Internet citoyen
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Apparue en France en 1995 à l'occasion d'un appel au G7 lancé par un collectif de sociologues et de philosophes (VECAM), l'expression internet citoyen englobe les usages et les outils liés à Internet et dédiés à des actions non commerciales.

On peut décrire l'" internet citoyen " par les caractéristiques suivantes :

  • non commercial (Un commercial (une commerciale) est une personne dont le métier est lié à la vente.), non marchand sans transactions financières à but lucratif ;
  • issu de l'économie sociale et solidaire, du secteur public ou de la recherche ;
  • public : administration en ligne et services de proximité ;
  • d'intérêt général: emploi, patrimoine, santé (La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité.), éducation, formation ;
  • de services essentiels : aide aux projets, démocratie locale, mise en réseau (Un réseau informatique est un ensemble d'équipements reliés entre eux pour échanger des informations. Par analogie avec un filet (un réseau est un « petit rets »,...) des personnes et organismes locaux pour l'échange et la co-production ;
  • accessible : favorisant les publics éloignés culturellement (personnes âgées, refus de la technologie (Le mot technologie possède deux acceptions de fait :), peu de pratique de l'écrit,...) économiquement (pas d'accès), socialement (personnes isolées, sujets de discrimination, etc.).

Des associations prennent le parti de défendre l'internet citoyen (Apparue en France en 1995 à l'occasion d'un appel au G7 lancé par un collectif de sociologues et de philosophes (VECAM), l'expression internet citoyen englobe les usages et les outils liés à...) pour une société de l'information qui respecte les identités et la pluralité, qui évite de créer ou renforcer des élitismes, et qui veille à la non-marchandisation des outils qu'ils considèrent indispensables aux services publics. Elle militent notamment pour la difussion des licences libres).

Les expériences les plus intéressantes du Net sont celles qui concernent de nouvelles façons de coopérer, de réaliser collectivement des projets, ce qui constitue l'essence même de la politique. Les principes régissant les droits de lecture, modification, contrôle (Le mot contrôle peut avoir plusieurs sens. Il peut être employé comme synonyme d'examen, de vérification et de maîtrise.) ou modération sur un site (comme par exemple celui sur lequel vous lisez ces lignes en ce moment) ressemblent beaucoup fonctionnellement à ce qu'est une Constitution pour un pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de la civitas gallo-romaine. Comme la civitas qui subsiste le plus...).

Deux mécanismes d'autorégulation particulièrement intéressants à suivre sont ceux de Slashdot et celui de la Wikipedia.

Page générée en 0.032 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique