VIDEO | Luhman 16 AB: observation d'une "étoile" rayée

Publié par Adrien le 09/01/2021 à 09:00
Source: CNRS INSU
Une équipe de recherche internationale a trouvé des bandes et des rayures sur Luhman 16 AB, la naine brune la plus proche de la Terre, manifestations des processus qui agitent son atmosphère de l'intérieur.


Extrait de la vidéo (voir en fin d'article).
La circulation (La circulation routière (anglicisme: trafic routier) est le déplacement de véhicules automobiles...) des vents sur Luhman 16 AB détermine comment les nuages sont distribués dans son atmosphère (Le mot atmosphère peut avoir plusieurs significations :), lui donnant un aspect rayé.
© Daniel Apai, Domenico Nardiello and Luigi R. Bedin.

Les naines brunes sont des objets célestes mystérieux qui ne sont ni tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou...) à fait des étoiles ni tout à fait des planètes. Elles ont à peu près la taille de Jupiter mais sont généralement des dizaines de fois plus massives. Elles restent toutefois moins massives que les plus petites étoiles, de sorte que la pression (La pression est une notion physique fondamentale. On peut la voir comme une force rapportée...) dans leurs noyaux n'est pas suffisamment élevée pour fusionner les atomes (Un atome (du grec ατομος, atomos, « que l'on ne peut...) comme le font les étoiles. Les naines brunes sont chaudes au moment de leur formation, puis se refroidissent progressivement. Elles brillent faiblement et leur luminosité (La luminosité désigne la caractéristique de ce qui émet ou réfléchit...) diminue tout au long de leur vie (La vie est le nom donné :), ce qui les rend difficiles à détecter.

En utilisant des techniques innovantes et des données (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent...) collectées par le Transiting Exoplanet Survey Satellite (TESS) de la NASA (La National Aeronautics and Space Administration (« Administration nationale de...), l'équipe de recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue...) internationale a constaté que les naines brunes ressemblent étrangement à Jupiter - avec ses rayures plutôt que des taches. Les motifs dans leurs atmosphères révèlent des vents à grande vitesse (On distingue :), parallèles aux équateurs des naines brunes, semblables aux jet-streams terrestres. Ces vents mélangent l'atmosphère, redistribuent la chaleur (Dans le langage courant, les mots chaleur et température ont souvent un sens équivalent :...) qui se dégage de l'intérieur d'une naine brune (Une naine brune est un objet insuffisamment massif pour être considéré comme une...).

La configuration des vents et la circulation atmosphérique (La circulation atmosphérique est le mouvement à l'échelle planétaire de la...) à grande échelle (La grande échelle, aussi appelée échelle aérienne ou auto échelle, est un...) ont souvent des effets profonds sur l'atmosphère planétaire (Un planétaire désigne un ensemble mécanique mobile, figurant le système solaire...), du climat (Le climat correspond à la distribution statistique des conditions atmosphériques dans une...) de la Terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance...) à celui de Jupiter, et nous savons maintenant que ces jets atmosphériques à grande échelle façonnent également l'atmosphère des naines brunes. Comprendre comment les vents soufflent et redistribuent la chaleur dans l'une des naines brunes les mieux étudiées et les plus proches de la Terre nous aide à comprendre les climats, les températures extrêmes et l'évolution des naines brunes de manière générale.

L'équipe espère explorer davantage les nuages, les systèmes de tempêtes et les zones de circulation présents dans les naines brunes et les planètes extrasolaires afin d'approfondir notre compréhension des atmosphères au-delà du Système solaire (Le système solaire est un système planétaire composé d'une étoile, le...).


En savoir plus:
TESS Observations (L’observation est l’action de suivi attentif des phénomènes, sans volonté de les...) of the Luhman 16AB Brown Dwarf System: Rotational Periods, Lightcurve Evolution, and Zonal Circulation - The Astrophysical Journal.
Daniel Apai, Domenico Nardiello and Luigi R. Bedin.
https://doi.org/10.3847/1538-4357/abcb97
Cet article vous a plu ? Vous souhaitez nous soutenir ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis et/ou commentez-le, ceci nous encouragera à publier davantage de sujets similaires !
Page générée en 0.074 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique