Le sourire mammalien d'une nouvelle espèce de crocodile
Publié par Isabelle le 17/11/2016 à 12:00
Source: CNRS-INSU
Une équipe de chercheurs français du Laboratoire de Géologie de Lyon: Terre, Planètes et Environnement (LGL-TPE: CNRS / ENS Lyon / Université Claude Bernard) et du Centre de recherche sur la paléobiodiversité et les paléoenvironnements (CR2P: CNRS (Le Centre national de la recherche scientifique, plus connu sous son sigle CNRS, est le plus grand organisme de recherche scientifique public français (EPST).) / MNHN / Université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et sa...) Pierre et Marie Curie) vient de publier dans la revue Journal of Vertebrate Paleontology la description d'une nouvelle espèce (Dans les sciences du vivant, l’espèce (du latin species, « type » ou « apparence ») est le taxon de base de la systématique. L'espèce est un...) de crocodile (Les crocodilidés (Crocodylidae) sont des reptiles aquatiques de l'ordre des crocodiliens. Leur nom vernaculaire contient le terme crocodile et pour certains...) du Crétacé Marocain d'apparence similaire à certains petits mammifères. Ces petits crocodiles, connus sous le nom de notosuchiens, restent rares en Afrique (D’une superficie de 30 221 532 km2 en incluant les îles, l’Afrique est un continent couvrant 6 % de la surface terrestre et 20,3 % de la surface des terres émergées....) mais leur diversité en Amérique (L’Amérique est un continent séparé, à l'ouest, de l'Asie et l'Océanie par le détroit de Béring et l'océan Pacifique; et à l'est, de l'Europe et de l'Afrique par l'océan...) du Sud (Le sud est un point cardinal, opposé au nord.) est sans égal. Cette découverte vient confirmer les liens paléobiogéographiques entre ces deux continents et confirme une évolution par vicariance de leurs faunes de vertébrés (Les vertébrés forment un sous-embranchement du règne animal. Ce taxon, qui dans sa version moderne exclut les myxines, est considéré comme...).


Vue générale des affleurements du Crétacé des Kem (KEM est le code IATA de l'aéroport de Kemi-Tornio en Finlande.) Kem au Maroc. Photo Lapparent de Broin/MNHN.

Les dépôts continentaux marocains vieux d'environ 100 millions d'années sont célèbres pour avoir produits de nombreux restes de vertébrés fossiles, en particuliers ceux de grands dinosaures. Mais ces niveaux renferment également une multitude de restes plus petits, tels ceux d'un crocodile appartenant au groupe des notosuchiens. La nouvelle espèce, nommée Lavocatchampsa sigogneaurussellae, était de très petite taille, le crâne (Le crâne est une structure osseuse ou cartilagineuse de la tête, caractéristique des crâniates (dont font partie les vertébrés). Le rôle principal du crâne est de...) ayant les dimensions (Dans le sens commun, la notion de dimension renvoie à la taille ; les dimensions d'une pièce sont sa longueur, sa largeur et sa profondeur/son épaisseur, ou bien son diamètre si c'est une pièce de révolution.) d'une coque de noix et possédait une dentition complexe et comparable à celle de certains petits mammifères insectivores.

Les crocodiles actuels ont des dents de forme conique (Les coniques constituent une famille très utilisée de courbes planes algébriques, qui peuvent être définies de plusieurs manières différentes, toutes équivalentes entre elles.) servant à percer la chair de leur proie (Une proie est un organisme capturé vivant, tué puis consommé par un autre, qualifié de prédateur.) mais chez L. sigogneaurussellae, la morphologie des dents montrant de multiples cuspides et des bassins servant à broyer la nourriture, prête à confusion. L'étude de la dentition à l'aide d'imagerie (L’imagerie consiste d'abord en la fabrication et le commerce des images physiques qui représentent des êtres ou des choses. La fabrication se faisait jadis soit à la main, soit par impression mécanique ;...) CT scan et de microscopie électronique à balayage (La microscopie électronique à balayage (MEB ou SEM pour Scanning Electron Microscopy en anglais) est une technique de microscopie basée sur le principe des interactions électrons-matière. Un faisceau d'électrons balaie...) révèle que cet animal (Un animal (du latin animus, esprit, ou principe vital) est, selon la classification classique, un être vivant hétérotrophe, c’est-à-dire...) ingurgitait une nourriture abrasive. Etant donné la quasi-absence de mammifères dans ces dépôts sédimentaires, la découverte de ce crocodile à la dentition "mammalienne" soulève des questions sur la structure et le fonctionnement des écosystèmes durant le Crétacé, alors dominés par les Archosaures.

Les écosystèmes terrestres du Crétacé d'Afrique et d'Amérique du Sud partagent une histoire paléobiogéographique commune. Plusieurs groupes de vertébrés indiquent un lien étroit entre ces deux continents durant le Crétacé, mais d'après le registre fossile (Un fossile (dérivé du substantif du verbe latin fodere : fossile, littéralement « qui est fouillé ») est le reste (coquille, os, dent, graine, feuilles...) ou le simple moulage d'un animal ou d'un...), la diversité des notosuchiens reste plus importante en Amérique du Sud qu'en Afrique. La présente découverte montre qu'une famille, les Candidodontidae, partagent des occurrences au Crétacé aussi bien en Amérique du Sud qu'en Afrique. Ce résultat conforte l'hypothèse d'un biais d'échantillonnage (L'échantillonnage est la sélection d'une partie dans un tout. Il s'agit d'une notion importante en métrologie : lorsqu'on ne peut pas saisir un événement dans son ensemble, il faut...) concernant les petites formes de crocodiles terrestres en Afrique et soutient l'observation (L’observation est l’action de suivi attentif des phénomènes, sans volonté de les modifier, à l’aide de moyens d’enquête et d’étude...) que les notosuchiens étaient plus diversifiés que les mammifères dans ces contrées.



Photographie du crâne (à gauche) et reconstruction à partir de données CT-scans des dents (à droite) appartenant à L. sigogneaurussellae. Photo et figure Martin de Lapparent de Broin/MNHN).


Publication:
Martin, JE et de Lapparent de Broin, F. 2016.
A miniature notosuchian with multicuspid teeth from the Cretaceous of Morocco.
Journal of Vertebrate Paleontology, http://dx.doi.org/10.1080/02724634.2016.1211534

Contact chercheur:
Jeremy Martin, Laboratoire de géologie (La géologie, du grec ancien γη- (gê-, « terre ») et λογος (logos, « parole », « raison »), est la science qui...) de Lyon: Terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance croissante au Soleil, et la quatrième par taille et par masse croissantes. C'est la plus grande et la plus massive des quatre planètes...), planètes et environnement (L'environnement est tout ce qui nous entoure. C'est l'ensemble des éléments naturels et artificiels au sein duquel se déroule la vie humaine. Avec les enjeux écologiques actuels, le terme environnement tend actuellement à...) (LGL-TPE: CNRS / ENS Lyon / Université Claude Bernard)

Sur le même thême

Page générée en 0.437 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique