Le télescope Hubble observe un double anneau d'Einstein
Publié par Michel le 14/01/2008 à 00:00
Source: Hubble News Center
Illustration: NASA, ESA, and R. Gavazzi et T. Treu (Université de Californie, Santa Barbara)
Le télescope spatial Hubble a permis d'observer un phénomène optique encore jamais vu auparavant: deux anneaux, l'un imbriqué dans l'autre, formant comme le centre d'une cible cosmique. Cette configuration de double anneau est provoquée par la courbure (Intuitivement, courbe s'oppose à droit : la courbure d'un objet géométrique est une mesure quantitative du caractère « plus ou moins courbé » de cet objet. Par exemple :) complexe subie par la lumière (La lumière est l'ensemble des ondes électromagnétiques visibles par l'œil humain, c'est-à-dire comprises dans des longueurs d'onde de 380nm (violet) à 780nm (rouge). La lumière est intimement...) en provenance de deux galaxies lointaines, parfaitement alignées derrière une galaxie (Galaxies est une revue française trimestrielle consacrée à la science-fiction. Avec ce titre elle a connu deux existences, prenant par ailleurs la suite de deux...) massive (Le mot massif peut être employé comme :) en premier plan.


L'objet SDSSJ0946+1006
Cliquer sur l'image pour l'agrandir

Ce phénomène très rare pourrait offrir des opportunités d'études dans des domaines variés comme la matière noire (En astrophysique, la matière noire (ou matière sombre) désigne la matière apparemment indétectable, invoquée pour rendre compte d'effets inattendus, notamment au sujet...), l'énergie sombre (En cosmologie, l'énergie sombre est une forme d'énergie hypothétique remplissant tout l'Univers et exerçant une pression négative se comportant comme une force gravitationnelle répulsive. L'énergie sombre pourrait...), la nature des galaxies lointaines, et même la courbure de l'univers (L'Univers est l'ensemble de tout ce qui existe et les lois qui le régissent.). L'effet optique (L'optique est la branche de la physique qui traite de la lumière, du rayonnement électromagnétique et de ses relations avec la vision.) lui-même, appelé effet de lentille gravitationnelle (Les lentilles gravitationnelles déforment l'image que l'on reçoit d'un objet astronomique comme une galaxie.), se produit lorsqu'une galaxie (Une galaxie est, en cosmologie, un assemblage d'étoiles, de gaz, de poussières et de matière noire et contenant parfois un trou noir supermassif en son centre.) massive en premier plan courbe (En géométrie, le mot courbe, ou ligne courbe désigne certains sous-ensembles du plan, de l'espace usuels. Par exemple, les droites, les segments, les lignes polygonales et les cercles sont des courbes.) les rayons lumineux en provenance d'une galaxie plus éloignée située derrière elle sur la ligne de visée depuis la Terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance croissante au Soleil, et la quatrième par taille et par masse croissantes. C'est la plus grande et la plus...), un peu comme une loupe (Une loupe est un instrument d'optique subjectif constitué d'une lentille convexe permettant d'obtenir d'un objet une image agrandie. La loupe est la forme la plus simple du microscope optique, qui, lui, est...). Lorsque les deux galaxies sont parfaitement alignées, la lumière forme un cercle (Un cercle est une courbe plane fermée constituée des points situés à égale distance d'un point nommé centre. La valeur de cette distance est appelée...), appelé "anneau d (L'anneau D est un anneau planétaire situé autour de Saturne, le plus interne des anneaux de cette planète.)'Einstein", autour (Autour est le nom que la nomenclature aviaire en langue française (mise à jour) donne à 31 espèces d'oiseaux qui, soit appartiennent au genre...) de la galaxie en premier plan. Si une autre galaxie lointaine se trouve précisément sur la même ligne visuelle, un second anneau, plus large, apparaît.

Ici, cet alignement est presque parfait. La galaxie de premier plan est distante de 3 milliards d'années-lumière. L'anneau intérieur et l'anneau extérieur sont composés des images multiples de deux galaxies distantes respectivement d'environ 6 et 11 milliards d'années-lumière. La chance de pouvoir observer un cadrage si particulier est estimée à une sur dix mille.

Page générée en 0.216 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique