L'anxiété induite par la grossesse peut avoir une incidence sur la durée de l'allaitement maternel exclusif
Publié par Isabelle le 19/06/2019 à 14:00
Source: Université McGill

Symbole international de l'allaitement. Illustration Wkimedia commons
L'Organisation mondiale de la Santé recommande l'allaitement maternel exclusif durant les six premiers mois de vie en raison des avantages qu'il représente, tant pour la mère que pour le nourrisson (On désigne par le mot nourrisson la période entre l'âge d'un mois et de deux ans chez un bébé. Avant cette période, on parlera d'un nouveau-né. La...). Au Canada, quelque 32 % des femmes appliquent cette recommandation (Les industries ne fonctionnent pas correctement sans normes garantissant l'interopérabilité, des organismes crées pour, promulguent des recommandations, qui si elles sont suivies deviennent des normes ou des standards. Une...).

Si le lait maternel (Cet article décrit le lait maternel humain.) est l'aliment naturel de prédilection du nourrisson, l'allaitement (L'allaitement est l'action des femelles des mammifères nourrissant leur progéniture grâce au lait qu'elles produisent.) est par ailleurs reconnu comme un comportement en santé (La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou...) appris qu'influencent nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) de facteurs physiques, sociaux et psychologiques.Les chercheurs de l'Université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et...) McGill Kristin Horsley, Tuong-Vi Nguyen, Blaine Ditto et Deborah Da Costa rattachés au Département de psychologie et à la Faculté de médecine (La médecine (du latin medicus, « qui guérit ») est la science et la pratique (l'art) étudiant l'organisation du corps humain (anatomie), son fonctionnement normal...) ont examiné si l'anxiété (L'anxiété est pour la psychiatrie phénoménologique biologique et comportementale, un état d'alerte, de tension psychologique et somatique, en rapport...) induite par la grossesse (La grossesse est le processus physiologique au cours duquel la progéniture vivante d'une femme se développe dans son corps, depuis la conception jusqu'à ce qu'elle puisse...) - les inquiétudes et les préoccupations associées particulièrement à la gestation (La gestation est un état fonctionnel particulier propre à la femelle de vivipare qui porte son ou ses petits dans son utérus, entre la nidation de...) et au post-partum - peut influencer la durée pendant laquelle une femme nourrit son enfant exclusivement au sein.

Les chercheurs ont utilisé les données (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent codée, d'une chose, d'une transaction d'affaire, d'un événement, etc.) de questionnaires d'autodéclaration de 412 participantes à une étude longitudinale qu'a dirigée Mme Da Costa, Ph.D. L'anxiété induite par la grossesse a été évaluée au moyen d'un questionnaire (Les questionnaires sont un des outils de recherche pour les sciences humaines et sociales, en particulier la psychologie, la sociologie, le marketing et la géographie.) invitant les femmes à indiquer dans quelle mesure certains aspects de la grossesse les préoccupaient tels que les soins médicaux, les changements corporels et les soins à prodiguer à leur nourrisson. Les résultats obtenus ont démontré que les femmes sont plus susceptibles de nourrir leur enfant avec une formule lactée au cours des six premières semaines qui suivent l'accouchement si elles ont éprouvé plus d'anxiété induite par leur grossesse au début ou à la fin de la gestation.

Ces résultats, publiés dans le Journal of Human Lactation, appuient les recherches selon lesquelles l'anxiété induite par la grossesse est un élément prédicteur important de l'issue de la grossesse. "L'anxiété induite par la grossesse peut signaler qu'une femme est préoccupée par sa capacité d'adopter des comportements associés à la grossesse comme l'allaitement, et ce, particulièrement si elle éprouve des difficultés, alors que l'allaitement peut soulever des complications énormes," de dire Mme Horsley.C'est pourquoi les "interventions prénatales conçues pour appuyer l'allaitement seul devraient comprendre des stratégies en vue (La vue est le sens qui permet d'observer et d'analyser l'environnement par la réception et l'interprétation des rayonnements lumineux.) d'atténuer la détresse liée à des aspects particuliers de la grossesse."

L'article intitulé "The Association Between Pregnancy-Specific Anxiety and Exclusive Breastfeeding Status Early in the Postpartum Period", par Kristin Horsley, Tuong-Vi Nguyen, Blaine Ditto, and Deborah Da Costa, a été publié dans Sage Journals le 3 mai 2019.
https://doi.org/10.1177/0890334419838482
https://journals.sagepub.com/doi/full/10.1177/0890334419838482

Personnes-ressources:

Tuong-Vi Nguyen, MD, MSc (En France un MSc est un diplôme d’enseignement supérieur accrédité par la Conférence des grandes écoles.) (Français)
Professeure adjointe
Département de psychologie
Université McGill

Kristin Horsley (Anglais)
Doctorante en psychologie clinique
Département de psychologie
Université McGill

Mona Noonoo
Adjointe aux communications
Services des relations avec les médias
Page générée en 0.301 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique