer est le plus gros télescope infrarouge lancé par la NASA. Ces longueurs d'ondes ne pouvant être observées utilement depuis le sol, seul un objet à l'extérieur de l'atmosphère,...) de la NASA (La National Aeronautics and Space Administration (« Administration nationale de l'aéronautique et de l'espace ») plus connue sous son abréviation NASA, est l'agence gouvernementale...) laissent présager que ce type de planètes, satellites (Satellite peut faire référence à :) d'étoiles naines brunes ou d'étoiles naines de type M qui parsèment toute notre galaxie (Une galaxie est, en cosmologie, un assemblage d'étoiles, de gaz, de poussières et de matière noire et contenant parfois un trou noir...), puissent receler une mixture originelle, "prébiotique", de produits chimiques différents de ceux abrités par notre Terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance croissante au Soleil, et la quatrième par taille et par masse croissantes. C'est la plus grande et la plus massive des quatre planètes...) dans sa genèse.


On pense la vie (La vie est le nom donné :) sur notre planète (Une planète est un corps céleste orbitant autour du Soleil ou d'une autre étoile de l'Univers et possédant une masse suffisante pour que sa gravité la maintienne en équilibre...) est apparue à partir d'un bouillon primitif de produits chimiques dont certains auraient pu provenir du disque (Le mot disque est employé, aussi bien en géométrie que dans la vie courante, pour désigner une forme ronde et régulière, à l'image d'un palet...) de gaz (Un gaz est un ensemble d'atomes ou de molécules très faiblement liés et quasi-indépendants. Dans l’état gazeux, la matière n'a pas de forme propre ni de volume...) et de poussières qui a tourbillonné autour (Autour est le nom que la nomenclature aviaire en langue française (mise à jour) donne à 31 espèces d'oiseaux qui, soit appartiennent au genre Accipiter, soit constituent les 5 genres Erythrotriorchis,...) du jeune Soleil (Le Soleil (Sol en latin, Helios ou Ήλιος en grec) est l'étoile centrale du système solaire. Dans la classification astronomique, c'est une...) ; des météorites porteurs de ces matériaux (Un matériau est une matière d'origine naturelle ou artificielle que l'homme façonne pour en faire des objets.) ayant pu avoir fait un atterrissage (L’atterrissage désigne, au sens étymologique, le fait de rejoindre la terre ferme. Le terme recouvre cependant des notions différentes suivant qu'il est employé dans le domaine...) forcé sur la surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a plusieurs acceptions, parfois objet...) terrestre.

Les astronomes ignorent si ces mêmes processus générateurs de vie ont lieu autour des étoiles qui sont plus froides que notre Soleil, mais les observations de Spitzer montrent que la chimie (La chimie est une science de la nature divisée en plusieurs spécialités, à l'instar de la physique et de la biologie avec lesquelles elle partage des...) de leur disque est différente (En mathématiques, la différente est définie en théorie algébrique des nombres pour mesurer l'éventuel défaut de dualité...). Spitzer a détecté une molécule (Une molécule est un assemblage chimique électriquement neutre d'au moins deux atomes, qui peut exister à l'état libre, et qui représente la plus...) "prébiotique", le cyanure (Les cyanures sont les composés de l'anion CN-, formé d'un atome de carbone lié par une liaison triple à un atome d'azote. L'ion CN- est la base conjuguée de l'acide...) d'hydrogène (L'hydrogène est un élément chimique de symbole H et de numéro atomique 1.) ( HCN, acide (Un acide est un composé chimique généralement défini par ses réactions avec un autre type de composé chimique complémentaire, les bases.) cyanhydrique), dans le disque d'étoiles jaunes semblables à notre Soleil, mais n'en a jamais observé autour d'étoiles plus froides, moins massives et rougeâtres. Le cyanure d'hydrogène est un composé organique (La chimie organique est une branche de la chimie concernant la description et l'étude d'une grande classe de molécules à base de carbone : les composés organiques.). Cinq molécules de cyanure d'hydrogène peuvent se combiner pour former de l'adénine - un élément de la molécule d'ADN présent dans tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) organisme vivant sur Terre.


Le télescope spatial Spitzer a détecté des molécules potentiellement prébiotiques
de cyanure d'hydrogène (HCN) dans le disque de formation de planètes autour d'étoiles similaires
à notre Soleil, mais pas autour d'étoiles plus froides ou rouges
Cet article vous a plus ? Vous souhaitez nous soutenir ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis et/ou commentez-le, ceci nous encouragera à publier davantage de sujets similaires !
Page générée en 0.346 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique