La vitamine B3 viendrait-elle de l'espace ?
Publié par Redbran le 05/08/2015 à 00:00
Source: Europa
La vitamine B3 serait fabriquée à partir de grains de poussière de glace et aurait été livrée sur Terre par les météorites et les comètes.


Comète 67P/Tchourioumov-Guérassimenko vue de Rosetta. Illustration: ESA
Les résultats d'expériences en laboratoire impliquant la vitamine (Une vitamine est une substance organique nécessaire (en dose allant du microgramme à plusieurs milligrammes par jour) au métabolisme des organismes vivants et donc de l'homme. Les vitamines sont des...) B3 et réalisées par une équipe de chercheurs de la NASA (La National Aeronautics and Space Administration (« Administration nationale de l'aéronautique et de l'espace ») plus connue sous son abréviation NASA, est...) confirment la théorie (Le mot théorie vient du mot grec theorein, qui signifie « contempler, observer, examiner ». Dans le langage courant, une théorie est une idée ou une connaissance...) selon laquelle l'origine de la vie (Cet article est consacré aux origines de la vie d'un point de vue scientifique. Les aspects mythiques et religieux sont traités dans l'article Cosmogonie. La précédente théorie scientifique de l'origine de la vie...) aurait été assistée par un approvisionnement en "molécules importantes biologiquement produites dans l'espace et apportées sur Terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance croissante au Soleil, et la quatrième par taille et par masse croissantes. C'est la plus grande et la plus massive...) par des impacts de comètes et de météorites".

Les nouveaux travaux, publiés le mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps arbitraire.) dernier en ligne par Chemical Communications, s'appuient sur une recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances...) antérieure menée par l'équipe qui avait révélé la présence de la vitamine B3 dans "des météorites riches en carbone (Le carbone est un élément chimique de la famille des cristallogènes, de symbole C, de numéro atomique 6 et de masse atomique 12,0107.) à des concentrations de 30 à 600 parties par milliards". Dans ces travaux, l'équipe a réalisé des expériences montrant que la vitamine B3, que l'on retrouve dans les aliments comme le poisson (Dans la classification classique, les poissons sont des animaux vertébrés aquatiques à branchies, pourvus de nageoires et dont le corps est...), les cacahuètes et les graines de tournesol, pourrait être fabriquée à partir d'une molécule (Une molécule est un assemblage chimique électriquement neutre d'au moins deux atomes, qui peut exister à l'état libre, et qui représente la plus...) organique (La chimie organique est une branche de la chimie concernant la description et l'étude d'une grande classe de molécules à base de carbone : les composés organiques.), appelée pyridine, dans une couche de glace (La glace est de l'eau à l'état solide.) de dioxyde de carbone (Le dioxyde de carbone, communément appelé gaz carbonique ou anhydride carbonique, est un composé chimique composé d'un atome de carbone et de deux atomes d'oxygène et dont la formule brute est : CO2....) dans des conditions qui imitaient l'environnement (L'environnement est tout ce qui nous entoure. C'est l'ensemble des éléments naturels et artificiels au sein duquel se déroule la vie humaine. Avec les enjeux...) spatial.

Les nouvelles expériences ont été plus loin et les chercheurs ont ajouté de la glace d'eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les organismes vivants connus.) au mélange (Un mélange est une association de deux ou plusieurs substances solides, liquides ou gazeuses qui n'interagissent pas chimiquement. Le résultat de l'opération est une...) tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) en utilisant des quantités proches de la composition des comètes et des glaces interstellaires. La NASA rapporte que l'équipe a découvert que même avec l'ajout de l'eau, la vitamine pourrait être produite dans une variété de scénarios où l'abondance en glace d'eau variait de l'ordre de dix fois.

L'auteur de l'étude, Karen Smith du Goddard Space Flight Center de la NASA, à Greenbelt, dans le Maryland, commente: "Ce résultat suggère que des composés organiques importants peuvent provenir des poussières de l'espace. Ce type de chimie (La chimie est une science de la nature divisée en plusieurs spécialités, à l'instar de la physique et de la biologie avec...) peut aussi être pertinent pour les comètes, qui contiennent de grandes quantités de glace d'eau et de dioxyde de carbone. Ces expériences montrent que la vitamine B3 et d'autres composés organiques complexes pourraient être fabriqués dans l'espace et il est plausible que les impacts de météorites et de comètes aient ajouté une composante extraterrestre à l'approvisionnement en vitamine B3 sur la Terre antique".

Selon iflscience, les résultats ont des implications pour les origines de la vie (La vie est le nom donné :) sur Terre, car de nombreuses structures essentielles au métabolisme (Le métabolisme est l'ensemble des transformations moléculaires et énergétiques qui se déroulent de manière ininterrompue dans la cellule ou l'organisme vivant. C'est...) s'appuient sur la vitamine B3. On peut lire sur le site web (Un site Web est un ensemble de pages Web hyperliées entre elles et mises en ligne à une adresse Web. On dit aussi site Internet par métonymie, le World Wide Web reposant sur Internet.): "Il serait possible que la vitamine B3 de l'espace aurait contribué à accélérer la formation de la vie sur Terre, ce qui pourrait avoir des implications sur la manière dont la vie s'est formée sur les autres planètes". En effet, Perry Gerakines, du centre Goddard de la NASA, explique que dans les expériences, qui s'inscrivent dans le programme de recherche en astrobiologie, démontrent un rapport potentiel entre les molécules organiques complexes formées dans l'espace interstellaire froid (Le froid est la sensation contraire du chaud, associé aux températures basses.) et celles que nous retrouvons dans les météorites.

Les auteurs se penchent actuellement sur les renseignements provenant de la mission Rosetta de l'Agence spatiale européenne (L’Agence spatiale européenne (ASE) (en anglais European Space Agency : ESA) est une agence spatiale intergouvernementale fondée le 31 mai 1975. Elle est...) (ESA), qui orbite (En mécanique céleste, une orbite est la trajectoire que dessine dans l'espace un corps autour d'un autre corps sous l'effet de la gravitation.) actuellement autour (Autour est le nom que la nomenclature aviaire en langue française (mise à jour) donne à 31 espèces d'oiseaux qui, soit appartiennent au genre...) de la comète (En astronomie, une comète est un petit astre brillant constitué de glace et de poussière du système solaire, dont l'orbite a généralement la forme d'une ellipse...) 67P/Tchourioumov-Guérassimenko. Les observations (L’observation est l’action de suivi attentif des phénomènes, sans volonté de les modifier, à l’aide de moyens d’enquête et...) de Rosetta pourraient clairement confirmer la théorie de l'équipe, comme l'expliquait Smith: "Les observations de la mission Rosetta pourraient encore renforcer cette idée si la sonde (Une sonde spatiale est un vaisseau non habité envoyé par l'Homme pour explorer de plus près des objets du système solaire et, pour certaines, l'espace qui est au-delà. Cela couvre à la fois les mesures in situ (champs électriques et...) repère quelques-unes de ces molécules organiques complexes dans le gaz (Un gaz est un ensemble d'atomes ou de molécules très faiblement liés et quasi-indépendants. Dans l’état gazeux, la matière n'a pas de forme propre ni de volume propre : un...) libéré par la comète ou dans son noyau".

Pour plus d'informations, veuillez consulter:
http://pubs.rsc.org/en/Content/ArticleLanding/2015/CC/c5cc03272e#!divAbstract
Page générée en 0.650 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique